Éditorial :

Une belle opportunité

Si le football n’a pas encore repris toute sa place dans la société ivoirienne, on remarque ces jours-ci une multiplication des sujets d’actualité autour de notre sport favori, même si cela ne se traduit pas encore par des buts, des reprises de volée ou des tacles glissés !

Les débats et polémiques autour des élections du prochain Comité Exécutif de la Fédération Ivoirienne ne cessent d’alimenter les quotidiens et les réseaux sociaux. Cela dure depuis des mois et chaque jour connait ses rebondissements. Sujet inépuisable, il semble que cela ne soit pas près de se terminer !

 

La reprise des entraînements de la plupart des équipes de Ligue 1 est bientôt une réalité après 6 mois d’arrêt. Bonne nouvelle pour les athlètes qui peuvent de nouveau pratiquer leur métier dont l’essence ne consiste pas seulement à s’entraîner mais également (et surtout) à disputer des matchs de compétitions. Sur ce dernier volet, il faudra encore attendre car, à ce jour, aucune date n’a encore été communiquée.

 

En parlant de matchs, notre équipe a commencé à disputer des rencontres amicales dans le cadre de sa préparation de début de saison. Dans ce contexte, un match d’un autre type, ni amical ni de compétition, est venu s’intercaler dans le programme de préparation de notre équipe, notre club ayant été invité à participer, le samedi 3 octobre prochain, à un match de gala l’opposant à l’Africa Sport d’Abidjan dans le cadre de l’inauguration du stade Olympique situé à Ébimpé.

 

La reprise du football en Côte d’Ivoire par le derby national dans le nouvel écrin du football ivoirien est un beau symbole et il eut été vraiment dommage et incompréhensible qu’une telle inauguration ait lieu avec une autre affiche même si les conditions sont très particulières. Bien que « de gala », ce match est avant tout un derby dont le dernier épisode en date a vu les vert et rouge l’emporter face aux Mimos en Ligue 1 sur le plus petit des scores. Dans l’esprit de la plupart des Actionnaires, voilà venu le temps de la revanche tant attendue, à remporter absolument au risque d’avoir à rentrer chez soi bredouille en cherchant à se cacher des supporters du camp d’en face. De plus, ce match marquera l’histoire de la Côte d’Ivoire en ce qu’il sera, à jamais, le 1er match « officiel » disputé sur cette pelouse et son score y sera inscrit dans les annales.

 

Il est évident que ce match non prévu et non planifié est un véritable casse-tête pour nos techniciens qui sont en pleine préparation, notamment physique, de la nouvelle saison avec un effectif pas encore tout à fait définitif. Cependant, savoir transformer un problème en une opportunité est une qualité indispensable à tout bon manager. Voilà donc un beau défi à relever pour nos joueurs et encadrants qui rêvaient depuis des mois de rejouer un match de football. Quoi de mieux qu’un derby de gala, dans un beau stade, sur une belle pelouse et devant un public nombreux ? Ce n’est pas donné ni à tout le monde, ni tous les jours. Dès lors, Mimos, que vous soyez joueurs, encadrants, dirigeants ou supporters, sachez en profiter et offrir le plus beau des spectacles aux nombreux spectateurs et téléspectateurs, trop longtemps sevrés de football et de stades pleins, pour célébrer le football et sa nouvelle enceinte.

 

Benoît YOU