Éditorial :

À mi-chemin

Quel soulagement avons-nous ressenti au moment du coup de sifflet final du match retour du Tour Préliminaire de la Ligue des Champions contre Mangasport ! 0-0, un score synonyme de qualification pour les 16ème de finale de la compétition.

L’objectif affiché de notre club cette saison est de retrouver la « Cour des grands clubs africains », c’est-à-dire les phases de groupe de la Ligue des Champions. Cette qualification nous permet de franchir le premier obstacle et il était de taille. A ce stade, nous avons fait la moitié du chemin puisque la qualification pour cette phase de groupe passe désormais par l’élimination du champion du Mali, le Stade Malien, lors d’une double confrontation ouest-africaine les 15 et 23 décembre prochain respectivement à Bamako puis à Abidjan.

La qualification contre MANGASPORT était essentielle pour la poursuite de notre aventure. Désormais obtenue, elle n’aura de valeur que si notre club passe l’obstacle suivant. En effet, dès lors que la course est lancée, rien ne sert d’être en tête à mi-parcours. Seul le résultat final importe. L’amère élimination contre ZESCO United la saison passée alors que nous avions passé le premier tour puis fait un bon résultat en Zambie démontre qu’en Coupe d’Afrique, rien n’est jamais joué jusqu’à la dernière minute.

En Ligue 1, nous approchons également de la mi-championnat avec une 13ème journée à disputer à Bouake ce lundi. Contrairement à la saison dernière où, à la même période, nous étions déjà largement en tête de la compétition, nous avons été décrochés lors des premières journées. Le sursaut intervenu au cours des deux dernières journées laisse augurer une meilleure deuxième partie de saison. Cela démarre avec ce match contre Bouake FC qui, en cas de victoire, nous permettrait de talonner encore un peu

plus les leaders en vue d’entamer les matchs retours sur une dynamique positive. Dans cette compétition nationale, l’objectif assigné au groupe du coach AMANI Yao est l’obtention d’un 3èmetitre de champion consécutif. Notre place à la mi-parcours aura peu d’importance si cet objectif est atteint.

La semaine dernière a également vu nos jeunes Mimos s’imposer brillamment lors du Tournoi International du District d’Abidjan (TIDA) pour la 3ème fois en 5 éditions en demeurant invaincu (14 buts marqués contre 3 encaissés) contre des équipes malienne, burkinabe, béninoise et ivoirienne. Ce beau résultat est encourageant et il convient de féliciter tout le staff et les joueurs Mimosas. Beaucoup de travail leur reste cependant à faire pour atteindre leur objectif qui est de devenir des joueurs professionnels. Situés au milieu du guêt, ils ont effectué une bonne première partie de parcours mais ils doivent poursuivre leur travail pour aller chercher toujours plus haut et jouer un jour avec l’équipe professionnelle de l’ASEC Mimosas. En football comme dans la vie, rien n’est jamais acquis et il est dangereux de se reposer sur ses lauriers. Les derniers résultats obtenus par l’équipe professionnelle ou l’Académie MimoSifcom indiquent que notre club est sur la bonne voie. Il faut s’en féliciter et travailler d’arrache-pied pour n’avoir aucun regret au moment de la remise des récompenses de fin de saison !

 

Benoît YOU