TIÉGUÉHI Gnaly Hermann (Latéral droit) :

 » J’ai le moral haut »

Une autre recrue du Mercato de mi-saison, le latéral droit TIÉGUÉHI Gnaly Hermann, est désormais contraint de suivre ses coéquipiers depuis les tribunes à cause d’une blessure contractée lors de sa première titularisation. Une situation déplorable qu’il met sur le compte du sort. Sans pour autant baisser les bras, il reste optimiste pour la suite de sa carrière.

Recruté lors du mercato de la mi-saison pour renforcer la division offensive de l’équipe de l’ASEC Mimosas, KOFFI Konan Saviola a inscrit son premier but, dimanche dernier contre SOL FC, au cours de son deuxième match. Un but qu’il espère être le premier de beaucoup d’autres avec son nouveau club afin de remporter des titres.

 

Quel a été ton parcours avant de signer à l’ASEC Mimosas, lors du dernier mercato?

J’ai suivi ma préformation au Centre de Formation Labo-foot, à Yopougon. J’ai signé mon premier contrat en 2012, avec l’équipe de l’AS Divo, en D3. Pendant le Mercato de mi-saison, je me suis engagé avec le Stade d’Abidjan, en Ligue 2. Je suis resté avec cette équipe jusqu’à la fin de l’année 2014 pour me retrouver au Sporting Club de Gagnoa où j’ai passé 3 saisons. En 2018, je me suis engagé avec l’AS Tanda, en Ligue 1. C’est de là-bas que je suis arrivé à l’ASEC Mimosas, lors de la dernière mi-saison.

 

Quels ont été tes premiers sentiments lorsque tu as été contacté par l’ASEC Mimosas?

Être contacté par l’ASEC Mimosas est déjà un privilège. Ce n’est pas donné à tout le monde d’endosser le maillot de l’ASEC Mimosas. J’étais évidemment très heureux de pouvoir évoluer dans le plus grand club de Côte d’Ivoire. Je me suis dit « woahou !, Voici une grande opportunité à saisir.»

 

Tu as malheureusement été victime d’une grave blessure au genou lors de ton premier match avec ce club. Peux-tu nous donner les circonstances de cette blessure?

Cela fait partie des faits de la vie. Et on n’y peut rien. C’était lors de la 15e journée de Ligue 1 contre l’AFAD. Je venais d’être titularisé pour la première fois. À la 43e mn, j’ai tenté un «une-deux» avec TRAORÉ Bénie Adama et mon pied s’est enfoncé dans la pelouse et a fait un tour. J’ai donc été victime d’une rupture du ligament croisé.

 

Tu viens d’ailleurs de subir une intervention chirurgicale qui s’est très bien déroulée. Quel est ton moral aujourd’hui?

Par la grâce de Dieu, tout s’est bien passé. Je récupère très vite. Mon moral est haut parce que les soutiens se font sentir de partout. Ma famille est bien à mes côtés, à mes petits soins.

 

Comment espères-tu la suite de ta carrière après cette blessure ?

Le plus important pour l’instant est de retrouver la santé totale et les terrains d’entraînement après une bonne rééducation. Même si la saison semble perdue pour moi, je compte reprendre le travail pour préparer la prochaine afin de mieux négocier la suite de ma carrière. Pour le moment, je suis le supporter numéro 1 de mes coéquipiers que j’encourage à mener une bonne campagne pour atteindre nos derniers objectifs de la saison.

 

Quelles sont les chances de l’ASEC Mimosas de remporter la Ligue 1, cette saison?

Nous gardons nos chances intactes. Il faut maintenant enchaîner les victoires. Pour cela, nous devons rester concentrés et poursuivre sans relâche le travail.

 

Quel est le joueur qui t’inspire le plus?

Je m’inspire beaucoup de Daniel ALVES, le latéral droit brésilien.

 

Quel est ton club européen de rêve?

J’ai toujours rêvé de jouer au FC Barcelone, en Espagne.

 

Quelle est ta nourriture préférée?

J’aime la sauce graine au poisson accompagnée de riz.

 

Es-tu Zouglou, Reggae ou Coupé-décalé?

Je suis un fan de Zouglou qui est une identité culturelle de la Côte d’Ivoire.