Catégories
24/7

CAN 2017 :

KOFFI Hervé,  sous le feu des projecteurs

Grâce à ses prouesses actuelles dans les buts des Etalons du Burkina Faso, KOFFI Kouakou Hervé, le gardien de but de l’ASEC Mimosas ne laisse personne indifférents. La presse internationale ne tarit pas d’éloge pour le jeune gardien de but. A preuve, l’interview à lui accordée par RFI (Radio France Internationale) sur  son site internet. A consulter à travers ce lien : http://m.afriquefoot.rfi.fr/20170126-can-2017-herve-koffi-le-dernier-rempart-burkinabe-etalons-burkina-faso

 

Catégories
Actu

  Éditorial :

BON SÉJOUR AU PAYS DES HOMMES INTÈGRES

L’ASEC Mimosas est à Ouagadougou. Il ne s’agit pas, cette fois, d’un déplacement effectué pour un match de Coupe d’Afrique. C’est un voyage réalisé pour poursuivre la préparation, au calme, au Centre Omnisports des Étalons (COMET) du Burkina Faso. 

Avec ce voyage aux pays des Hommes Intègres, notre équipe occupe utilement la trêve internationale. Ce stage permet au staff et aux joueurs de briser la routine des séances de Sol Béni, sans matchs officiels à l’horizon. On imagine aisément que ce séjour de dix jours à l’étranger donnera l’occasion aux encadreurs de redécouvrir leur effectif, d’apprécier différemment les joueurs en les voyant évoluer dans un cadre nouveau. Pour les joueurs, ce stage bloqué est idéal pour confirmer les affinités et gommer les petites incompréhensions qui ne manquent jamais d’agiter la vie d’un groupe.

Certainement depuis Ouaga, la délégation de l’ASEC Mimosas a suivi avec attention les matchs de la Coupe d’Afrique des Nations. Les joueurs ont pu se rendre compte que, pour évoluer dans le haut niveau, le talent seul ne suffit pas. Il faut encore acquérir une discipline tactique et une force mentale et collective permettant de faire les efforts ensemble, d’harmoniser les progrès du groupe, de se comporter en équipe soudée et volontaire. Ce sont ces vertus collectives, essentielles pour aboutir aux performances, que notre équipe est allée chercher dans le domaine des Étalons. Elle y apprendra également l’humilité qui est la compagne de tous les instants du champion en devenir. 

En visitant le COMET, les encadreurs Mimos auront certainement des idées à rapporter pour le projet Gboro Gbata. Ils pourront l’enrichir des constats faits durant leur séjour, afin de contribuer à la réalisation d’un centre fonctionnel et opérationnel, un centre de qualité au service des ambitions de l’ASEC Mimosas. C’est un aspect de cette mission qui ne manquera pas d’intéresser les dirigeants Mimos dans les échanges qu’ils auront avec le staff au retour de Ouaga.

Les dirigeants Mimos n’ont pas effectué le déplacement de Ouaga. Ils sont représentés auprès de l’équipe par Ibrahim CONGO, membre du Conseil d’Administration, qui réside à Ouaga. Celui-ci a été la cheville ouvrière de ce voyage. Il mérite les plus ardents remerciements de notre famille. Cette attitude des dirigeants Mimos confirme qu’à l’ASEC Mimosas, les responsabilités sont partagées et que la confiance envers les encadreurs est réelle.

De Ouaga à Washington, il y a quelques milliers de kilomètres. L’actualité marquée par la prise de fonction du nouveau Président américain m’a donné l’idée d’illustrer la gouvernance de l’ASEC Mimosas en rappelant Théodore Roosevelt, le 26e Président des États-Unis d’Amérique, qui disait : « Le meilleur manager est celui qui sait trouver les talents pour faire les choses, et qui sait aussi réfréner son envie de s’en mêler pendant qu’ils les font ».

Nos talents sont à Ouaga pour travailler, et nous comptons bien les laisser le faire dans la quiétude. Nous n’avons qu’un vœu à leur adresser : Bon séjour au pays des Hommes Intègres !

Par Léonce YACE (Président Délégué de l’ASEC Mimosas)

Extrait du Mimosas magazine N°1310 du 27/01/2016

Catégories
Actu

Match amical international Etoile Filante de Ouagadougou – ASEC Mimosas : 1 – 2 :

L’ASEC bat l’EFO à Ouagadougou

 

Dans le cadre de son stage de préparation au COMET de Ouagadougou du mardi 23 janvier au jeudi 2 février prochain, l’ASEC Mimosas a disputé ce jeudi après-midi, au Stade de l’EFO, un match amical international contre l’équipe hôte qu’elle a battue (1-2).

Cette rencontre contre l’EFO a permis à l’entraîneur TRAORE Siaka dit Gigi de donner du temps de jeu à des joueurs comme DOSSO Fabius, DEPODE Jacob, AKA Serge Arnaud, TCHETCHE Eric, MPUMBU Katalay, DIABY Ibrahim qui est arrivé récemment de la SOA, BROWN Alloy et Zié OUATTARA, DODO Digbeu Léoh et SOW Gaoussou d’en avoir. Ce fut en clair une revue d’effectif qui a été heureuse puisque l’ASEC Mimosas a battu (1-2) l’Etoile sur ses bases devant de nombreux inconditionnels du club le plus populaire du Burkina Faso.

Dans ce match, l’ASEC Mimosas avait une réputation à confirmer et l’EFO avait un honneur à préserver devant son public. La partie semblait équilibrée lorsque l’attaquant de l’Etoile SAWADOGO Ibrahim Brassim profitant d’une erreur de la défense mimosas, hérite d’une balle dans la surface de réparation, évite la sortie de MANDJUI Boris Junior et ouvre la marque (15’). Les Supporters de l’Etoile explosent de joie. Recevoir l’ASEC Mimosas sur leur terrain était déjà un honneur et un plaisir. Battre ce grand club serait une fierté. L’ASEC Mimosas cherche ses marques jusqu’à la pause, mais l’EFO parvient à préserver son avantage.

A la reprise, les Mimosas semblent avoir pris la mesure de leurs adversaires. Ils se montrent agressifs sur le ballon, harcèlent leurs adversaires, jouent en mouvement dès la récupération de la balle et se créent des brèches dans la défense des Bleus de Ouagadougou. A force d’acculer leurs adversaires, les joueurs de TRAORE Siaka dit Gigi obtiennent l’égalisation par l’attaquant nigérian BROWN Alloy Bugruth (52’), puis parviennent à prendre l’avantage grâce au même BROWN Alloy (72’) et finissent par l’emporter 2 buts à 1. Ils remportent ainsi le premier des 3 matches amicaux prévus au programme de leur stage de préparation dans la capitale du Burkina Faso. Ils disputeront leur deuxième match contre le Rail Club du Kadiogo (RCK), le dimanche prochain, à partir de 16h00, au Stade du 4 août, puis le dernier contre l’AS SONABEL, le mercredi 1er février à venir, toujours à partir de 16h00, au Stade municipal de Ouagadougou.

Les 11 entrants de l’ASEC: Mandjui-Baresi-Dosso (68’Ouattara)-Depode (69’Dodo)-Aka-Tchetche (66’Diaby Amara)-Mpumbu-Diaby Ibrahim-Aidara-Brown (68′ Sow)-Zié.

KI, l’un de nos envoyés spéciaux à Ouagadougou

 

Catégories
24/7

Magazine ASEC Mimosas :

Le N°1310 est dans vos kiosques

Le Magazine ASEC Mimosas N°1310 est en vente dans les kiosques à journaux à partir de ce jeudi 26 janvier. Vous y trouverez dans ce numéro, en plus des rubriques habituelles, toutes les informations et les photos du séjour mimosas à OUAGA et une interview exclusive du père de KOFFI Kouakou Hervé, le gardien de but international burkinabé de l’ASEC Mimosas. 

Ne ratez pas ce numéro riche en photos!

Catégories
Actu

STAGE DE PREPARATION AU BURKINA :

GIGI indique les objectifs de la préparation

L’entraîneur de l’ASEC Mimosas, TRAORE Siaka dit Gigi est satisfait de l’organisation du stage de préparation de son groupe à Ouagadougou. Il a indiqué à nos envoyés spéciaux les objectifs et le programme de ce regroupement.

Interrogés sur les objectifs du stage de préparation de son équipe à Ouagadougou, l’entraîneur principal de l’ASEC Mimosas, TRAORE Siaka dit Gigi a confié ceci : « Ce stage vise à renforcer la cohésion entre les joueurs. A Abidjan, ils ne se fréquentent que lors des séances d’entraînement. Nous passerons 10 jours à Ouagadougou. Les joueurs passeront plus de temps ensemble. Les plus jeunes vont côtoyer les plus anciens. Les liens pourront se renforcer. Ce stage permettra aussi aux joueurs de rester concentrés sur les objectifs du club. Le COMET de Ouagadougou est un cadre idéal pour un stage groupé loin d’Abidjan. Il est pratiquement hors de la ville, tout est calme. On peut donc travailler en toute quiétude ».

Quel est le programme de ce stage ? « Nous allons nous préparer quotidiennement pour combler nos manques. Nous profiterons de notre séjour pour disputer des matches amicaux contre trois équipes locales. Nous jouerons contre le Rail Club du Kadiogo le champion en titre du Burkina Faso et l’actuel leader de la D1 locale. Nous nous mesurerons ensuite avec l’AS Sonabel, l’ancienne équipe de notre attaquant POGNOGO Yannick. Nous disputerons une troisième rencontre contre une formation à déterminer.

L’ASEC Mimosas a fait son premier entraînement à Ouagadougou, le mardi matin. “La séance s’est bien déroulée. Nous avons pu récupérer OUATTARA qui nous avait devancés à Ouagadougou pour revoir sa famille. Nous avons travaillé pendant une heure”.

De K.I., un de nos envoyés spéciaux à Ouagadougou.

Catégories
Actu

STAGE DE PREPARATION AU BURKINA :

LES PREMIERS ÉCHOS DE OUAGADOUGOU

Partie d’Abidjan, le dimanche 22 janvier dernier, à 6h20, la délégation de l’ASEC Mimosas est arrivée à Ouagadougou la capitale du Burkina Faso, le lendemain, lundi, dans l’après-midi, à 17h00, pour un stage d’une dizaine de jours, au Centre Technique National de la Fédération burkinabé de Football situé à Ouaga 2000.

L’ASEC Mimosas a marqué une escale dans la nuit de dimanche à lundi dernier, à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du Pays des hommes intègres, où elle a passé la nuit dans l’une des Cités CAN de la ville construite à l’occasion de la CAN 1998 organisée par le Burkina Faso.

La délégation comprend 39 personnes dont 27 joueurs, 10 encadreurs techniques et médicaux et 2 envoyés spéciaux d’ASEC Mimosas Communication.

L’ASEC Mimosas est logée dans d’excellentes conditions au COMET (centre omnisports des étalons) et la préparation a commencé ce lundi matin sur la magnifique pelouse du terrain du COMET. Une deuxième séance aura lieu cet après-midi, à partir de 17h00.

De notre envoyé spécial à Ouaga, K. Ismael

Catégories
24/7

Stage de préparation au Burkina Faso :

Les Mimos sont à Ouaga

Profitant de la trêve, en raison du déroulement de la CAN 2017, au Gabon, l’équipe professionnelle de l’ASEC Mimosas est à Ouagadougou depuis ce mardi 24 janvier, dans le cadre d’un stage de préparation. Partie de Sol Béni, dans la matinée du dimanche dernier, la délégation mimosas de 38 membres est arrivée dans la capitale burkinabé tôt ce matin, après une escale à Bobo-Dioulasso.

Catégories
Actu

Bilan de la Ligue 1 après 9 journées :

Satisfaisant, à améliorer

Après la 9e journée marquée par le sulfureux derby Africa Sports – ASEC Mimosas qui a vu la victoire (0 – 1) des Mimos, la Ligue 1 observe une pause, en raison du déroulement de la phase finale de la CAN Gabon 2017, du 14 janvier au 5 février prochain. Une occasion pour les différents états-majors de faire un premier bilan afin de cerner ce qui n’a pas marché et profiter de la trêve pour faire les bons réglages. C’est le cas à l’ASEC Mimosas.

Bilan global 

Après 9 Journées de championnat de Ligue 1, l’ASEC Mimosas occupe la place de dauphin au classement avec 18 points et un goal average de +9, réalisant 5 victoires dont le derby contre le grand rival l’Africa Sports, 3 matches nuls et seulement 1 défaite concédée lors de la 8e journée face à l’AFAD. Les Mimos se sont illustrés par leur attaque, la meilleure à l’heure actuelle, avec 14 buts inscrits par 8 différents joueurs, dont 3 attaquants (Aristide BANCE, OUATTARA Issouf et MPUMBU Katalay). Les poulains de Gigi ont encaissé seulement 5 buts, devenant également la 2e meilleure défense derrière le 6e du classement, l’ASI d’Abengourou, qui n’a encaissé que 2 buts. Des chiffres qui dénotent d’un début tonitruant que l’ASEC Mimosas n’avait plus connu depuis bientôt 6 ans.

Statistiques comparées avec la saison dernière

La saison dernière, après la 9e journée, l’ASEC Mimosas était logée dans le ventre mou du classement, à la 8e place, avec 12 points et un goal average de +1, réalisant 2 victoires, 6 matches nuls et 1 défaite. Une situation embarrassante qui avait obligé les dirigeants à se séparer de l’entraîneur ASSOUMOU Jean-Marie, après la 8e journée, soldée par le 4e match nul consécutif. La responsabilité de l’équipe avait alors été confiée à de TRAORE Siaka dit « Gigi». Un retard considérable que les Jaune et Noir n’avaient pu rattraper terminant ainsi à la 6e place au classement final. Cette saison, les voyants sont pratiquement tous au vert. À la même étape, mais avec 6 points en plus et une place de dauphin, à seulement 1 point du leader, l’ASEC Mimosas nourrit de grands espoirs de remporter le titre 2017. Des espérances légitimes au vu des recrutements effectués, notamment ceux des internationaux burkinabés et la prestation d’ensemble de l’équipe au cours des 9 journées. En moyenne, cette équipe marque au moins un but par match. Un ratio nettement supérieur à celui de la saison dernière, qu’il faudra encore améliorer pour dominer le championnat et les autres compétitions à venir.

 

7

Classement à l’issue de la 9e journée DE LIGUE 1 DE LA SAISON 2016 – 2017
Equipes Pts J G N P BM BE DIFF
1  SEWE 19 9 6 1 2 8 5 3
2  ASEC 18 9 5 3 1 14 5 9
3  AFAD 14 9 3 5 1 9 6 3
4 MOOSSOU 14 9 4 2 3 9 8  1
5 WAC 13 9 3 4 2 13 10 3
6 A.S.I. 13 9 2 7 0 5 2 3
7 AFRICA 13 9 4 1 4 7 7  0
8 A.S. TANDA 11 9 2 5 2 6 6
9 S.O.A. 10 9 2 4 3 7 7 0
10 AS DENGUELE 10 9 2 4 3 8 13  -5
11 STADE 9 9 2 3 4 7 11  -4
12 S.C. GAGNOA 7 9 0 7 2 4 6 -2 
13 JCAT 7 9 2 1 6 7 14 -7
14  SAN PEDRO 5 9 0 5 4 7 11  -4
 
Le classement l’issue de la 9e journée de Ligue 1 de la saison 2015 – 2016
 Equipe Pts J G N P BM BE DIFF
1  AS TANDA 18 9 6 0 3 12 11  1
2  STADE 17 9 5 2 2 14 6  8
3  JCAT 16 9 4 4 1 9 6 3
  4  MOOSSOU 14 9 4 2 3 9 3  6
  5  AFRICA 14 9 4 2 3 9 6
6  SOA 14 9 4 2 3 9 8 1
7  AS DENGUELE 13 9 3 4 2 9 10  -1
8  ASEC MIMOSAS    12 9 2 6 1 7
  9  ASI 11 9 2 5 2 10 8 2
10  SEWE 11 9 3 2 4 11 11  0
11  S.C. GAGNOA 9 9 1 6 2 3 6  -3
12  CO KORHOGO 7 9 2 1 6 7 11 -4 
13  AFAD 7 9 2 1 6 8 14 -6
14 YOPOUGON 7 9 2 1 6 4 18 -14 
Catégories
Actu

EDITORIAL :

DEVOIRS DE VACANCES

La Ligue 1 ivoirienne observe une pause d’environ un mois, après ses neuf premières journées. C’est le temps de la Coupe d’Afrique des Nations. La priorité est donnée aux sélections nationales et à leurs figures animales. Éléphants, Éperviers, Lions, Aigles, Panthères, Fennecs et autres bandes organisées occupent nos écrans depuis samedi dernier. Les joueurs de notre chère Ligue 1 sont donc en vacances. À l’ASEC Mimosas, nous avons élaboré un programme particulier pour meubler cette trêve internationale. Ce qui a été prévu par nos encadreurs aura certainement de quoi vous plaire.

Notre équipe professionnelle sera en stage à Ouaga, du 23 janvier au 3 février. Elle y disputera trois rencontres amicales contre des formations du championnat burkinabè. Durant ce séjour, l’encadrement technique aura l’occasion de procéder à une large revue des troupes. Loin de l’agitation abidjanaise, les joueurs Mimos pourront consolider leurs liens et renforcer leur esprit d’équipe. Ce regroupement servira donc à préparer les prochaines échéances nationales et internationales de l’ASEC Mimosas. Le groupe Jaune et Noir aura un programme chargé, avec des séances physiques, techniques et tactiques, et naturellement des pauses-détente consacrées à la découverte de Ouaga la belle.

Ces devoirs de vacances sont impératifs pour l’ASEC Mimosas. Pour finir en tête de la phase aller de la Ligue 1, il nous faudra remporter les quatre prochains matchs. Cet objectif commande de gommer les imperfections constatées lors des neuf premières journées. Il suppose aussi de redonner l’envie et la confiance aux joueurs qui ont eu peu de temps de jeu durant les deux premiers mois de compétition. Comme après un examen scolaire, les encadreurs Mimos devront faire un entretien d’évaluation avec chaque joueur pour identifier les axes de progrès, déterminer les efforts à faire, décerner les bons et les mauvais points, afin de reprendre la compétition dans les meilleures dispositions sportives et humaines.

L’intérêt de ce stage et les retombées qui en sont attendues n’ont pas échappé au Président Roger OUEGNIN. C’est pourquoi il a répondu favorablement aux sollicitations du staff technique pour l’organisation de cette mission en terre burkinabè. Des moyens importants ont été réunis pour en garantir la réussite. L’ASEC Mimosas est soucieuse de reprendre le titre de Champion de Côte d’Ivoire. Cette ambition passera par le Burkina Faso, le pays des Hommes Intègres, dont les ressortissants sont de fervents supporteurs Mimos.

Durant cette période de trêve internationale, les Étalons Mimosas – Hervé KOFFI, Aristide BANCÉ et Souleymane KOANDA – ont un programme bien sûr différent. Ils sont à la CAN avec l’équipe du Burkina Faso. Leur participation à cette compétition remplit de fierté le peuple des Actionnaires. Ils ne seront pas du voyage de Ouaga, mais il est certain que leurs coéquipiers ne manqueront pas de constituer une pleine réserve de souvenirs à leur raconter, à leur retour de la CAN. Dans ce cadre, nul doute qu’ils leur relateront fiévreusement la visite qu’ils rendront au Mogho Naba. Les bénédictions du très respecté roi des Mossis seront assurément utiles au groupe Mimosas pour surmonter les obstacles de tout genre qui se dresseront sur son chemin au cours des prochains mois. 

Les Actionnaires aussi ont des devoirs de vacances. Ils sont invités à redonner vie aux comités communaux et d’entreprises. Le Président MESSOU se tient à leur disposition pour soutenir leurs initiatives et faire entendre leur voix. Les joueurs auront besoin de leur soutien actif à la reprise. C’est à ce prix que les devoirs de vacances de tous donneront de bons fruits.

Par Léonce YACE, Président-Délégué

Extrait du Mimosas Magazine N°1309 du jeudi 19 janvier 2017

Catégories
Actu

Interview… TRAORE Siaka dit Gigi (Entraîneur principal de l’ASEC Mimosas) :

« Nous allons corriger nos lacunes »

Le changement de la date du derby a-t-il gêné votre préparation?

Pas nécessairement. Nous étions au vert le samedi et c’est là que nous avons appris le report du match. Nous avons donc dû laisser les joueurs regagner leur domicile respectif après une opposition interne, tout en leur demandant de rester à l’écoute. Ils ont été rappelés le dimanche soir, dès que la reprogrammation a été faite. Nous sommes demeurés concentrés pour ne pas perdre notre objectif de vue, à savoir : faire oublier la défaite de la journée précédente.

Qu’est-ce qui a fait la différence en faveur de l’ASEC Mimosas au cours de ce derby?

Nous sommes entrés dans ce match avec un très bon état d’esprit. Physiquement, nous étions présents et les joueurs avaient vraiment envie de se racheter après la contre-performance de la 8e journée. Il fallait relever la tête et redonner la joie à nos supporters. Il y avait aussi le défi du derby à remporter afin d’éviter que le doute s’installe dans l’esprit des joueurs.

L’ASEC Mimosas a gagné, mais vous ne semblez pas totalement heureux?

Je suis au contraire très content parce que je viens de battre l’éternel rival. Je regrette seulement le fait que nous ne parvenons pas encore à concrétiser la majorité des occasions que nous nous créons. Mais, je suis convaincu que nous allons gommer ce défaut.

Après ce derby, nous entrons dans une trêve de plus de trois semaines, en raison du déroulement de la CAN. Celle-ci ne vient-elle pas casser votre bel élan?

Je pense plutôt qu’elle est la bienvenue. Elle nous permettra de travailler encore pour corriger nos lacunes. Déjà ce vendredi, nous disputerons un match amical. Après, nous laisserons les joueurs au repos toute la semaine prochaine. Un voyage au Burkina Faso est prévu pour aller poursuivre notre préparation. La suite de la saison s’annonce très délicate avec les compétitions africaines qui démarreront bientôt. Nous comptons bien profiter de ce voyage pour faire les réglages durant la trêve.

Interview réalisée par H.K