Éditorial  :

Précautions et responsabilité

Beaucoup de choses ont déjà été dites et écrites sur la pandémie qui frappe le monde entier et nous tacherons dans cette rubrique de faire le point de la situation pour le sport ivoirien et plus particulièrement pour notre association.

 

Comme l’on s’y attendait depuis plusieurs jours, malgré le nombre infime de cas connus, la Côte d’Ivoire a été touchée par le virus qui fait trembler la planète et qui oblige les Européens, après les Chinois, à rester confinés chez eux. Voir les rues de Paris, Madrid ou Milan vidées de leurs trafics habituels est un spectacle auquel nul ne pouvait s’attendre et il est pourtant devenu une réalité. De même que le report de toutes les compétitions sportives mondiales était un phénomène inimaginable.

 

Forte de l’expérience de certains pays ayant connu la foudre du COVID-19 (Chine, Italie, France…), la Côte d’Ivoire peut s’appuyer sur certaines mesures de précaution mises en place dans ces pays afin d’établir sa politique de lutte contre ce fléau. Dès lors, les mesures complémentaires du Conseil National de Sécurité décidées le lundi 16 mars 2020 de fermer les écoles, de suspendre l’entrée sur le sol ivoirien de voyageurs non-ivoiriens en provenance de pays touchés ou de suspendre tous les évènements sportifs et culturels semblent tout à fait sages, à l’instar de ce qu’ont fait d’autres pays d’Afrique de l’Ouest.

 

Au niveau du football, ces mesures ont entraîné la suspension de toutes les compétitions sportives nationales, et plus largement, de tous les regroupements à caractère sportif afin d’endiguer la propagation du virus et de protéger la santé des athlètes comme des supporters.

 

En toute responsabilité, notre club a immédiatement mis en application, strictement, ces mesures qui entraînent bien évidemment toute une série de conséquences particulièrement délicates comme la fermeture temporaire des activités sur notre complexe sportif et hôtelier :

 

              – Arrêt des entraînements de l’équipe professionnelle et de l’équipe réserve,

              – Fermeture de l’Académie MimoSifcom,

              – Arrêt des activités de sport-loisir pour les enfants et les adultes,

              – Service minimum sur notre radio RJN,

              – Réduction drastique des activités de notre hôtel-restaurant.

 

Cette pandémie, dont les conséquences premières et prioritaires sont sanitaires, affecte aussi bien évidemment toute l’économie mondiale et donc ivoirienne, confrontée à une forte baisse des commandes, des réservations et des approvisionnements. 

 

Notre club, fortement ancré dans la mondialisation avec des partenaires nationaux et internationaux œuvrant aux 4 coins du monde (Asie, Afrique, Europe…), en est obligatoirement affecté, très durement. Ainsi est-il certain qu’il va falloir se préparer à des semaines difficiles sur tous les plans, au cours desquelles, les valeurs de solidarité et de courage seront indispensables pour passer cette épreuve et à n’en point douter, revenir plus fort, car plus unis et concentrés sur l’essentiel.

 

En attendant, le rappel incessant à tous des principes de précaution à travers les «gestes barrières» est indispensable tout autant que la responsabilité individuelle pour vaincre cet ennemi invisible. 

 

Prenez soin de vous et de vos proches!

 

 

Benoît YOU