Éditorial  :

De derby en derby

Le derby ivoirien a donné son verdict dimanche avec le partage des points qui ne satisfait aucun des deux opposants et surtout pas notre club qui, malgré l’accession à la 3e place du podium, aurait pu prétendre à une victoire. Les Dieux du football en ont voulu autrement et il faut bien faire avec.

 

 

À 3 journées de la fin de la Ligue 1, notre équipe se positionne pour accrocher une place qualificative en Coupe d’Afrique grâce à une série de 4 matchs consécutifs sans défaite, la plus longue de la saison pour les Mimos, ce qui est encourageant et indique que notre staff semble avoir trouvé le bon équilibre. La poursuite sur cette lancée doit permettre à notre club de conserver cette place pour obtenir sa qualification en Coupe d’Afrique.

 

 

Dès aujourd’hui se jouera un autre grand classique du football ivoirien avec le match des 8es de finale de la Coupe Nationale contre le Stella Club d’Adjamé. Bien que ce dernier soit relégué en Ligue 2 depuis plusieurs saisons, ces deux clubs ont participé à la rédaction des plus belles pages du football ivoirien au cours des 50 dernières années. Si l’Africa Sports d’Abidjan est considéré comme le grand rival sur la scène nationale, le Stella Club d’Adjamé revêt des habits différents pour les Actionnaires. Ils voient plutôt en le Stella, un club fantasque et redoutable. Ils sont d’ailleurs très heureux de retrouver les «Magnans» sur leur route, car il n’est pas de grande compétition sans grands adversaires et sans grandes histoires. Cette étape est décisive dans la quête d’une 20e Coupe Nationale et, peu importe l’adversaire, les Mimos devront une nouvelle fois faire preuve de détermination pour surpasser l’obstacle vert et blanc.

 

Pendant ce temps-là, en France, pays dans lequel se trouve notre délégation de l’Académie MimoSifcom, la plus belle des cathédrales a été réduite en cendres sous les yeux hagards de tous les amoureux d’histoire, d’architecture et de culture, qu’ils soient catholiques ou non. Quelques jours plus tôt, nos jeunes joueurs avaient pu visiter un autre grand lieu du catholicisme à savoir la cathédrale de Strasbourg. Ce fut un choc pour la plupart d’entre eux de découvrir ce que des Hommes ont pu réaliser de leurs mains plusieurs siècles auparavant à une époque où les machines n’existaient pas. C’est l’une des missions de notre Académie que de faire découvrir à ces jeunes hommes d’autres cultures et de mieux connaître l’histoire de l’humanité. L’invitation du Racing Club de Strasbourg à assister au match de Ligue 1 française contre l’EA Guingamp, dans son antre du stade de la Meinau, fut un autre moment fort où ils ont pu connaître l’émotion d’entendre l’un des plus fervents publics français soutenir son équipe de la 1ère à la dernière minute par des chants bruyants et ininterrompus. Une expérience toujours impressionnante et qu’ils n’ont que trop rarement vécue au cours des 10 dernières années dans un stade en Côte d’Ivoire.

 

Enfin, puisqu’il n’est jamais inutile de revenir sur des situations en cours, vous ne serez pas surpris d’apprendre que la Commission de recours de la Fédération Ivoirienne de Football n’a toujours pas statué sur les sanctions infligées à notre club et à son Président malgré sa saisine… depuis le 3 octobre 2018, soit 196 jours.

 

Benoît YOU