ÉDITORIAL :

Bien former aujourd’hui pour performer demain !

Les deux matchs disputés par les Éléphants face à deux adversaires prestigieux se sont certes soldés par deux défaites, mais de nombreux observateurs en ont apprécié le contenu, notamment celui de la première rencontre contre l’équipe de France, Championne du Monde, à Marseille. Lors de cette rencontre amicale, 3 jeunes joueurs formés à l’Académie MimoSifcom (Ghislain KONAN, KOSSONOU Odilon et KONATÉ Karim) ont foulé la pelouse du Stade Vélodrome, faisant la fierté des Actionnaires, ravis de voir, sous d’autres cieux, les fruits de la formation dispensée à Sol Béni.

 

Travail de longue haleine, la formation demande passion, engagement sur la durée et persévérance lorsque des jeunes sont recrutés à 11 ans, qu’il faut déceler en eux leur potentiel de développement et les éduquer chaque jour avec l’exigence que recommandera le football de haut niveau auquel ils aspirent. Certains y accéderont par une voie directe quand d’autres penseront échouer, puis se relèveront et parviendront à toucher à leur rêve. D’autres n’évolueront pas au niveau souhaité, mais auront une vie épanouie avec le football comme passion et moteur. Dans tous ces cas de figure, la mission de développement et d’éducation de l’Académie MimoSifcom aura été accomplie.

 

Le séjour organisé avec le soutien de clubs européens pour notre groupe U18 va dans ce sens d’offrir à ces jeunes la possibilité de découvrir de nouvelles réalités (des langues, le froid, la neige, la montagne, l’alimentation, de longs voyages…), de se frotter à d’autres joueurs et de montrer leurs qualités. Nul doute que ce genre d’expérience est une source d’enrichissement exceptionnelle pour ces jeunes garçons afin de se préparer aux réalités (quelles qu’elles soient), auxquelles ils seront confrontés dans leur vie future.

 

Pour ceux qui évolueront en équipe première de l’ASEC Mimosas ou en équipe nationale et qui seront amenés à disputer des matchs avec l’enjeu de celui que nous nous apprêtons à disputer ce dimanche à Berkane ou de celui d’un match qualificatif pour une Coupe du Monde (ex : le match de ce mardi entre l’Algérie et le Cameroun avec son final tout en rebondissement), nous espérons qu’ils seront capables de puiser dans ce vécu pour aller chercher les futures qualifications.

 

Avant de s’envoler pour le Royaume Chérifien, nos Mimos ont déjà disputé, depuis le début de la saison, 8 matchs hors de nos frontières ! Voilà également un vécu qui leur sera forcément très utile, ajouté à leurs qualités individuelles et collectives ! C’est une opportunité extraordinaire de pouvoir disputer de tels matchs et d’être dans ce genre de situation. Vous avez tout fait pour en arriver là et vous l’avez mérité. Le reste vous appartient et nous sommes tous derrière vous !

 

Benoît YOU