Interview... ZÉBRÉ Yann Wilfred (Défenseur central gauche) :

« Me battre pour une place de titulaire »

Le transfuge de l’Africa Sports d’Abidjan, ZÉBRÉ Yann Wilfred, n’est pas un nouveau à Sol Béni. Il a déjà évolué à l’ASEC Mimosas en 2012. Il s’estime aujourd’hui assez aguerri et revient au club avec l’ambition de se faire une place dans le groupe et contribuer à réaliser le triplé (Championnat-Coupe de la Ligue-Coupe Nationale).

– Qu’est-ce qui a motivé votre retour à l’ASEC Mimosas?

– C’est déjà un plaisir de porter à nouveau le maillot de l’ASEC Mimosas. Ce retour dans ce club le plus populaire de Côte d’Ivoire est à la fois un challenge sportif et un bon plan de carrière pour moi. Ce sont ces deux principales raisons qui ont motivé mon retour. 

 

– Vous avez déjà joué à l’ASEC Mimosas en 2012. L’aventure a tourné court et vous avez joué ensuite à l’ASI d’Abengourou, puis à l’Africa Sports d’Abidjan. À la fin de votre première expérience, avez-vous pensé que vous reviendriez un jour à l’ASEC Mimosas?

– Lors de mon premier passage à l’ASEC Mimosas, j’ai évolué au poste de latéral gauche. Lorsque le club m’a libéré à la fin de la saison, je suis parti sans aucune arrière-pensée. Je me suis simplement remis en cause en me disant que je n’ai pas été à la hauteur. J’ai signé à l’ASI d’Abengourou pour avoir du temps de jeu et m’améliorer. Et puis, lors du mercato de la mi-saison, l’ASEC Mimosas m’avait contacté pour revenir. Cela n’avait pas pu se faire parce que j’estimais que je n’étais pas encore prêt. Il n’est pas facile de jouer chez les Mimosas et j’avais vraiment besoin de m’aguerrir. Je pense être prêt aujourd’hui.

 

– Une fois passé à l’ennemi, c’est-à-dire à l’Africa Sports, on vous sentait particulièrement motivé à chaque derby contre l’ASEC Mimosas. Était-ce une revanche personnelle?

– Revanche personnelle ? Non. C’était plutôt une volonté de montrer que j’ai progressé et surtout une volonté de me montrer à la hauteur des espoirs que les dirigeants et supporters de l’Africa Sports plaçaient en moi.

 

– Comment vivez-vous actuellement la phase intense de préparation de la saison?

– Ce n’est pas facile. La préparation est intense. Le club ambitionne de réaliser le triplé (Championnat-Coupe de la Ligue-Coupe Nationale). Mais je m’adapte de mieux en mieux au rythme et à l’intensité des entraînements et des matchs amicaux.

 

– Que pensez-vous du groupe actuel dont vous faites partie?

– Il a les caractéristiques d’un groupe idéal. Il ne comprend pas de stars ou de joueurs qui se considèrent ainsi. Chacun de nous travaille avec humilité et entretient un esprit d’équipe. Les plus âgés respectent les plus jeunes et vis-versa. Tout le monde est attentif aux messages du coach.

 

– Pour vous qui avez porté les couleurs de deux grands clubs rivaux ivoiriens, quelle différence y a-t-il quand on évolue dans l’un ou dans l’autre?

– L’Africa Sports d’Abidjan m’a aidé à m’améliorer, à me forger. Mais du point de l’organisation et des infrastructures, il n’a pas atteint le niveau de développement de l’ASEC Mimosas. Ici à Sol Béni, nous avons tout sur place. Nous disposons de pelouses de qualité, de vestiaires très propres pour les professionnels, du matériel de travail adéquat, une salle de musculation, deux piscines, etc. Tout est fait pour permettre au joueur de bien se préparer pour progresser. Je ne dis pas qu’à l’Africa Sports d’Abidjan, l’équipe ne dispose pas de bons matériels de travail, mais avec le complexe sportif de Sol Béni, l’ASEC Mimosas met ses joueurs dans de bien meilleures conditions de travail que les autres clubs ivoiriens.

 

– Quelles sont vos ambitions?

– EIles se confondent avec celles du club. Mais pour cela, je dois me battre pour obtenir une place de titulaire et aider l’ASEC Mimosas à atteindre ses objectifs sportifs.

 

– Quels sont les meilleurs souvenirs de votre jeune carrière?

– C’est la première Coupe Félix HOUPHOUËT-BOIGNY que j’ai remportée avec l’ASEC Mimosas, même si j’étais sur le banc parce que j’étais le remplaçant d’OKOU Zahui Désiré, le capitaine d’alors. C’était en 2012.

 

– Quel est le club européen que vous aimez le plus?

– C’est l’Olympique de Marseille. C’est un club populaire et à pression comme l’ASEC Mimosas. J’aime les clubs à pression parce que leur environnement contraint les joueurs à travailler dur pour satisfaire leurs dirigeants et leurs nombreux supporters.

 

– Quel est le joueur qui vous inspire le plus?

– Le défenseur Sergio RAMOS est le joueur qui m’inspire le plus parce qu’il arrive à sortir son équipe des situations difficiles.

 

– Quel est votre passe-temps préféré?

– Rester à la maison à écouter la musique ou à regarder les matchs à la télévision ou encore participer à des jeux vidéo.

 

– Quel genre musical aimez-vous le plus?

– C’est le Zouglou et mon groupe préféré est « Les Leaders ».

 

– Et votre plat préféré?

– J’aime beaucoup le riz avec la sauce graine. Malheureusement, je ne peux pas en manger parce que c’est trop gras et pas conseillé pour un joueur de compétition.

 

– Qu’attendez-vous des Actionnaires la saison prochaine?

– Qu’ils soutiennent leur club dans la victoire comme dans la défaite.

 

– Que peuvent-ils attendre de vous?

– Je sais qu’ils attendent le meilleur de moi comme de tous mes coéquipiers et je donnerai le meilleur de moi-même pour leur faire plaisir.