EDITORIAL :

Les bonnes idées ne vieillissent pas !

La lecture des archives est un exercice passionnant et toujours très riche d’enseignement car elle nous permet de nous replonger dans un passé plus ou moins récent et plus ou moins glorieux mais aussi d’évaluer, a posteriori, les avancées ou les reculs qui ont pu avoir lieu.

 

A ce sujet, le film-documentaire « L’Ouvrier spécialisé » consacré aux 30 années de présidence de Me Roger OUEGNIN à l’ASEC Mimosas a permis, certes de revivre des moments forts de notre histoire commune, mais il a également permis de se rendre compte que, malgré la marche du monde vers toujours plus de modernité, les grandes questions qui taraudent l’esprit des dirigeants de clubs de football restent toujours les mêmes : Comment s’organiser efficacement pour être compétitif sur le plan national et international ? Comment construire un club ? Comment mobiliser les supporters ? Comment financer les activités du club ? …

 

En apprenant que le Comité de normalisation de la FIF envisageait de relancer la Ligue 1 sous la forme d’un championnat à 2 poules puis d’une super-division décernant le titre, nous en avons profité pour nous replonger dans les archives du magazine Mimosas du 9 Janvier 1991 (n°38) dans lequel notre club faisait pour la 1ère fois la proposition d’une formule similaire à celle qui sera mise en œuvre à partir du 19 Mars 2021. En effet, pour diverses raisons, la saison 1991 devait, comme cette saison, démarrer tardivement (fin février 1991).

 

Plusieurs articles ont attiré notre attention dans ce numéro dont les titres symbolisent assez bien l’ambiance de l’époque, dans un club qui venait de regagner des titres après une décennie de disette avec l’arrivée d’un nouveau Président déterminé à révolutionner le football ivoirien :

 

             – Qui a dit que l’ASEC ne voit que son propre intérêt? 

             Un plan Marshall dans l’intérêt de tous,

             – Pour une nouvelle formule,

             – Une oasis dans le désert.

 

Faute d’avoir été entendu pour la saison 1991, notre magazine est revenu à la charge à la fin de la saison, notamment dans le n°57 du 2 Octobre 1991 indiquant que la formule à poule unique de « 30 journées n’est pas compétitive et rend le championnat moribond, laissant la porte ouverte à diverses tentations et à la tricherie, la magouille et la combine ». A force de persévérance, cette formule, baptisée « formule Mimosas » dans le magazine n°64 du 8 Janvier 1992, sera en partie acceptée par la FIF. Sa première journée, disputée le 15 Février 1992 après le sacre des Eléphants à Dakar, verra les Mimosas poursuivre leur série d’invincibilité, en disposant du Stella Club d’Adjame sur le score de 3 buts à 2 grâce à des réalisations d’Abdoulaye TRAORE, SIE Donald et Ishaya JATAU.

 

30 ans plus tard, cette formule a fait son chemin en Côte d’Ivoire et a été mise en œuvre à plusieurs reprises. On ne parle d’ailleurs plus aujourd’hui de formule « Mimosas » ! Heureux hasard, on notera qu’à l’exception de la Coupe d’Afrique remportée par le Stade d’Abidjan en 1966, tous les titres continentaux remportés par les clubs ivoiriens ont été glanés alors que le championnat national se jouait sous cette forme ! Est-ce vraiment un hasard ou plutôt lié à la formule qui permet aux meilleurs clubs ivoiriens de disputer un mini-championnat relevé qui les prépare mieux aux joutes africaines ? Nous sommes heureux que le Comité de normalisation l’ait adoptée, de son propre chef, sans que notre club n’ait eu à la suggérer. Preuve, s’il en est, que les idées d’il y a 30 ans, si elles sont bonnes et d’où qu’elles viennent, peuvent toujours être utiles à tous.

 

Benoît YOU