AGO ÉLECTIVE : Le discours bilan/programme du PCA :

« Je garde la même passion pour notre club »

Chers Actionnaires,

Chers partenaires de l’ASEC MIMOSAS,

Chers invités et amis de la Presse,

Notre association sportive vient de procéder à l’élection des membres du Conseil d’Administration et du Président dudit Conseil.

Je vous remercie pour la confiance renouvelée que vous avez bien voulu nous accorder pour assumer les fonctions de membres et de Président du Conseil d’Administration de l’ASEC MIMOSAS.

Cette élection est un acte important et détermine le destin de notre association pour les cinq prochaines années.

Mes ambitions pour notre Association pour ces 5 années à venir, partagées par toutes celles et tous ceux qui s’engagent à mes côtés au sein du Conseil d’Administration, sont intactes. Avant de vous présenter nos ambitions, je suis dans l’obligation de revenir sur les cinq dernières années, pour en faire un rapide bilan.

Lors de l’Assemblée Générale Mixte du 28 Août 2016, vous m’aviez accordé votre confiance pour un mandat de 5 ans et mon programme, dans la continuité de ce que nous avons fait ensemble depuis 1989, était simple. Il se résumait en trois points :

GOUVERNANCE : Améliorer la Gouvernance de l’association et renforcer les équipes dirigeantes par l’arrivée de nouvelles compétences ;

 

PATRIMOINE : Renforcer le patrimoine de l’association et améliorer notre outil de travail par l’édification d’un nouveau centre d’entraînement ;

 

PERFORMANCE SPORTIVE : Retrouver le succès sportif par la poursuite de la formation, le renforcement de l’encadrement technique et une réforme de la politique de recrutement des joueurs.

 

Revenons sur ces trois points.

 

AU PLAN INSTITUTIONNEL

 

AU PLAN INSTITUTIONNEL

Les textes et la gouvernance ne sont pas les aspects les plus passionnants de la vie d’une association sportive dans laquelle tout le monde est focalisé d’abord sur les résultats sportifs.

Dès ma prise de fonction en 1989, j’ai, à chaque Assemblée, insisté sur l’organisation avant parler de résultats sportifs. Nombreux étaient les sceptiques à cette époque mais je n’ai rien lâché. Et je suis plus que convaincu aujourd’hui qu’il doit s’agir d’une priorité. La stabilité de notre association et la fidélité de nos partenaires sont à ce prix.  Cette fidélité est à souligner et je tiens à les remercier tous une fois encore, d’autant plus en cette période de pandémie mondiale qui a vu toutes ces entreprises faire face à d’énormes difficultés. Malgré cela, elles ont décidé de poursuivre avec nous. 

Les situations de la FIF et de l’Africa Sport, sous comité de normalisation, doivent interpeller tous les réticents et les inciter à considérer avec plus de sérieux les questions institutionnelles. C’est la seule voie pour éviter la situation que nous connaissons aujourd’hui, où la place du football ivoirien dans le monde fait peine à voir. Si cela est de la responsabilité des Hommes qui l’ont dirigé pendant près de 10 ans, le plus grand reproche que l’on doit leur faire est cette absence de vision et d’organisation. Les quelques mois de gestion du Comité de Normalisation, même si tout n’est pas parfait, ont montré qu’il n’y a rien de sorcier dans cette affaire, dès lors que l’on fait preuve de bon sens et d’honnêteté, valeurs qui, manifestement, étaient loin des choix et du Comité Exécutif précédent.

Le mandat qui s’achève a vu d’énormes avancées sur le plan institutionnel et a permis de consolider encore plus nos acquis et de doter notre association de règles de fonctionnement modernes :

 

1) LES STATUTS ET

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

 

– Le dernier mandat a été marqué par les  nouveaux statuts adoptés lors de l’Assemblée Générale Mixte du 28 Août 2016, notamment avec des règles encadrant la vacance de la présidence du conseil d’administration.

Une institution est forte lorsque la continuité de l’activité est organisée par les règles statutaires. Un président délégué représente désormais le Président en cas de vacance temporaire. De même, en cas de vacance définitive, il lui revient d’assurer la poursuite du mandat du président du conseil d’administration. Cette mesure répond au souci de préparer l’avenir et de mettre l’association à l’abri du choc des ambitions.

Je suis très heureux que le Président-délégué élu ce jour soit M. Pierre BILLON, Président des Groupes SIFCA et SIFCOM qui nous accompagnent depuis tant d’années. Son expérience dans la gestion d’un grand groupe nous est très utile dans la conduite de notre association. En cas de nécessité, je suis rassuré que notre association sera entre de bonnes mains.

 

– La présence au sein du Conseil d’Administration d’autres compétences fortes et expérimentées est un autre gage de sécurité pour la continuité de notre Association et je suis heureux que ces personnes aient accepté de continuer l’aventure avec nous, qu’il s’agisse de Eric DJIBO (PCA PISAM), Kadi FADIKA (DG HUDSON & CIE), COULIBALY Modibo (Expert-Financier-DG Sté FYSKO), Me SAKHO Souleimane (Avocat près la Cour d’Appel d’Abidjan), TAYORO Franck Timothée (Magistrat à la Cour d’Appel d’Abidjan), Siby BADRA Aliou (DG de Société), CONGO Brahima (DG de Société-équipementier de l’ASEC), Professeur Assane THIAM (Maître de Conférence agrégé en Odontologie actuellement Directeur de Cabinet du Ministre de la Femme, de la Famille et de l’enfant)…

 

– Quant aux plus anciens, ils sont les gardiens du temple et les garants de notre histoire. Je pense bien évidemment à Francis OUEGNIN, ACHI Caroline, TRAORE Samba, DOSSO Tiemoko, DOSSO Megnama, GADJI Celi.

 

Pour les 5 prochaines années, mon ambition est de poursuivre l’intégration d’une nouvelle génération de dirigeants au sein des instances du club pour préparer notre association aux défis à venir. J’insiste cependant sur un point clé dans cet objectif : celui de l’état d’esprit. Depuis 32 ans que je dirige notre association, j’ai toujours accordé une place primordiale à l’état d’esprit et aux relations de confiance.

 

2) LE CNACO

 

– Cette structure est essentielle à la vie de notre club car elle touche le volet de la popularité. Son organisation est donc tout aussi essentielle et depuis le départ de Me KONE Mamadou, nous recherchons la meilleure formule pour la voir se développer ainsi que la mobilisation.

 

– Sous ma présidence, depuis 2016, nous avons ainsi :

 

              o Révisé le Cadre Juridique du CNACO

              pour l’adapter aux nouvelles réalités qui

              étaient les nôtres.

              o Adopté une charte éthique écrite par

              Romain YAO,

              o Créé des zones et le pôle numérique,

              o Rénové le siège du CNACO,

              o Mis en place un système de répartition de

              nos recettes pour financer les activités du

              CNACO,

              o Créé un Comité de veille dont la mission

              était d’apporter des réflexions et de faire des

              propositions au Président du CNACO sur

              l’organisation de notre club.

 

Le Conseil d’Administration a décidé de détacher ce Comité du CNACO et a demandé à YAO Kouassi Romain de revoir la mission de ce Comité. Il sera assisté dans cette mission par KOUABENAN Kossonou et Alain GNOAN. Leurs propositions sont attendues dans les prochaines semaines et elles seront débattues en Conseil d’Administration avant ratification.

              o Accepté la création de la Cellule

              d’animation « LE MUR JAUNE » et déposé

              pour la protéger, la marque LE MUR

              JAUNE auprès de l’OAPI (Organisation

              Africaine de la Propriété Intellectuelle) à

              YAOUNDE au Cameroun.

 

En 2020, après avoir bien cerné les réalités du CNACO, j’ai décidé d’en céder la Présidence à TAYORO Franck Timothée. Je suis très heureux qu’il soit à mes côtés au sein du Conseil d’Administration et il a toute ma confiance dans cette mission.

 

              o Nous avons décidé de faire quelques

              retouches au cadre juridique et je vous

              remercie de les avoir approuvées.

 

– Au cours des 10 dernières années, les réseaux sociaux ont pris une place très importante dans le monde et dans la communication. Il était important pour nous de bien prendre ce virage tout en conservant nos outils de communication plus traditionnels. En ce qui concerne la mobilisation des Actionnaires, la création du Pôle numérique et du Mur Jaune vont dans ce sens et nous commençons à en voir les effets dans la mobilisation. C’est pourquoi le Mur Jaune est désormais la seule cellule officielle d’Animation de l’ASEC Mimosas dans et hors des stades. Je suis assez confiant dans l’avenir du CNACO après des années extrêmement difficiles suite à la crise socio-politique et à tous les autres évènements que notre pays a vécus. Je sens un frémissement, notamment depuis la création du Mur Jaune. Ce n’est que le début et nous sommes encore loin de la mobilisation attendues mais la voie est tracée.

 

3) L’AAFAAM

 

– Le 13 Janvier 2018, l’AAFAAM s’est doté d’un nouveau règlement intérieur et a ensuite procédé à la nomination d’un nouveau président en la personne de DJOMAND Benjamin Clotaire.

Vous savez tous l’importance que j’accorde à l’histoire de notre club et à ses anciens athlètes. Je suis très heureux de voir l’AAFAAM fonctionner de nouveau comme il se doit.

 

– La rénovation du siège du CNACO a permis la construction du Bar des Anciens dont une partie des recettes est affectée au fonctionnement de l’AAFAAM.

 

– Au début de l’année 2021, le Conseil d’Administration a décidé de réhabiliter les tombes de deux figures du club : Guy Fabre et Vieux Mimos. 30 et 40 ans après leur départ, il revenait à notre club d’entretenir leur légende et la décision du Conseil d’Administration de rénover les tombes de ces deux serviteurs dont les familles sont demeurées éloignées, est un nouveau signe fort de l’importance que notre club accorde à tous ceux qui ont participé à sa construction. Il s’agit également d’une nouvelle pierre ajoutée à la définition de ce qu’est un véritable CLUB, bien au-delà des résultats sportifs.

 

4) LA DIRECTION GENERALE

 

– Le Directeur Général vous a présenté le rapport moral et financier des années 2019 et 2020.

– Remise en place depuis 2011, cet organe ne cesse de se renforcer grâce à des hommes et des femmes au service du club et dont le savoir-faire est grandissant.

– Benoît YOU est avec nous depuis 2002, soit bientôt 20 ans. Il a gravi tous les échelons du club, étape par étape, de responsable de la scolarité de l’Académie à Directeur Général aujourd’hui en passant par la Direction de Sol Béni, du service Marketing et Communication.

Son bagage associé à son expérience acquise au sein de notre club sont très utiles à notre club et il a toute ma confiance.

Sur la question institutionnelle, je peux conclure ce bilan en affirmant que notre association est plus forte et plus solide aujourd’hui qu’il y a 5 ans.  Sur ce plan, le mandat qui commence aujourd’hui doit s’inscrire dans la même lignée et c’est l’objet des nouveaux textes et de la nouvelle organisation que nous vous avons présentés.

 

AU PLAN PATRIMONIAL

 

AU PLAN PATRIMONIAL

Sol Béni est le principal actif de notre association. Il fait notre fierté et je ne répèterai jamais assez qu’il s’agit de notre plus beau trophée ! Et encore plus, quand une belle route le dessert comme c’est le cas depuis Juin 2020, en pleine période de couvre-feu lié à la pandémie. Dans la grisaille, ce fut un beau rayon de soleil après tant d’années d’attente. Persévérance et endurance sont bien les maître-mots de notre action dans tous les domaines !

Nous en avons profité pour baptiser la rue d’accès à Sol Béni, l’allée des Mimosas.

Lors de l’Assemblée Générale Elective de 2016, je vous avais annoncé l’orientation que je comptais donner à notre Association en faisant de Sol Béni son poumon économique avec des activités génératrices de revenus. De son côté, Gboro Gbata sera notre refuge et je peux vous annoncer que ces deux grands projets sont en excellente voie de réalisation tant au niveau architectural que financier. Nous réglons ces jours-ci les derniers détails avec nos partenaires et les travaux pourront commencer à Bingerville sur notre terrain de 6.5 Hectares.

Je suis heureux de pouvoir vous présenter en exclusivité les plans de notre nouveau complexe sportif qui nous accueillera très bientôt.

Ne nous y trompons pas. Avant d’aborder le volet sportif, la construction et la consolidation du club seront toujours ma priorité. Et le mandat qui démarre devra être celui du déménagement à Gboro Gbata et la réalisation d’un grand projet d’exploitation de Sol Béni. J’y mettrai toute mon énergie.

 

AU PLAN SPORTIF

 

AU PLAN SPORTIF

Notre club omnisport a connu la très grande joie de remporter l’ensemble des trophées cette saison, en football comme en volley-ball féminin :

– Champion de CI de Volley-ball féminin, (Présentation de la Coupe)

 

– Vainqueur de la Coupe Nationale de Volley Ball féminin, (Présentation de la Coupe)

 

– Champion de Côte d’Ivoire de football, (Présentation de la Coupe)

 

– Vainqueur du Tournoi de la Fraternité ORANGE (Présentation de la Coupe)

 

– Vainqueur du match d’inauguration du stade Olympique Alassane OUATTARA d’Ebimpe contre l’Africa Sports (Présentation de la Coupe)

 

– Vainqueur du tournoi des 4 grands par les anciens de l’AAFAAM (Présentation de la Coupe)

Le volet sportif est bien évidemment le cœur de notre Association, sa raison d’être. Le bilan de ce mandat est plutôt positif dans un contexte très difficile, notamment en raison de la gouvernance du football national au cours des 10 dernières années.

Au volley-ball féminin, nous avons TOUT gagné sur le plan national ! Grand bravo au Président DOSSO et à toute son équipe.

En ce qui concerne le football, l’Académie est l’un des piliers de notre projet. Ses résultats sont excellents à tous les niveaux grâce au soutien de notre partenaire, le groupe SIFCA et au travail de tous les collaborateurs, sous la direction de Pascal THEAULT. Je voudrais les féliciter tous ici et j’ai une pensée pour l’un des techniciens décédé le 25 Juin 2020, Boukary BAMOGO.

Au cours de ce mandat, le nombre de joueurs formés à l’Académie et transférés dans des clubs  étrangers est important et pour rappel, ces ressources nous sont indispensables pour financer notre club. Je citerai bien évidemment le jeune

– KOSSONOU Odilon transféré à près de 30 Millions d’Euros (20 Milliards de FCFA) de Bruges à Leverkusen, seulement 2 ans après avoir quitté Sol Béni.

– OUATTARA Zie (Guimaraes), KOUAO Franck (Vizela), DAO Youssouf (Sparta Prague), tous trois ont participé aux JO de Tokyo avec l’équipe nationale de Côte d’Ivoire.

– BA LOUA D’Avila (Viktoria PLZEN),

– TAPSOBA Abdoul (Standard de liège),

– LOUE Bayere et OUATTARA Aziz (Hammarby),

– OUATTARA Kalpi (Ostersund),

– TRAORE Bénie et ADJOUMANI Yannick (Häcken),

– DIARRASSOUBA Salifou (Saint-Gall),

– DIABATE Ibrahim (Mallorca),

– Samake GAOUSSOU,  (DC United),  …

A ceux-là s’ajoutent tous les joueurs évoluant en équipe professionnelle et qui nous ont permis de conquérir 3 titres au cours des 5 dernières saisons (2017, 2018 et 2021). Ce bilan, aurait pu être meilleur si la saison 2020 avait été jusqu’à son terme (rappelons que nous étions à 4 points du leader à 6 journées de la fin quand la saison fut interrompue par la pandémie en mars 2020).

Revenons un peu sur ce titre conquis cette saison ! J’ai été très fier de cette équipe, de ses joueurs et de son staff qui a su montrer du caractère et un sens du sacrifice exceptionnels. Une véritable Union sacrée s’est créée autour de l’entraîneur principal et ce fut, selon moi, la clé du succès.

La qualité des Hommes est la clé de la réussite de tout projet. Avec le retour à la tête de l’équipe professionnelle de Julien Chevalier pour la saison 2019-2020 (après un passage de 5 ans à l’Académie MimoSifcom (de 2012 à 2017 succédant à Walter AMMANN), nous disposons aujourd’hui d’une équipe de techniciens de très haut niveau et mon objectif est de conserver ces Hommes sur le long terme pour continuer à grandir.

Cela fait bientôt 10 années que Julien est arrivé à l’ASEC Mimosas avec un intermède de 2 saisons avec l’équipe nationale du Togo. Avec humilité et beaucoup de travail, il a réalisé un travail remarquable puisque les jeunes joueurs cités ci-dessus ont tous été recrutés et formés par lui. Ses résultats en équipe professionnelle sont très prometteurs. Il lui reste une année de contrat et pour toutes ces raisons, j’ai décidé de prolonger son contrat de 3 saisons supplémentaires avec des pouvoirs élargis. Ainsi, en plus de ses attributions d’Entraîneur Principal de l’équipe professionnelle, il aura un plus large regard sur le recrutement et les contrats des joueurs. Il mérite notre confiance car il a montré son implication et son savoir-faire. De plus, il connait la maison et son fonctionnement depuis maintenant 10 ans. Ce n’est pas rien ! Voilà le genre d’Hommes dont nous avons besoin. Bien évidemment, il ne réussira pas sa mission tout seul et nous disposons, à côté de lui, d’une équipe soudée et armée pour aller à la conquête de nouveaux trophées en Côte d’Ivoire et à l’international. Je pense bien évidemment à Fabrice, Félix et Alama qui sont sur le terrain mais aussi au staff médical avec Dr Kouame et Dr Zaka et à l’intendance avec Samake Siaka ROPERO.

Pour les prochaines saisons, nos objectifs sportifs seront bien évidemment de conserver le titre de champion de Côte d’Ivoire mais aussi de bien figurer en Coupe d’Afrique chaque saison. Pour cela, nous nous appuierons sur le staff actuel et sur un effectif composé de jeunes joueurs formés à l’Académie et d’autres joueurs plus expérimentés comme nous l’avons fait la saison dernière.

Pour la saison qui démarre, la construction de notre effectif a été le fruit d’un minutieux travail collectif pour conserver les meilleurs joueurs de la saison passée tout en recrutant des joueurs capables d’améliorer le groupe.

Ainsi, sur les 15 joueurs utilisés pour disputer et remporter la Superdivision, 13 poursuivent l’aventure avec nous.

– CISSÉ Abdoul Karim,

– YAO Attohoula, FOFANA Halassane, OUATTARA Lassina et COULIBALY Salif en défense.

– Claude SINGONE, KOUADIO Fulgence, AKA Essis au milieu

– Stéphane Ki Aziz, DIAKITÉ Oumar, KONATÉ Karim, OURA Anicet, POKOU N’Guessan,

Seuls ZÉBRÉ Yann, en fin de contrat et DIAWARA Banou qui n’a pas été maintenu, ne figurent plus dans notre effectif.

De nouveaux joueurs ont été recrutés pour améliorer encore ce groupe (voir la présentation des joueurs en page  8 de ce magazine).

L’effectif pourra encore évoluer avant la reprise du championnat, notamment au niveau de la ligne d’attaque.

 

(En ce qui concerne la présentation du nouveau maillot, lire l’interview de M. CONGO Brahima en page 9 et voir les maillots en page 12).

 

CONCLUSION

Cela fait 32 années que je dirige ce club et malgré le poids des années, soyez certains que je garde la même passion pour notre club et que je cherche, avec l’équipe qui m’entoure, à me réinventer chaque jour.

Je vous remercie pour votre confiance renouvelée. 

Vive l’ASEC MIMOSAS.