Éditorial :

Enthousiasme et retenue !

Nous nous interrogions la semaine dernière pour savoir s’il y avait des « défaites encourageantes » et la publication de notre argumentaire a suscité de très nombreuses réactions sur les différentes plateformes médiatiques de notre club. La belle victoire obtenue par les Mimosas, samedi dernier, face à Sol FC est venue apporter quelques éléments de réponse à cette question en ce sens que cette victoire s’inscrit, selon nous, dans la continuité du match produit à Yamoussoukro contre la SOA et soldé par une défaite.

 

Oui, nous avons perdu face à la SOA, mais en produisant un jeu attrayant et sans marquer de but. Cela arrive malheureusement parfois. Un jeu de qualité équivalente a été produit lors de la 5ème journée, à la différence, certes majeure, que nos attaquants ont su faire preuve de plus d’efficacité en inscrivant 3 très beaux buts.

 

Un contenu presqu’identique s’est donc traduit par un résultat totalement opposé. Ainsi va le football et c’est très bien ainsi, car il donne la chance à tous de pouvoir, avec ses moyens, envisager un résultat positif.

 

D’autres Actionnaires ont réagi après notre victoire en insistant sur la retenue à observer au regard de l’adversaire vaincu, récemment promu en Ligue 1. Il est vrai que beaucoup d’enthousiasme a accompagné cette victoire, comme un soulagement après des nuits d’inquiétudes. Comme lorsque l’on retrouve un ami longtemps perdu de vue. Comment reprocher cette effusion de joie ? En regardant ce match, dans les tribunes ou devant son poste de télévision, de nombreux Actionnaires et/ou amateurs de football se sont réjouis, car ils ont eu le sentiment de retrouver « le vrai ASEC », celui qui joue bien, avec son football léché, avec ce savant mélange de joueurs expérimentés et de jeunes joueurs bien formés à l’Académie MimoSifcom. Réaction légitime même s’il ne s’agit effectivement que d’une simple victoire. Enthousiasme et retenue sont donc de mise, mais ne sont pas à opposer. Sachons apprécier les choses à leur juste valeur. 

 

Dès le lendemain d’ailleurs, les Mimosas ont repris le chemin de l’entraînement et ont commencé à préparer les prochaines joutes. Nous ne tomberons point dans le péché d’orgueil à Sol Béni. Ce dernier match est derrière nous et tout comme le précédent, il convient d’en tirer des leçons pour la suite. Tout notre club est désormais totalement focalisé vers l’autre promu qui, tout comme son comparse, jouera sa vie contre l’ASEC Mimosas. Prenons bien garde à conserver la même attitude de conquérants lors de ce match, à Gagnoa et ne nous fions pas trop au mauvais début de parcours de nos adversaires. Contre les Mimosas, les équipes les plus mal en point retrouvent des couleurs et l’envie de briller. C’est une marque d’honneur que nous font nos adversaires et c’est le prix à payer par les grandes équipes. Nous tenons à perpétuer ce challenge.

 

Par Benoît YOU