L’ASEC se qualifie pour les 1/8ème de finale

L’ASEC Mimosas était en déplacement ce week-end à Ouagadoudou, la capitale du pays des hommes intègres, où elle devait croiser le fer avec la formation de l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO), dans le cadre des matches retour des 1/16èmes de finale de la Champions league 2009. Avec deux longueurs d’avance, acquises lors du match aller au Stade Félix Houphouët Boigny, en battant les burkinabés sur le score de 2-0, les poulains de Patrick Liewig ont effectué le voyage de Ouaga dans l’optique de consolider cet acquis et arracher la qualification à l’EFO.# Avec un moral fort et une détermination fondée sur un bloc équipe, la bande à Patrick Liewig, ne souffrait aucunement de la pression environnementale du stade du 04 Août qui avait fait le plein. Les tribunes vibraient au rythme des chants à la gloire de l’EFO, mais très instruits aux compétitions africaines et surtout aux matches à l’extérieur, les mimosas ont trouvé là, la scène idéale pour démontrer que le football reste une discipline de talents. Après avoir subi la forte pression de l’EFO pendant les 10 premières minutes, les protégés du Président Roger OUEGNIN, vont sur une suite d’instructions séquentielles, tutoyer la balance en rétablissant l’équilibre et ensuite, en faisant basculer le match à leur avantage par une pression Jaune et Noir qui malheureusement, restera infructueuse jusqu’à la pause. Diomandé Ahmed Hervé et ses coéquipiers, entameront la deuxième phase de jeu avec de nouvelles instructions techniques et tactiques, qui, dès les premières minutes, dérouteront la défense burkinabé. A cette orientation de jeu, s’ajoutera la pression offensive des Jaune et Noir qui finiront par trouver la route des filets à la 52ème minute. Sur un centre bien élaboré du côté gauche de la défense de l’EFO par Frimpong Yaw, Mangoua Késsé à la réception bat intelligemment le portier Burkinabé. A 1 but à 0, l’ASEC s’installe bien sur la voie de la qualification, mais le coach Patrick Liewig maintient par son dispositif, une forte pression offensive qui étouffe énormément les burkinabés, obligés de jeter les balles et surtout de sous-alimenter leurs milieux de terrain. La bataille de l’entrejeu est gagnée par les Jaune et Noir, qui continuent de réciter la gamme du talent sur le terrain où certains leur avaient promit un naufrage sans précédent. A la 88ème, sur une belle action d’ensemble d’une remarquable efficacité offensive, Koffi Foba Stevens servi par Kadio Boris, envoie un tir qui meurt malheureusement dans le petit filet. C’est donc sur ce score de 1 but à 0 que l’arbitre central mettra fin à la partie. L’ASEC Mimosas obtient ainsi son ticket pour les 1/8èmes de finale de la champions league.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × deux =