Éditorial :

Quelle année 2020 !!!

Alors que la jeune République de Côte d’Ivoire vient d’atteindre le bel âge de 60 ans et qu’elleentrera au cours des prochaines semaines dans une nouvelle campagne électorale importante pour sonavenir, l’une de ses institutions en charge de la gestion du football national est lancée, elle aussi, dans son processus de désignation d’un nouveau Comité Exécutif, suscitant passion et intérêt bien au-delà du monde du football et du sport.

 

Ces évènements qui occuperont le 2ème semestre de l’année, feront définitivement de 2020, uneannée vraiment pas comme les autres avec son premier semestre dominé par une crise sanitaire sansprécédent dont les conséquences (sanitaires, économiques et autres) se répandront bien au-delà.

 

Si la maturité d’un Etat, d’une Fédération ou d’un club se mesurent à leur capacité à surmonter les crises, de quelque nature qu’elles soient, nous vivons cette année un test grandeur nature duquel chacun espère sortir en vie.

 

Soucieux avant tout de son développement, notre Association ne s’est prononcée à aucun moment sur ces processus électoraux, préférant se concentrer avant tout sur les solutions à mettre en œuvre pour assurer sa survie et poursuivre son développement. La tâche est ardue tant les nouvelles qui nous parviennent nous font craindre une terrible crise économique pour tous les secteurs et ceux dans lesquels nous intervenons en particulier.

 

En ce qui concerne le sport, nous avons lu avec intérêt la note circulaire datée du 5 août 2020 du Ministère des Sports sur l’autorisation de reprise des activités sportives collectives notamment. Préalable indispensable à une reprise de certaines de nos activités encore à l’arrêt, cette note ne peut bien évidemment pas tout régler. Prenons-là cependant comme un signe d’espoir quant à l’amélioration de la situation sanitaire, mais surtout comme un appel à la responsabilité de tous les acteurs du sport face à une pandémie qui n’a pas encore révélé tous ses secrets et dont nous ne mesurons pas encore toutes les conséquences comme le déclarait on ne peut plus clairement récemment le Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus : « Cette pandémie est une crise sanitaire comme on n’en voit qu’une par siècle et ses effets seront ressentis pour les décennies à venir ».

 

Dans ce contexte, après la réouverture de nos premières activités (Hôtel et Sport-Loisir notamment), nous travaillons aux conditions de reprise progressive de l’Académie MimoSifcom, fermée depuis 5 mois, afin de permettre à nos jeunes pensionnaires de reprendre leur cursus de formation, pilier essentiel de notre stratégie de club.

 

Restera en suspens la question de la reprise de l’équipe professionnelle dépendante des dates de reprise des compétitions nationales. Le retard pris dans le processus électoral laisse à penser que l’heure de la reprise de la Ligue 1 n’est pas pour les prochaines semaines, ce qui est un réel problème pour nos associations sportives et nos athlètes qui pourraient rester sans activité pendant plus de 6 mois.

 

Face à tant d’incertitudes, la route est encore très longue. Les valeurs telles que la patience, la persévérance et le courage nous ont permis de construire ce club. Sachons en faire preuve encore et toujours pour sortir de la situation actuelle.

 

 

Benoît YOU