Ruslan O’biang séduit par l’organisation de l’ASEC

La Guinée Equatoriale a entamé depuis plusieurs mois, sous la houlette de son dynamique ministre des Sports M. Ruslan O’biang Nsue, une vaste politique de redynamisation de son département des Sports. Ne pouvant mener à bien cette noble aspiration du peuple équato-guinéen, sans de véritables ressources, le ministre des Sports s’est lancé à la recherche d’expertise et cela la conduit en Côte d’Ivoire, où il séjourne depuis le vendredi 26 décembre 2008. Après avoir rencontré son homologue ivoirien M. Dagobert Banzio pour rendre officiel le cadre d’échanges qu’il voudrait initier entre la Guinée Équatoriale et la Côte d’Ivoire, le ministre Ruslan O’biang a tenu à visiter Sol Béni, le centre d’entrainement de l’ASEC Mimosas qui abrite aussi la prestigieuse Académie MimoSifcom. Le dimanche 28 décembre 2009 à 16H a été le jour choisi par le premier responsable Equato-guinéen des sports, pour découvrir Sol Béni, devenu aujourd’hui comme l’avait promis le PCA Me Roger OUEGNIN, un lieu de pèlerinage pour le sport africain. Conduit par le Directeur Marketing et Communication de l’ASEC Mimosas, l’illustre hôte de la grande famille Jaune et noir a pu découvrir avec beaucoup d’admiration, le gros travail abattu à Sol Béni. Il n’a pas manqué de vanter les mérites de l’ASEC Mimosas tant au niveau sportif qu’au niveau infrastructure en passant par l’accent organisationnel. Pour lui l’ASEC Mimosas est un modèle d’organisation en Afrique et que c’est à juste titre que le club Jaune et noir a reçu la distinction de la FIFA dans le cadre du Projet Win in Africa With Africa. A la fin de sa visite, le ministre des sports Equato-guinéen à tenu à exprimer toute sa satisfaction car cette visite lui aura permis de s’imprégner des réalités d’organisation de l’ASEC Mimosas. Il part de Sol Béni avec une forte image du sport africain : la beauté de Sol Béni démontre aisément comment l’Afrique peut réussir son organisation sportive avec peu de moyens.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

treize − deux =