Bienvenue Identification. 61 visiteurs en ligne
Abidjan, lundi 16 janvier 2017 - 12H48
ASEC Mimosas : Site web officiel

Interview : Aristide BANCE (Attaquant de l’ASEC Mimosas)

« Pourquoi j’ai signé à l’ASEC Mimosas »

jeudi 10 nov. 2016 - 10H26 - Consulté 30615 fois

L’attaquant international burkinabé, Aristide BANCE, a signé à l’ASEC Mimosas, la semaine dernière.

L’attaquant international burkinabé, Aristide BANCE, a signé à l’ASEC Mimosas, la semaine dernière, pour relancer sa carrière. Il estime avoir fait un bon choix et pense maintenant à donner le meilleur de lui-même pour aider l’ASEC Mimosas à atteindre ses objectifs.

Vous venez de signer à l’ASEC Mimosas. Peut-on savoir ce qui a motivé ce retour dans le football ivoirien où vous avez fait vos débuts ?

Mon arrivée à l’ASEC Mimosas suscite beaucoup d’interrogations. Tout le monde se demande pourquoi je reviens en Afrique, particulièrement en Côte d’Ivoire et à l’ASEC Mimosas. Je réponds que l’ASEC Mimosas est un grand club dans lequel j’ai toujours rêvé de jouer. Jusqu’ici, j’ai fait l’essentiel de ma carrière en Europe et un peu dans les pays du Golfe. Mon dernier club européen est Riga de Lettonie. J’ai signé à l’ASEC Mimosas pour relancer ma carrière.

 D’aucuns pensent que vous avez signé à l’ASEC Mimosas parce que vous êtes sans club et que c’est juste pour vous mettre en jambes dans la perspective de la CAN Gabon 2017.

Ce n’est pas tout à fait faux pour ce qui concerne mon envie de disputer la prochaine CAN au Gabon. Pour être appelé en sélection nationale, il faut jouer. Et pour jouer, il faut être dans un club. Or en Europe, la période des transferts s’est refermée. Il faut attendre le mercato de la mi-saison en début d’année 2017. Je ne vais pas attendre alors que l’ASEC Mimosas, un grand club africain qui a des challenges excitants à relever comme la Ligue 1 et la Coupe de la Confédération, m’offre la possibilité de jouer.

Pour moi, c’est une opportunité que je viens de saisir.

 Peut-on dire que votre retour dans le football ivoirien est un acte de courage ?

On peut le dire. Ce n’est pas une décision facile à prendre. Il m’a fallu du courage et je me dis aussi que c’est un acte nécessaire pour amener les jeunes à réfléchir. Aujourd’hui, beaucoup de jeunes en Côte d’Ivoire refusent d’évoluer dans les clubs de leur pays. Ils préfèrent émigrer au Maroc, en Algérie, en Tunisie, où ils se retrouvent en détresse, sans club, sans argent, alors qu’ils se seraient épanouis en jouant dans leur Pays. C’est un message fort que je lance à ces jeunes.

Si nous, qui avons évolué des années durant dans les meilleurs championnats européens, revenons jouer en Côte d’Ivoire, ce ne sont pas eux qui commencent le métier qui doivent refuser de le faire. C’est aussi un message que j’adresse à mes amis qui sont en Europe et qui ne trouvent pas de club. Je leur demande de revenir pour qu’ensemble, nous contribuions à relever le niveau du football de nos pays. Et puis, ce que je fais aujourd’hui n’est pas nouveau. En 1990, le Président Roger OUEGNIN avait fait revenir GADJI Celi et TRAORE Abdoulaye dit Ben Badi de France pour jouer à l’ASEC Mimosas.

Il a fait la même chose, l’année suivante, avec BEDE James. Le club et le football ivoirien en avaient tiré de bonnes choses. Pourquoi ne pas refaire la même chose aujourd’hui et aider les équipes et le football local à aller de l’avant?

- L’ASEC Mimosas est donc le club idéal pour vous relancer ?

- Oui, je vous l’ai dit tantôt, j’ai toujours rêvé d’évoluer dans ce club. Quand j’étais enfant, je me rendais au stade FHB avec mes amis pour assister aux derbies ASEC-Africa. C’était passionnant. Certains voulaient jouer plus tard à l’Africa Sports, d’autres à l’ASEC Mimosas. J’ai toujours eu un fort penchant pour l’ASEC Mimosas que j’aime beaucoup. C’est un club ambitieux qui participe quasiment chaque saison à une compétition africaine. Un tel club est forcément une bonne rampe de lancement. Et je suis content d’être là.

- Comment votre arrivée à l’ASEC Mimosas s’est-elle concrétisée ?

... Retrouvez l'intégralité de cette interview dans le Mimosas Magazine N°1299 paru ce jour dans vos kiosques à journaux.

Sondage




Quel bilan faites-vous des 9 premières journées de championnat de l’ASEC Mimosas ?

http://www.asec.ci/fr/public/sondage/vote

http://www.asec.ci/fr/public/sondage/view