Éditorial :

Le ciel s’éclaircit !

Le rapport d’audit commandité par le Comité de normalisation de la FIF sur la gestion de ladite fédération par l’ancien Comité Exécutif au cours des exercices 2019 et 2020 n’en finit pas de susciter des réactions de part et d’autre dans les camps du football ivoirien, certains dénonçant des malversations inacceptables (et illégales) quand d’autres crient au complot et à la chasse aux sorcières. Faisons confiance en l’indépendance du cabinet ayant rédigé le rapport en se basant sur les faits constatés et nul doute que les vérités apparaîtront d’elles-mêmes.

 

De notre côté, nous restons focalisés sur les prochaines échéances sportives qui nous attendent à partir du 20 novembre prochain avec notamment la reprise tant espérée de la Ligue 1 sous l’ancien format de poule unique à 14 clubs. Retour à la normalité après une saison raccourcie et formatée au contexte post-COVID. Si ce format à deux poules suivi d’une Superdivision a été une belle réussite sur le plan du suspense et de l’attractivité, le CONOR-FIF, dont la mission n’est pas de prendre des décisions stratégiques au niveau des compétitions, n’a pas souhaité bouleverser ce qui se faisait dès lors que la saison se déroule sur une durée à peu près normale. Le choix de changer le format des compétitions ou le nombre d’équipes engagées dans chacune d’entre elles reviendra tout logiquement au prochain Comité Exécutif qui devrait être élu au cours des prochaines semaines.

 

De même, en ce qui concerne les droits TV avec le diffuseur Canal +, le précédent contrat étant arrivé à son terme à la fin de la saison 2020-2021, le Comité de normalisation a négocié un nouveau contrat d’une seule saison pour permettre la diffusion de la Ligue 1 pour la saison 2021-2022 et disposer de ressources pour les 14 clubs de l’élite. Aussi, il appartiendra au nouveau Comité Exécutif élu de se charger d’engager la FIF plus longuement auprès de ce partenaire ou de tout autre diffuseur.

 

Les choses étant plus claires à ce niveau, la Ligue 1 peut démarrer et la cadence va nettement s’accélérer au cours des prochaines semaines puisque nous aurons, dans le même temps, à disputer notre double confrontation face aux Angolais d’Interclube en vue de se qualifier pour la phase de groupes de la Coupe de la Confédération. Plus que quelques jours de préparation donc pour corriger ce qu’il a manqué à notre groupe en Algérie.

 

Benoît YOU