Équipe Professionnelle : Bilan à mi-parcours de la Ligue 1 :

Le titre est toujours jouable

Contrairement à la précédente édition où l’ASEC Mimosas avait mal débuté la Ligue 1, avant de se ressaisir pour bien terminer en tête du classement, cette saison, à mi-parcours les choses semblent plus difficiles pour l’équipe « Jaune et Noir». Après 13 journées, elle occupe la 5e place du classement. Mais tout reste encore possible. Retrouvez tous les chiffres de cette 1ère partie de Championnat.

 

Ce qui détonne et étonne les observateurs dans le parcours de l’ASEC Mimosas durant les 13 premières journées de Ligue 1, ce sont les 6 matchs perdus qui contrastent avec la bonne impression que l’équipe championne de Côte d’Ivoire a faite lors des 3 premières journées contre l’AS Tanda, l’ASI d’Abengourou, puis face au WAC. Puis elle a enregistré 5 défaites successives contre le SC Gagnoa (1-0 ; 4e journée) et l’AFAD (1-2 ; 5e journée) avant de subir 3 autres défaites consécutives face à l’équipe promue du RCA (0-1 ; 6e journée), à la SOA (3-0 ; 8e journée) et à celle du FC San Pedro (1-3 ; 9e journée). Malgré ces contreperformances, l’ASEC Mimosas s’était remise à gagner à partir de la 10e journée et avait fait une belle remontée au classement pour occuper la 5e place. Elle aurait même pu gagner deux places, en cas de victoire face à l’USC Bassam, vendredi 28 décembre 2018, lors de son match en retard de la 12e journée, et occuper la 3e place du classement. Malheureusement, elle a perdu et conserve sa 5e position au classement. Tout est encore possible, mais rien ne semble compromis pour le groupe de l’Entraîneur AMANI Yao qui totalise 19 points et se trouve à 5 unités derrière le FC San Pedro (2e ; 24 points ; +8) et à 9 derrière la SOA (1er ; 28 points ; +9). Le titre est toujours jouable pour les Mimosas condition de pouvoir relever la tête lors des 13 prochaines journées en gagnant plus de matchs que tous leurs adversaires.

 

25 joueurs utilisés Pour la première phase de Ligue 1, AMANI Yao a utilisé 25 joueurs de son effectif qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Mais toute l’équipe devra se donner à fond pour conserver le titre de champion de Côte d’Ivoire. À Sol Béni, on y croit et le travail continue d’arrache-pied pour atteindre cet objectif.

 

 

 

K.I