« Nous nous sommes inspirés du modèle ASEC »

Nous avons rencontré, Karel BROKKEN, le patron de Feyenoord Fetteh Football Academy, le jeudi 2 février dernier, dans son bureau,  lors du stage d’une semaine que l’ASEC Mimosas a effectué dans le complexe sportif de Feyenoord Ghana, à Gomoa Fetteh. Voici ce qu’il nous a confié dans cette interview#.

Partie 1/2
– Monsieur Karel BROKKEN, à quand remonte la création de Feyenoord Football Academy que vous dirigez ?
– Notre Académie a été inaugurée le 23 octobre 1999. Cela fait aujourd’hui presque 13 ans.

– Comment vous est venue l’idée de créer cette Académie de football ?
– L’idée de créer Feyenoord Football Academy nous a été inspirée par l’ASEC Mimosas. En 1997, je m’étais rendu en Côte d’Ivoire avec le Président de Feyenoord Rotterdam pour recruter Bonaventure KALOU. Lorsqu’il a vu Sol Béni, le complexe sportif de l’ASEC Mimosas, cela lui a beaucoup plu. Il a alors nourri le rêve de créer un complexe sportif pour une académie de football, comme celui de l’ASEC Mimosas, quelque part, en Afrique. Et il m’a demandé de trouver un endroit pour cela. Après ce séjour, je suis reparti plusieurs fois en Côte d’Ivoire pour voir comment on travaille à l’Académie MimoSifcom, puis avec un architecte hollandais pour nous inspirer des installations de cette académie. Et on a choisi le Ghana pour bâtir le complexe sportif de notre Académie.

– Que faisiez-vous lorsque vous veniez avec le Président de Feyenoord Rotterdam pour recruter Bonaventure KALOU ?
– Je travaillais comme agent de joueur pour une société. Après, j’ai commencé à travailler exclusivement pour Feyenoord Rotterdam dans le domaine du recrutement. Comme j’ai une grande connaissance du football africain parce que je sillonnais le continent depuis 1985, Feyenoord Rotterdam avait donc décidé d’utiliser mon expérience pour recruter des joueurs africains.

– Pourquoi avez-vous choisi le Ghana et précisément le site de Gomoa Fetteh ?
– On a choisi le Ghana parce que premièrement, le Ghana est un pays anglophone comme la Hollande, mais aussi parce que des liens économiques existent depuis plus de 300 ans entre les deux pays. A cet effet, le Ghana et les Pays-Bas entretiennent d’excellentes relations économiques et commerciales depuis environ 300 ans. Deuxièmement, on a choisi ce pays en raison de la bonne réputation de ses joueurs qui évoluent localement, dans d’autres pays ou sur d’autres continents. Enfin, troisièmement, on a choisi le site Gomoa Fetteh,  parce qu’il n’est pas facile de trouver des terrains libres dans les environs des grandes villes. Et puis, ici, on est en bordure de mer. On a toujours de l’air. Il  fait beaucoup moins chaud qu’à l’intérieur du pays.

– Quelle est la superficie de votre domaine ?
– Notre domaine s’étend sur 35 hectares, mais on n’en exploite que la moitié. L’autre moitié qui s’étend jusqu’en bordure de mer n’est presque pas exploitée, hormis la plage qu’on utilise.

– Quand comptez-vous exploiter le côté de la mer ?
– Pas tout de suite. Pour le moment, on a énormément de travail pour développer le côté qu’on est en train d’exploiter.

– Pouvez-vous nous parler des installations de votre beau complexe sportif ?
– Nous avons en tout dix bâtiments dont deux nouveaux qui abriteront une salle de musculation, et six petits appartements pour les encadreurs techniques. Pour les huit autres bâtiments, un est destinés à l’administration, deux abritent les salles de classes, le restaurant en occupe un, trois abritent chacun quatre dortoirs, et un, proche des terrains de football, abrite les vestiaires. A côté de cela, nous avons trois terrains de football. Un grand et un petit terrain avec une pelouse synthétique et un grand terrain qui a une pelouse naturelle.

– Combien de personnes travaillent avec vous ici, à Feyenoord Football Academy de Gomoa Fetteh ?
-36 personnes (Encadreurs techniques, enseignants, cuisiniers, personnel du service d’entretien et de gardiennage) travaillent actuellement dans notre complexe sportif. Et en dehors, on travaille avec 5 recruteurs qui ne sont pas avec nous ici.

– Feyenoord Football Academy possède un effectif de combien de jeunes footballeurs ?
– 4 entraîneurs et 1 Directeur technique encadrent l’effectif de notre Académie qui comprend 3 groupes de jeunes footballeurs. On est en train de créer un quatrième. Le premier groupe comprend 26 garçons de 18-19 ans. Le deuxième, qui compte 18 jeunes, est celui des 16-17 ans. Le troisième, celui des 14-15 ans, comprend 22 garçons. Et le quatrième groupe est celui des 12-13 ans. Ils sont 8 pour le moment.

– Avez-vous une équipe qui participe aux compétitions de la Fédération Ghanéenne de Football ?
– Oui, on a une équipe en deuxième division. Mais participer aux compétitions de la Fédération Ghanéenne de Football, n’est pas notre but. Notre but est de former de jeunes footballeurs. Dès qu’on a un garçon qui est capable de jouer dans l’élite, on le transfère ou on le prête à un club.

– Les jeunes de votre Académie sont-ils la propriété de Feyenoord Rotterdam ?
– Il n’y a pas de propriété en football. Il n’y a que des joueurs qui ont des contrats avec Feyenoord Ghana, une Académie indépendante qui transfère de jeunes footballeurs.

– Feyenoord Rotterdam a créé Feyenoord Football Académie du Ghana. Le premier est-il toujours le principal sponsor du second ?
– Feyenoord Rotterdam n’est plus le sponsor de Feyenoord Fetteh Football Académie. Comme Feyenoord Rotterdam a connu des difficultés financières à l’instar de nombreux clubs européens, il a vendu cette Académie, qu’il a créée, à un sponsor privé. C’est un grand homme d’affaires qui réside au Ghana. Il est dans la filière du cacao. Il est aussi un fervent supporter et un sponsor de Feyenoord Rotterdam. A partir de là, on est libre de transférer nos meilleurs jeunes dans n’importe quel club sauf que Feyenoord a la priorité si l’un de nos joueurs l’intéresse.

Interview réalisée par notre envoyé spécial à Gomoa Fetteh, KONE Ismaël.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

5 × 1 =