Éditorial  :

Que d’émotions !

Quel beau samedi avons-nous vécu avec son lot d’émotions fortes !

 

Un samedi qui démarrait comme les autres au cours duquel dès 7h commençaient à affluer de nombreux jeunes amoureux de football pour y disputer des matchs amicaux contre les équipes de l’Académie MimoSifcom ou pour s’entraîner dans le cadre du programme de sport-loisirs que notre complexe sportif offre à la population d’Abidjan.

 

Cependant, on sentait un autre vent souffler sur la terre de l’ASEC Mimosas en ce début de matinée déjà baignée de soleil. Un vent chargé d’histoire qui faisait venir des hommes et des femmes bardés des couleurs Jaune et Noir pour célébrer l’action d’un homme et plus largement d’une équipe qui œuvre depuis 30 années à donner du bonheur au peuple Mimosas.

 

C’est cette œuvre que le jeune réalisateur de l’ASEC Mimosas, Ali DAO, a voulu retracer dans un film-documentaire de 80 minutes qui a été présenté, en avant-première, ce samedi 23 Novembre 2019 sous le chapiteau de Sol Béni, devenu, le temps de cette projection, la plus belle des salles de cinéma.

 

80 minutes de témoignages de ceux qui ont vécu, de l’intérieur ou de l’extérieur, cette aventure.

 

80 minutes d’images d’archives qui ont fait revivre, le temps d’une séance, des moments d’incroyables émotions. Revoir le fameux télescopage de deux défenseurs Mimosas lors de la finale de la Coupe d’Afrique des Clubs champions en 1995 a fait gronder la salle. De même que les propos de l’ancien Président de l’Africa Sport National, heureux d’apprendre que son rival avait été battu ce jour-là. Se retrouver face à face avec des visages si familiers, mais pourtant disparus que ceux de Me KONÉ Mamadou, Dr Lamine DJIBO, Brahima OUÉDRAOGO, THIAM Belafonte, Gérard QUAYRET, ÉLIASON Nuan Kouamé et bien d’autres encore a même fait couler des larmes à certains. Enfin, revoir le visage juvénile de Baky KONÉ, l’actuel Président de la Section Football, à la veille d’affronter l’Espérance de Tunis en finale de la Supercoupe d’Afrique 1999 a démontré à chacun, s’il le fallait, que le temps passe à toute vitesse.

 

Faire tenir 30 années d’une histoire aussi riche en 80 minutes n’était pas une tâche aisée. C’est pourtant ce qu’a réussi à faire l’artiste de la caméra et du montage. Preuve que si notre club est toujours à la pointe de la formation de jeunes footballeurs, il dispose en son sein de très nombreuses personnes de talent qui mettent toutes leurs dispositions au service de notre institution. C’est aussi la mission de notre association que de les aider à éclore.

 

La journée s’est poursuivie par un cocktail offert à nos invités parmi lesquels figuraient de nombreux Actionnaires, mais aussi des partenaires et des anciens joueurs qui ont fait les beaux jours de l’ASEC Mimosas. Quel bonheur de retrouver, le temps de cette célébration, d’anciens joueurs des années 1960-70 comme Eustache MANGLÉ, N’KO Lazare ou encore ZAN Sery avec d’autres qui ont marqué la première décennie de la Présidence de celui qui était célébré ce jour-là, qu’il s’agisse de Aka KOUAMÉ, Abdoulaye TRAORÉ, AMANI Yao, Alain GOUAMÉNÉ, AKASSOU Ghislain ou encore GOUAMÉNÉ Maxime.

 

Alors que Sol Béni commençait à se vider, nos joueurs et notre staff prenaient la route du Parc des Sports pour y disputer le 7ème match de la Ligue 1 de la saison contre le SC Gagnoa. Match à 3 points, mais surtout un match qui devait clôturer cette journée en apothéose. Après une telle journée, il n’était pas envisageable d’obtenir un résultat autre que la victoire. Et c’est ce que firent avec brio et courage nos vaillants champions.

 

Les membres de la famille pouvaient dès lors rentrer chez eux et aller se coucher la tête remplie d’étoiles et en se disant qu’ils font vraiment partie d’un club hors du commun.

Par Benoît YOU