Éditorial  :

Y a-t-il des défaites encourageantes ?

Cette question enflamme régulièrement les plateaux de télévision du monde entier entre ceux pour qui seule la victoire est belle et ceux qui pensent qu’il faut regarder au-delà du résultat.

 

La défaite sur le plus petit des scores concédée lors de la 4ème journée contre la Société Omnisport de l’Armée à Yamoussoukro inquiète les Actionnaires qui voient se réveiller de vieux démons de l’inconstance d’une équipe incapable d’enchaîner les victoires en compétition officielle.

Cette inquiétude est légitime et cette tribune n’est pas le lieu pour trouver des excuses à qui que ce soit même si les circonstances pourraient permettre de le faire. En effet, quoi que l’on dise, le terrain impraticable était le même pour les 2 équipes.

 

Pour revenir à notre interrogation initiale, nous pensons qu’il s’agit d’une mauvaise question car il faut distinguer deux choses totalement différentes :

 

          – Le résultat : Mise à part dans les matchs de Coupes aller-retour où une défaite peut être parfois synonyme de qualification, toute autre défaite est un résultat négatif, équivalent à 0 point. A ce niveau, il n’y a donc rien à retenir de positif.

 

          – La manière : Au-delà du score final, il est toujours utile d’analyser le contenu d’un match et de s’interroger objectivement sur les raisons d’une défaite. A-t-on bien joué ? La stratégie du coach était-elle la bonne ? S’est-on créé des occasions de marquer ? Plus ou moins que l’adversaire ? Comment avons-nous encaissé les buts ? 

 

De ce point de vue, l’analyse permettra aux techniciens de voir des motifs d’espoir ou d’inquiétudes dans tous les matchs, victoire ou défaite ! Et en fonction de cela, une défaite pourra se voir affublée du qualificatif d’encourageante tout comme une victoire pourra être qualifiée de peu convaincante malgré les 3 points acquis !

 

Qu’en est-il de notre défaite à Yamoussoukro ? De l’avis de tous ceux qui ont vu le match, concédée sur un but inscrit sur un pénalty malheureux (un ballon sans danger qui rebondit sur une main), cette défaite ne reflète pas la physionomie de la rencontre bien maîtrisée par les Mimos. Le nombre d’occasions nettes parle de lui-même : 8 pour l’ASEC Mimosas et 3 pour la SOA.

 

Cette statistique est tout à la fois éclairante, encourageante et … inquiétante. Eclairante car elle donne une information précise sur le rapport de force entre les 2 équipes. Encourageante en ce qu’elle indique que notre équipe est en mesure de marquer de nombreux buts. Inquiétante est l’inefficacité de nos joueurs devant les buts.

 

Tout reste encore à faire dans cette Ligue 1 qui démarre. A 4 points du leader, relativisons donc ce mauvais résultat en espérant une belle victoire lors de la 5ème journée … avec la manière !

 

Par Benoît YOU