KABORÉ Abdoul Jhataou (Défenseur central) :

« Je suis un compétiteur »

L’une des recrues étrangères du club, KABORÉ Abdoul Jhataou, fait partie des joueurs les moins sollicités de la saison. Une situation qu’il déplore et
qu’il souhaite inverser pour s’affirmer et donner de l’élan à sa carrière.

Quel est l’itinéraire qui t’a conduit à l’ASEC Mimosas?
J’ai fait mes premiers pas au football dans un centre de formation IFFA (Institut de Formation des Footballeur Africains) dirigé par SANOU Daouda dit Famoso.
En 2012, j’ai été sélectionné en équipe nationale cadette du Burkina Faso. Lors de la saison 2014-2015, j’ai évolué avec l’équipe réserve de Paris FC en France.
La saison d’après, je suis retourné au Burkina Faso pour m’engager avec Salitas FC (L2) où j’ai joué une demi-saison. Lors du mercato de mi-saison, j’ai signé avec Rahimo FC (L2) qui a remporté le championnat pour accéder à la première division. Après une seconde saison avec Rahimo FC, je suis retourné dans mon club formateur IFFA Matourkou (L2).
Pour la saison 2018 – 2019, j’ai évolué au Racing Club de Bobo (L1). Avec cette équipe, j’ai disputé 29 matchs sur 30 en championnat et 1 match en coupe nationale. C’est de là que
j’ai été contacté par l’ASEC Mimosas pour un essai qui s’est avéré concluant.

Qu’est-ce qui a motivé ton choix de signer dans ce club ?
L’ASEC Mimosas est un grand club et l’une des meilleures vitrines en Afrique. C’était une grande opportunité à ne pas manquer. Après avoir passé une bonne saison avec le RCB et dans l’optique de toujours progresser, l’ASEC Mimosas était le club idéal pour monter un palier. Venir à l’ASEC Mimosas est un choix sportif.

Quelles ont été tes premières impressions en accédant à Sol Béni ?
J’étais vraiment content de découvrir ce lieu parce que c’est un terrain d’entrainement mythique d’où sont sortis de grands noms du football tels que Baky KONÉ, Gervinho, ZOKORA Maestro, les frères TOURÉ, etc. C’était un grand plaisir de découvrir Sol Béni et
d’avoir l’opportunité de m’y entraîner.

Quelles sont tes ambitions personnelles ?
Faire une bonne saison et remporter le titre de champion et la Coupe nationale de Côte d’Ivoire. J’ai aussi l’ambition de jouer dans des championnats professionnels en Europe.

Comment gères-tu ton manque de temps de jeu ?
Je ne suis pas satisfait de mon temps de jeu actuel, mais je respecte les choix du coach.
Je travaille beaucoup pour que, lorsqu’on aura besoin de moi, je puisse répondre présent comme cela a été le cas lors des matchs que j’ai disputés. Je suis un compétiteur et je ne vais jamais me décourager.

Quelles sont, selon toi, les chances de l’ASEC Mimosas d’être champion de Côte d’Ivoire cette saison ?
Nous avons un très bon groupe. Nous continuons à travailler pour corriger nos lacunes afin d’accroître nos chances qui, on le sait, sont encore très grandes. Pour ma part, je suis sûr et certain que nous terminerons champions de Côte d’Ivoire, cette saison.

Dans quel club européen aimerais-tu évoluer ?
J’aime beaucoup le FC Barcelone d’Espagne.

Quel est le footballeur qui t’inspire le plus ?
THIAGO Silva, le défenseur central brésilien du PSG, est mon modèle de joueur.

Es-tu Zouglou ou Coupé décalé?
J’aime les deux genres musicaux, mais je préfère le Zouglou.

Quel est le mets (repas) que tu affectionnes le plus en Côte d’Ivoire ?
En Côte d’Ivoire, on ne peut pas être indifférent à l’Attiéké au poisson.