Bienvenue Identification. 29 visiteurs en ligne
Abidjan, lundi 16 janvier 2017 - 12H46
ASEC Mimosas : Site web officiel

Finale de la48e édition de la Coupe nationale

17ème titre pour l’ASEC

samedi 22 oct. 2011 - 14H46 - Consulté 3094 fois

Les joueurs Mimos et leur entraîneur posent pour postérité avec la 17ème Coupe nationale de l'ASEC Mimosas.

La finale de la 48e édition de la Coupe nationale s’est tenue cet après au stade Robert Champroux de Marcory.

Le coup d’envoi a été donné à 15h00, par l’arbitre central Burkinabé.
Aucun round d’observation pour les deux équipes. C’est l’ASEC qui se lance à l’abordage de la défense de l’ASI d’Abengourou. Mais déjà, à peine 2 mn de jeu, les Mimos sont privés de l’un de ses meilleurs atouts offensifs, Brefo Mensah, sur une faute  du défenseur axial de l’ASI D’Abengourou#.
L’ASEC joue à 10 contre 11 jusqu’à la 10e mn. Brefo est remplacé à la 10e mn par N’Gossan Antoine.

L’ouverture du score de cette finale intervient à la 12e mn. Il est l’œuvre de Bakayoko Adama, l’avant-centre Mimos. Sa superbe frappe en dehors de la surface de réparation surprend le gardien Camerounais de l’ASI d’Abengourou,  Ondoa Ahanda Cyril (1 – 0, 12e mn).
Les Mimos maitrisent le match et ont le contrôle du ballon.

Les centre du côté gauche par N’Gossan Antoine et ceux du côté droit par Koffi Gautier sont mal exploités par Bakayoko Adama et Mangoua Késsé.
A la 30e mn, la défense Mimos se laisse surprendre par le tir canon de Koné Lakou Alain, excentré sur le côté gauche du Gardien Sanogo Moussa. C’est l’égalisation pour l’ASI d’Abengourou. (1 -1, 30’).

Après cette égalisation, aucune véritable action n ‘interviendra jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre pour la pause.
Après la pause, les équipes reviennent des vestiaires avec aucun changement dans leur rang. C’est l’ASI qui essaie de lancer les premières offensives de cette période. Mais très vite, il est stoppé dans son élan. L’ASEC Mimosas reprend le match en main mais fait preuve de maladresse et ne réussit donc pas à scorer.
A la 67e mn, Séri Jean Michaël, entré en lieu et place de Kouakou N’doua Irénée, donne le tournis au défenseur Ballo Oumar avant de placer en orbite, Bakayoko Adama, dans la surface de réparation de l’ASI d’Abengourou. Ce dernier est plaqué au sol par le défenseur central de l’ASI d’Abengourou. L’arbitre refuse de siffler le penalty incontestable.

L’ASEC attaque toujours et se fait peur par les rares contre- attaques de l’ASI d’Abengourou.
A la 87e mn, Sekyere Mark envoie un boulet de canon qui passe au dessus de la barre transversale du gardien de l’ASI d’Abengourou.
Après 3 mn de minutes de temps additionnels, l’arbitre renvoie les équipes dans les vestiaires pour se préparer aux prolongations.

Malgré de nombreuses offensives de part et d’autres, les prolongations ne permettront pas de designer le détenteur de la 48e édition de Dame Coupe nationale.
On a donc recourt aux tirs aux but (5-4 pour l’ASEC Mimosas) et, au bout d’un suspens incroyable,  Dame Coupe nationale a choisi l’ASEC Mimosas et son gardien Sanogo Moussa (héros de la finale en arrêtant 2 tirs aux buts) pour cette édition.
C’est la joie dans le camp Mimos. Bravo à tous !

H. Koné

Sondage




Quel bilan faites-vous des 9 premières journées de championnat de l’ASEC Mimosas ?

http://www.asec.ci/fr/public/sondage/vote

http://www.asec.ci/fr/public/sondage/view