Deuil national décrété en Côte d’Ivoire

Le président de la Côte d\’Ivoire, Laurent Gbagbo, a annoncé lundi soir un «deuil national» de trois jours, au lendemain de la bousculade qui a fait 19 morts et 132 blessés au stade Houphouët-Boigny d\’Abidjan, «un drame sans précédent dans l\’histoire» du pays. «Pendant cette période, les drapeaux seront mis en berne sur l\’ensemble du territoire national», a indiqué le dirigeant dans un communiqué lu par son porte-parole Gervais Coulibaly. Le Président Gbagbo «présente ses condoléances les plus attristées à toute la nation, au monde sportif» et «aux familles des personnes décédées».

Le «bilan provisoire» de la bousculade, qui a eu lieu avant le match de football Côte d\’Ivoire-Malawi, qualificatif pour la Coupe du monde 2010 , fait état de 19 morts et de 132 blessés. «Face à l\’ampleur de cette tragédie, le président de la République a instruit le Premier ministre et son gouvernement à l\’effet de prendre les dispositions appropriées», ajoute le président ivoirien. Le Premier ministre Guillaume Soro doit présider mardi matin un «conseil de gouvernement extraordinaire» consacré au drame. Des «sanctions» devraient être prises «très rapidement», a affirmé le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Jacques Anouma. (Avec AFP)

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

douze + douze =