Interview YESSOH Kissito Wilfreid (Attaquant de l’ASEC Mimosas) :

Je suis prêt à tout donner pour l’ASEC Mimosas

Renard des surfaces de réparation, YESSOH Kissito Wilfreid est l’une des recrues de l’ASEC Mimosas qui retrouve la Ligue 1 ivoirienne après une aventure au Qatar, en Indonésie et en Égypte. Une riche expérience que le joueur compte mettre au service du club « Jaune et Noir » pour lui permettre de reprendre du poil de la bête après une saison infructueuse. Interview.

Peux-tu te présenter aux Actionnaires ?

Je suis YESSOH Kissito Wilfreid. J’ai évolué à l’AS Denguélé lors de la saison 2015-2016 et obtenu le titre de meilleur buteur de Ligue 1 avec 17 buts. Je me suis expatrié ensuite au Qatar où j’ai évolué successivement dans les clubs d’Al Ahly SC, puis d’Al Mauhtz avant de partir pour l’Indonésie au club PSMS Medan. Enfin, la saison dernière, j’ai disputé la deuxième phase du championnat d’Égypte avec l’équipe de ENPPI. Je viens de poser mes valises à l’ASEC Mimosas.

 

Pourquoi as-tu choisi de signer à l’ASEC Mimosas ?

J’ai analysé les ambitions du club et constaté qu’elles conviennent bien avec les miennes. J’ai écouté les dirigeants et j’ai été séduit par cette envie de tout gagner. En Côte d’Ivoire, je ne vois pas mieux que l’ASEC Mimosas pour relever les grands défis et relancer ma carrière.

Tu arrives dans un club qui vient de connaître une saison blanche et qui ne disputera pas de compétition africaine la saison prochaine. Quelles sont tes propres ambitions avec ce club ?

J’ai déjà été meilleur buteur de Ligue 1 avec l’AS Denguélé, mais je n’ai pas encore été champion de Côte d’Ivoire. Si l’ASEC Mimosas est championne, elle disputera directement la Ligue des Champions. Je sais que je serai très attendu. Je compte donc garder une bonne concentration et donner le meilleur de moi-même pour atteindre les différents objectifs.

 

Comment s’est noué le contact avec l’ASEC Mimosas ?

J’avais déjà été contacté par l’ASEC Mimosas bien avant de quitter la Côte d’Ivoire pour le Qatar. Cette saison encore, l’occasion s’est présentée. Je l’ai d’abord analysée avant d’accepter de porter la tunique « Jaune et Noir » parce que c’est le meilleur choix que je pouvais faire. J’ai signé à l’ASEC Mimosas pour venir apporter un plus et aider le club à aller de l’avant. Je suis prêt à tout donner.

 

Que penses-tu du cadre de Sol Béni ?

Comparé aux infrastructures sportives des clubs pays que j’ai visités, j’ai constaté qu’il n’y a pas une grande différence. L’ASEC Mimosas n’a pas grand-chose à envier à ce niveau. Sol Béni est un cadre merveilleux.

 

La concurrence dans le groupe ne t’effraie-t-elle pas ?

Pas du tout. Au contraire, c’est un stimulant. Depuis ma formation, je suis confronté à la concurrence. Je dois prouver à chaque fois pour me faire une place parce que seuls les meilleurs sont choisis pour jouer.

Un mot à l’endroit des Actionnaires qui attendent sûrement beaucoup de toi.

Aux Actionnaires, je dirai que nous sommes un nouveau groupe qui aura nécessairement besoin de leur soutien inconditionnel pour faire une bonne saison. Personnellement, je compte donner le meilleur de moi-même pour réussir.