La FIFA cherche à améliorer son système

A l’occasion d’un atelier de travail à Zurich, les utilisateurs du système FIFA-TMS (Transfer Matching System) ont pu échanger pour améliorer son fonctionnement.
En 2007, la FIFA a décidé de mettre en place un système visant à assurer une plus grande transparence dans les transferts des joueurs.# Pour cela, la FIFA a créé une société de droit Suisse (FIFA TMS Gmbh) qui lancera ne 2008 le système TMS (Transfer Matching System).

Pour la phase de test, FIFA TMS a choisi un certain nombre de pays en fonction du nombre de transferts qu’ils réalisent chaque année. La Côte d’Ivoire fut alors choisie et les clubs de Ligue 1 ainsi que la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) furent formé par deux instructeurs spécialistes de ce système.

Depuis le 1er Octobre 2010, la phase de test est terminée et plus de 5.000 clubs et 200 fédérations dans le monde entier utilisent TMS pour toutes les étapes administratives liées à un transfert international.

Après le Mercato de Janvier 2011, il était important pour FIFA TMS de faire un bilan du fonctionnement du logiciel afin de cerner les difficultés rencontrées par les utilisateurs (Fédérations et clubs).

C’est ainsi que furent invités, au siège de la FIFA (Zürich – Suisse) un panel de 15 utilisateurs (6 clubs, 6 Fédérations et 3 membres de la Commission du Statut du Joueur de la FIFA) afin d’échanger et de proposer des améliorations du logiciel et de la règlementation. Au titre des clubs, on notera, aux cotés de l’ASEC Mimosas (représenté par Benoît YOU), la présence de l’Inter de Milan (Italie), du Besiktas d’Istanbul (Turquie) ou du Shaktiar Donetsk (Ukraine). Du coté des fédérations, les principales invitées furent celles d’Angleterre, du Brésil, du Mexique et du Ghana.

2 jours durant (jeudi 5 et vendredi 6 Mai 2011), les ateliers de travail ont été riches car les utilisateurs estimaient que le logiciel actuel était trop complexe.

Ces observations ont été entendues et sur la base de ces échanges, une proposition de nouveau logiciel sera transmise aux participants dudit séminaire en septembre 2011 pour avis et test. Le nouveau logiciel devrait ensuite être mis en service au début de l’année 2012.

Garantir une meilleure transparence dans les transferts internationaux est vital pour la FIFA et elle n’hésite pas organiser ce type d’évènements pour le bien de tous les utilisateurs.

3 Questions à … Benoît YOU (Directeur Marketing et Communication de l’ASEC Mimosas)

«Une grande fierté de représenter l’ASEC»

Le Directeur Marketing Communication de l’ASEC Mimosas, Benoît YOU, de retour sur ses bases, à Abidjan, après le séminaire de réflexion sur le système FIFA-TMS, auquel il avait été invité à Zurich (Suisse), par l’instance mondiale du football, nous livre, ici, ses impressions.

Quelles sont vos impressions après votre participation à l’atelier de travail de FIFA TMS ?
Ce fut tout d’abord une grande fierté de représenter l’ASEC Mimosas, la Côte d’Ivoire et les clubs africains à cette importante réunion pour l’avenir de ce système. J’ai ainsi tenté d’apporter ma pierre à l’amélioration de son fonctionnement. Il faut noter que la complexité de ce système tient à son ambition qui est de réguler l’ensemble des transferts internationaux dans le monde, aussi un transfert entre un joueur ghanéen allant de Côte d’Ivoire en Espagne qu’un transfert entre un joueur thaïlandais transféré de Chine au Viet-Nam. On est en plein dans la mondialisation avec ses problèmes liés aux spécifiés de chaque pays.

Pourquoi l’ASEC Mimosas  était-elle représentée ?
La Côte d’Ivoire avait été désignée comme pays test lors de la première phase du système TMS en 2008. L’ASEC Mimosas est l’un des clubs qui réalise le plus de transferts en Côte d’Ivoire et j’ai établi une relation de travail intéressante avec les responsables de FIFA TMS en leur faisant régulièrement remonter les problèmes auxquels nous étions confrontés, tant au niveau des clubs qu’au niveau de la Fédération grâce au travail remarquable de Monsieur KONE Ardiouma, Directeur Général par Intérim de la Fédération Ivoirienne de Football.
Ce genre d’institution a besoin du feed-back des utilisateurs et lorsqu’ils ont envisagé cet atelier de travail, ils ont naturellement pensé à l’ASEC Mimosas.

En quoi les améliorations qui vont être apportées seront-elles utiles pour les utilisateurs (Clubs ou fédérations) ?
Plus de 5.000 clubs dans le monde et 208 Fédérations participent à ce système. Il est indispensable de simplifier son utilisation tout en conservant l’ensemble de ses fonctionnalités qui découlent de la règlementation sur le statut et transfert des joueurs.
La première version a permis le lancement du système. Il faut maintenant en faire un outil agréable à utiliser tels que peuvent l’être désormais certains logiciels.
J’ai confiance dans la capacité de FIFA TMS à rendre  son logiciel attractif et ainsi faciliter la tâche des clubs et des associations. Ils s’en sont donné les moyens s

Propos reccueillis par
D.C
.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

14 − 10 =