Éditorial  :

Formation : Passion, patience et abnégation

Alors que la trêve sportive se prolonge et semble ne jamais finir, profitons de cette période pour faire le point sur l’état des différents piliers de notre club. Parmi ceux-ci, notre centre de formation, l’Académie MimoSifcom qui poursuit son long et discret travail d’éducation et de formation de jeunes joueurs au métier de footballeur professionnel.

 

Avant cela, rappelons l’organisation technique du football de notre club :

 

L’Académie MimoSifcom, dirigée par Pascal THÉAULT, avec un effectif de 43 joueurs de 12 à 17 ans répartis en 3 groupes de travail : 

                             o U14 (joueurs de moins de 14 ans),

                             o U16 (joueurs de moins de 16 ans),

                             o U18 (joueurs de moins de 18 ans),

                             o À ces 3 groupes, il convient d’ajouter celui des 

                             U12, composé de jeunes joueurs de moins de 

                             12 ans qui s’entraînent 3 fois par semaine et sont externes.

 

Le secteur professionnel avec à sa tête, le Président de la Section Football, Baky KONÉ et sous la responsabilité sportive de l’entraîneur principal, Julien CHEVALIER, réparti en 2 groupes :

                             o L’équipe réserve

                             o L’équipe professionnelle.

 

Ce rappel permet de bien matérialiser l’existence de ces deux pôles sportifs professionnels et complémentaires au sein de notre club, à l’attention de l’élite, par opposition au sport-loisir. 

 

À chacun sa méthode pour amener ses jeunes joueurs au métier de footballeur professionnel et la nôtre est connue. Elle passe par une sélection exigeante, un important travail sur le terrain, mais également par une attention particulière portée à l’éducation et à la transmission de valeurs. Avant d’être un possible futur joueur de football professionnel, le jeune en formation est un enfant ou un adolescent que nous avons le devoir d’éduquer. Indispensable évidemment sur le plan moral pour notre Académie, nous sommes également convaincus qu’en faisant grandir l’Homme, nous donnons plus de chances au futur joueur professionnel de se hisser au rang des meilleurs joueurs. C’est la raison pour laquelle les jeunes Mimosas passent plus d’heures sur les bancs de l’école que sur le terrain. C’est également pourquoi nous leur faisons pratiquer des activités comme la natation, le théâtre ou la danse, que nous investissons dans les déplacements à l’étranger afin d’y disputer des matchs amicaux, mais également afin de leur faire découvrir d’autres cultures, d’autres langues et d’autres modes de vie. Dans ce sens, le partenariat avec l’école internationale ENKO qui dispense des cours d’anglais intensif à nos pensionnaires est une chance incroyable pour eux.

 

La présence de 9 joueurs formés à l’Académie MimoSifcom dans l’effectif de l’équipe professionnelle actuelle, de 8 joueurs (sur 11) en équipe réserve et les transferts dans des clubs européens de 6 joueurs issus de cette structure de formation en 2019 sont autant de signes de sa bonne santé. 

 

Le centre de formation de l’ASEC Mimosas créé en 1994 avec les groupes SIFCA – SIFCOM a été un précurseur dans ce domaine sur le continent. Toujours soutenue par ces groupes fidèles, l’Académie MimoSifcom demeure, aujourd’hui encore et avec ses moyens, une référence africaine pour la promotion de la jeunesse sur tous les plans. Il est bon de le rappeler tout en poursuivant ce travail avec passion, patience et abnégation.

 

Par Benoît YOU