Éditorial  :

Nous sommes tous des ouvriers spécialisés

La diffusion sur la 1ère chaîne nationale ce dimanche 18 Octobre du film documentaire intitulé « L’ouvrier spécialisé », présentant le parcours de l’ASEC Mimosas au cours des 30 dernières années sous la présidence de Me Roger OUÉGNIN a connu un succès considérable au regard du nombre de réactions positives dans les différents médias de notre club. Si une première diffusion privée avait déjà eu lieu le samedi 23 Novembre 2019 à Sol Béni pour quelques invités à l’occasion du 30ème anniversaire de Présidence de Me Roger OUÉGNIN, le grand public n’avait pas eu la chance de voir cette réalisation de Ali DAO, notre jeune réalisateur qui a mis son cœur et ses compétences au service de l’œuvre accomplie.

Si la plupart des réactions a tourné autour de la vision, de l’engagement et de la persévérance de Me OUÉGNIN, de nombreux commentaires ont également souligné la qualité de la réalisation elle-même. Il était important que ce parcours hors-norme soit bien mis en image, par un auteur dont le souci premier était de mettre en valeur le travail réalisé par son Président. Depuis 8 ans, Ali DAO fait partie du service Communication de notre club. Formé à l’ISTC (Institut des Sciences et Techniques de la Communication) au métier de réalisateur (Filière Production Audiovisuelle), il a déjà réalisé plusieurs films pour notre club (« Plus qu’un club », « La reconquête », « La confirmation » …). Courageux, passionné et curieux, il n’a pas hésité à développer de nouvelles compétences et à se mettre au service de tous les autres départements du service Communication par, notamment, la création des visuels du magazine ou de nos réseaux sociaux, la gestion de la communication digitale du club mais aussi en participant à certaines émissions de RJN en tant que consultant sur le football. Voilà un bel exemple de « dépassement de fonctions », expression régulièrement employé depuis quelques années par les entraîneurs de football, friands de disposer de joueurs capables de faire plus que ce qui leur est demandé.

Nous sommes heureux d’accorder cette petite lucarne à ce collaborateur qui a su prendre sa place progressivement dans notre organisation pour en devenir un maillon important. A travers lui, c’est un hommage que nous voulons rendre à tous les travailleurs de l’ombre de notre association, qui ne comptent ni leur temps ni leur énergie pour faire briller l’étoile Mimosas. A ce titre, nous avions déjà mis à l’honneur, dans notre numéro précédent, les jardiniers du complexe de Sol Béni pour le travail abattu autour du terrain Ignace WOGNIN. De même, l’incessant travail de mobilisation réalisé par certains Actionnaires est régulièrement mis en avant dans nos publications.

Le choix du titre du film-documentaire est d’ailleurs significatif de l’état d’esprit qui anime le premier dirigeant du club. Si certains se font appeler « Empereur », « roi » ou « magicien », à l’ASEC Mimosas, au même titre que notre Président, nous nous devons tous d’être des « ouvriers spécialisés ». S’il faut des architectes, des ingénieurs, des maçons ou des charpentiers pour bâtir des cathédrales, sachons rester humbles et chacun à sa place pour construire notre club, que nous soyons Président, Directeur, Professeur, journaliste ou employé de surface. Sans jamais oublier que si « chacun est indispensable, personne n’est irremplaçable » !

 

Benoît YOU