ÉQUIPE PROFESSIONNELLE :

Interview de DOUMOUYA Mohamed Lamine (Milieu défensif) « La pression à l’ASEC est un grand facteur de motivation »

DOUMOUYA Mohamed Lamine est une recrue de la dernière intersaison. Arrivé de Bashar Club d’Oman, il a disputé 3 des 7 premiers matchs en Ligue 1 et a pris part à 2 en Ligue des champions contre Teungueth FC du Sénégal et à 1 autre en Coupe de la Confédération face à l’Inter Club de Luanda, en Angola. Il s’est confié, cette semaine, aux médias du club en parlant de sa nouvelle expérience à l’ASEC Mimosas et de ses ambitions.

– Que pouvez-vous dire pour vous présenter aux Actionnaires?

– Je m’appelle DOUMOUYA Mohamed Lamine. Je suis un milieu de terrain ivoirien de 26 ans. Je viens du club omanais Bashar Club. J’ai signé à l’ASEC Mimosas lors de la dernière intersaison et je porte le maillot N° 27.

 

– Pourriez-vous nous parler de votre parcours sportif?

– J’ai commencé au centre de formation Association Symbiose Football d’Abobo (ASFA), en 2011. Après deux saisons, j’ai signé à la Juventus d’Alépé (D3). J’ai été transféré ensuite à l’Africa Sports d’Abidjan où j’ai évolué deux saisons (2012-2013 et 2013-2014), avant de partir pour la Norvège où j’ai d’abord posé mes valises pour 6 mois au club de D1 de Lillström SK. Puis, j’ai changé de club en passant à Ullensaker/Kisa (D2) où je suis resté une saison. De la Norvège, je me suis rendu en Arménie où j’ai porté les couleurs de Shirak, un club de D1 avec lequel j’ai disputé le tour préliminaire de l’Europa League. J’ai signé ensuite au Stade Tunisien, puis au CS Hammam Lif, toujours en Tunisie avant de tenter une expérience en Arabie Saoudite et de me retrouver après à Oman, à Bashar Club. Aujourd’hui, je suis sociétaire de l’ASEC Mimosas.

 

– Pouvez-vous nous raconter votre venue à l’ASEC Mimosas durant l’intersaison?

– C’est KOUAKOU N’Doua Patrick Irénée, un ancien joueur du club issu de l’Académie MimoSifcom, qui m’a vu jouer à Oman et qui m’a parlé du projet sportif de l’ASEC Mimosas et cela m’a intéressé. C’est lui qui m’a mis en contact avec les dirigeants. Ces derniers m’ont permis de faire un test qui a été concluant.

 

– N’avez-vous pas eu peur de la forte pression et de la concurrence qui existent autour et au sein de l’équipe première du club?

– La pression incite les joueurs d’un club comme l’ASEC Mimosas à rester concentrés et à beaucoup travailler. Pour moi, c’est un grand facteur de motivation. Je trouve que la pression dans ce grand club va me permettre de progresser pour atteindre une autre dimension.

 

– Comment avez-vous trouvé l’accueil quand vous êtes arrivé dans l’équipe?

– Je n’ai pas été dépaysé en arrivant à l’ASEC Mimosas parce que je connaissais déjà beaucoup de mes coéquipiers comme KI Aziz Stéphane, AKA Essis Baudelaire, COULIBALY Souleymane, N’GUESSAN Gilles Privat et bien d’autres. L’accueil a été sympathique et mon intégration a été facile.

 

– Que pensez-vous des méthodes et des entraînements du coach Julien CHEVALIER?

– C’est un bosseur et un perfectionniste. Ses séances sont intenses. Avec lui, il faut vraiment s’accrocher pour suivre le rythme des entraînements. C’est à notre avantage puisque cela nous permet d’élever notre niveau pour gagner nos matchs.

 

– Le club peut-il réussir un bon parcours en Coupe de la Confédération?

– Avec un peu de maturité et de réussite, on aurait pu accéder à la phase de poules de la Ligue des champions de la CAF. Cela n’a pas pu se faire, mais on a pu se qualifier pour celle de la Coupe de la Confédération. On continue de travailler pour réussir un bon parcours dans cette compétition africaine.

 

– L’équipe est bien partie en Ligue 1 pour conserver son titrede champion de Côte d’Ivoire après 7 victoires en 7 matchs. Que lui faudra-t-elle pour maintenir ce cap après la CAN?

– De l’humilité, beaucoup d’humilité, mais aussi de la concentration, du travail et beaucoup de réussite. Il est vrai qu’on a obtenu 7 victoires en 7 matchs, mais il reste encore 19 journées à bien négocier quand on sait que tous les matchs de l’ASEC Mimosas sont des finales à gagner. Nos adversaires viennent motivés contre nous. On va devoir se battre jusqu’au bout pour conserver notre titre.

 

– Comment avez-vous trouvé le soutien du Mur Jaune durant vos 7 premiers matchs?

– Ils ont été formidables en se constituant véritablement en 12e homme pour nous amener à pousser des ailes sur le terrain. Je leur demande de continuer à nous soutenir de cette façon jusqu’au bout dans les compétitions nationales et continentales.

 

– Peut-on connaître vos ambitions?

– C’est de remporter d’abord le titre de champion de Côte d’Ivoire, puis la Coupe nationale et enfin réussir une bonne campagne en Coupe de la Confédération. Et après, je souhaite repartir tenter une carrière professionnelle dans un bon club européen.

 

– Quel est votre joueur préféré?

– C’est TOURÉ Yaya Gnégnéri par rapport à son jeu simple et efficace.

 

– Et votre club de rêve?

– Le FC Barcelone pour son beau jeu. Je rêve d’évoluer un jour dans ce grand club européen.

 

– … Votre plat préféré?

– J’aime beaucoup le riz à la sauce feuille avec du poisson.

 

– … Votre passe-temps préféré?

– Je passe mes temps libres en famille, à la maison.

 

– Quel est votre mot de fin?

– Je suis content d’être à l’ASEC Mimosas. Je remercie les dirigeants d’avoir accepté de m’engager. Je dis merci à l’entraîneur pour la confiance qu’il place en moi. Je compte donner le meilleur de moi-même pour la mériter ainsi que celle de nos dirigeants.