Éditorial  :

Ce sera dur, mais tout est encore possible 

Nous titrions à la Une de notre magazine de la semaine dernière : « Dernier virage ». Ce titre empruntant le vocabulaire des courses cyclistes, hippiques ou d’athlétisme indiquait que l’emballage final est proche et que l’essentiel est d’en sortir en bonne position pour pouvoir disputer le sprint dans de bonnes conditions. Ce dernier virage est souvent le lieu de chutes collectives ou individuelles qui ôtent toutes chances aux malheureux d’y participer.

 

Le match nul et blanc obtenu face à un adversaire direct n’est pas un bon résultat sur le plan comptable même s’il nous permet de grappiller encore une place au classement général en devançant à la différence de buts Bouake FC. 5 points nous séparent désormais du 3ème (Racing Club d’Abidjan), 8 du 2nd (FC San Pedro) et 14 du leader (SOA) alors que 7 matchs restent à jouer et 21 points à marquer. Le sprint est donc bien lancé, mais nous le démarrons avec un handicap de points sur ces 3 équipes. Ces 7 matchs représenteront 7 finales à gagner et le match contre le RCA a été plutôt prometteur sur le plan du jeu même s’il ne s’est pas achevé par la prise des 3 points. En boxe, on aurait dit que l’ASEC Mimosas a gagné ce match aux points face à un adversaire coriace et valeureux. Cela n’existe pas au football.

 

Sur la scène internationale, le sprint final est déjà bien lancé et nous avons quelques encablures de retard alors que la ligne d’arrivée se rapproche. La qualification est encore possible et pourrait se jouer à la « photo-finish ». Pour cela, notre équipe devra passer au grand braquet pour devancer sur la ligne ses concurrents directs que sont le WAC (Maroc) et Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud).

 

En effet, la qualification devrait se jouer autour des 10 points dans le groupe A. Disposant de 4 points avec 2 matchs encore à jouer, 2 victoires lors des 2 derniers sont impératives. Le challenge est relevé, mais une victoire contre le WAC, ce samedi, au Stade Félix Houphouët Boigny, ouvrirait la porte à tous les possibles lors du dernier match contre Lobi Stars à Enugu (Nigeria) le samedi 16 mars 2019.

 

La saison arrive à son point culminant avec des échéances toutes aussi importantes sur tous les tableaux au cours de ce mois de mars décisif. Tout peut encore basculer dans un sens comme dans l’autre alors que se rajoute à ces compétitions la Coupe Nationale dont nous jouerons les 16èmes de finale au cours de ce mois.

 

La disponibilité d’un effectif presque au grand complet sera un atout supplémentaire pour notre entraîneur en vue de jouer sur ces 3 tableaux avec l’espoir d’atteindre les objectifs fixés en début de saison. Tout est encore possible. Nous devons tous y croire et nos joueurs auront besoin de tout notre soutien à l’heure où chaque match pèse de plus en plus lourd.

 

 

Benoît YOU