Les mimos brillent de toutes leurs couleurs

L’ASEC Mimosas recevait ce dimanche au stade Robert Champroux, la formation du SABE Sport de Bouna dans le cadre de la 12ème journée du championnat national Ligue1. Le SABE se battait pour la remontée au classement et l’ASEC Mimosas pour le maintien dans le fauteuil de leader.
C’est une timide formation de Bouna que l’on découvre en première mi-temps avec un jeu très défensif. Mais cette disposition du jeu ne refroidi pas l’ardeur des poulains de Maxime GOUAMENE, qui avaient pour consigne d’être très efficaces pendant le premier quart-d’heure.# C’est ainsi que dès l’entame de jeu, le foudroyant milieu offensif des Jaune et Noir, le Jeune Zagbayou Hugues envoie une lourde frappe qui rase le montant gauche du portier du SABE. Ce fut le début d’une série d’actions offensives. A la 8ème minute, une tête sèche de Kadio Didier Boris met le SABE en difficulté. Koné Bakary, fort de son élégance, récupère une balle depuis la ligne médiane. Après deux contrôles de balle, il adresse un tir qui manque le cadre. 5 minutes plus tard, le tueur de l’EFYM, l’homme aux multiples passements de jambes, NGossan Antoine, manque l’ouverture de la marque sur une nette occasion de but. Très bien servi par Koné Bakary alors qu’il tient une excellente position dans la surface de réparation du SABE, NGossan Antoine applique un crochet du pied gauche suivi d’une frappe du pied droit, mais le montant gauche sauve le portier des guerriers de Bouna. A la 29ème minute, Koffi Gérard d’un amorti spectaculaire oriente sa balle et sa frappe qui s’en suit rase le montant gauche du gardien de Bouna. Les Jaunes et Noir règneront en maîtres sur cette première partie sans toutefois trouver la faille, jusqu’à la pause indiquée par M. Arthur Koffi.

La seconde période, sera d’une autre facture. Le SABE revient avec une meilleure disposition portée vers l’attaque. Une manière pour eux de mettre les 45 dernières minutes à profit. C’est justement à la lecture de cette disposition que les enfants de Sol Béni vont donner de la percussion à chacun de leurs compartiments de jeu. Zagbayou Hugues pèse de toute sa détermination sur l’entre-jeu. Il édifie une tour de contrôle dont les observations donneront de l’anticipation au jeu des mimosas. A la 52ème minute, NGossan Antoine envoie une frappe qui est déviée en corner par le gardien du SABE. A la 68ème minute, une balle aérienne, qui meurt dans la surface de réparation des guerriers de Bouna, endeuille le SABE. Déboussolés par cette pression mimosas, les guerriers ne réussiront pas à maitriser le fil des événements. Okou Zahui profite donc de cette balle démembrée pour inscrire le premier but des jaune et Noir. Les enfants de Sol Béni viennent de trouver la faille. Maxime Gouaméné procède alors à des remplacements pour donner du sang neuf à son effectif. Koné Bakary cède sa place à Kouakou Iréné, Dion Sédé Marc enrichit l’attaque de sa fraîcheur en remplaçant Koffi Foba Stevens, et Okou Zahui blessé lors d’un contact avec un attaquant du SABE cède sa place à Sogodogo Lamine. Coaching gagnant pour le staff technique Jaune et noir car Kouakou Iréné entré à la 71ème minute sera le tueur des guerriers de Bouna. A la 87ème minute, le jeune ghanéen Frimpong Yaw, d’une élégance remarquable, lui adresse une passe d’une précision chirurgicale. Kouakou Iréné d’une belle tête, enfonce le SABE en inscrivant le deuxième but de l’ASEC Mimosas.
A 3 minutes de la fin du temps réglementaire, les carottes sont cuites et les jaune et Noir brillent de toutes leurs couleurs. Le SABE ne réussira pas la remontée jusqu’au coup de sifflet final du juge central, M. Arthur Koffi. Cette victoire permet aux Jaune et Noir de garder leur fauteuil de leader avec un match en retard.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

onze − 10 =