ACADÉMIE MIMOSIFCOM :

Place aux combinaisons !

Après le thème «jouer bien» pour remettre en place les principes de base et les codes de jeu sur le plan football, le travail athlétique se poursuit en parallèle avec le nouveau cycle: «Les combinaisons».

Pour accompagner cette deuxième phase athlétique, Pascal THÉAULT, le Directeur de l’Académie MimoSifcom et son staff sont passés à un nouveau cycle de travail technique : «les combinaisons».La deuxième phase du cycle de travail athlétique, de 4 à 6 semaines est basée sur le travail de capacité (endurance – puissance), pour améliorer la VMA du joueur. C’est un travail approfondi et difficile avec une diminution du volume de travail et une augmentation de l’intensité.

 

«C’est une phase de travail de haute importance, car selon les statistiques du haut niveau, 30 à 33% des buts sont marqués sur des coups de pied arrêtés, moins de 5% sur des exploits individuels et tout le reste (60 à 65%) résultent d’actions de jeu où il se passe, au cours de l’action, une combinaison».

 

Les combinaisons travaillées sont : le une-deux, le double une-deux, le dédoublement, le une-deux-trois, la remise (plus appel), la déviation et l’écran.

 

Ce cycle, très méthodique, durera 3 semaines pendant lesquelles l’accent sera mis sur les détails qui font la réussite (ou la non-réussite) plus tard en professionnel.

«Ces échanges de balle à plusieurs joueurs se font en 1 touche de balle, donc provoquent l’accélération du jeu, ce qui déstabilise à un moment l’adversaire. L’effet de surprise est donc primordial. D’où l’importance d’insister fortement sur les sens (du jeu, des déplacements et des rythmes), le bon dosage des passes, les bonnes surfaces de contact, les bonnes trajectoires à donner, etc.»