Éditorial :

Un ballon d’air frais !

 

Un ballon d’air frais !

Stéphane YAPI

En cette période troublée, un petit tour à l’intérieur du pays est certainement la meilleure des choses à faire pour se changer les idées, relativiser nos problèmes et revenir gonflé à bloc.

Pour cela, l’invitation à Yamoussoukro des U15 de l’Académie MimoSifcom de la part du Directeur Général de l’Institut National Polytechnique Houphouët Boigny (INPHB), M. KOFFI N’Guessan, pour participer aux festivités des finales Inter-Ecoles, fut une aubaine que nous avons saisie pour la 3e année consécutive.

 

Dans le programme de formation des jeunes que nous dispensons au sein de notre centre de formation, si la dimension sportive est essentielle, nous insistons sur de nombreux autres aspects indispensables au développement de ces jeunes garçons, futurs citoyens et pères de famille. Parmi ceux-ci, la scolarité figure en très bonne place tout comme la connaissance et la découverte de nouveaux horizons. Si la crise sanitaire a empêché nos jeunes de voyager à l’étranger depuis plus d’un an maintenant, rien ne nous empêche de leur faire découvrir leur pays et les joyaux qui s’y trouvent. La capitale politique est l’un d’eux et après avoir déjà visité la Basilique de la Paix l’année précédente, c’est une autre œuvre, en construction celle-là, que nos jeunes ont eu la chance de découvrir le nouveau stade de football de 20 000 places prévu pour accueillir des matchs de la CAN 2023 qui se déroulera en Côte d’Ivoire. La visite guidée fut passionnante et laisse entrevoir beaucoup d’espoir pour le football et le sport ivoirien avec de telles infrastructures sportives.

 

Les échanges avec les élèves de la future élite ivoirienne inscrits dans les différentes écoles de l’INPHB sont bien évidemment un autre atout de ces déplacements qui doivent permettre à ces jeunes de s’épanouir et d’être mieux armés pour affronter l’avenir.

 

C’est plein d’énergie que nous fûmes de retour à Abidjan pour préparer la nouvelle saison dont le démarrage a été annoncé pour le 19 mars 2021. Après 11 mois d’attente, nous voilà à 4 semaines d’une reprise d’un championnat express puisqu’il devra se terminer à la fin du mois de juin 2021, soit après 3 mois de compétitions seulement. Sacré challenge et gare à celui qui ne sera pas préparé, car il s’agira d’un sprint de 14 semaines, sans aucune plage de récupération. Nous savons tous pourquoi nous sommes dans cette situation et le temps est venu maintenant de passer au terrain, la raison d’être principale de nos clubs et de la Fédération Ivoirienne de Football.

 

Faute d’être majoritaires et argumentés, les déclarations, contestations et autres bavardages suite aux dernières annonces du Comité de normalisation de la FIF se veulent bruyants et menaçants. Il eut été surprenant qu’il en soit autrement. Gageons que ledit Comité saura faire entendre raison à tous, en toute responsabilité, pour que le ballon roule, les supporters chantent et que les filets tremblent de nouveau.

 

Benoît YOU 

 

ASEC MIMOSAS 2021