Interview bilan du mondial Russie 2018… Martin ASSEMIAN (Directeur des programmes de RJN) :

Cet énième succès est l’œuvre de toute notre équipe

Trois journalistes de RJN, Martin ASSEMIAN, Arnold DIDI et Marck LEBLANC, étaient récemment à Pékin pour commenter les matchs de la Coupe du Monde Russie 2018 pour le compte de StarTimes. De retour à Abidjan, le chef de mission, Martin ASSEMIAN, Directeur des programmes de RJN revient sur cette  mission qu’il qualifie d’excellente et enrichissante. Interview.

 

Vous revenez de Chine où vous étiez en compagnie de 2 collaborateurs de RJN (Marck Leblanc et Arnold Didi) pour la narration des matchs du Mondial 2018 au profit des chaines francophones de StarTimes. Pouvez-vous nous dire comment s’est déroulée la mission ?

La mission a été d’abord passionnante et riche d’enseignements. Ce fut un énorme plaisir pour nous de commenter les 64 matchs du Mondial sur StarTimes au profit de l’Asie et surtout de toute l’Afrique Francophone. Nous avons travaillé en équipe avec une quinzaine de réalisateurs, de techniciens et de cameramans. Nous étions tous attentionnés pour ne rater aucun détail. De la préparation des matchs à leur retransmission en passant par les commentaires sur les plateaux, toutes les étapes de la chaîne ont été savamment menées afin de capter l’attention des téléspectateurs. Nous avons connu quelques difficultés. Le décalage horaire par exemple nous obligeait à manger et à dormir à des heures inhabituelles…Néanmoins la passion et le professionnalisme de notre équipe nous ont permis de faire une excellente mission ! 

 

Comment avez-vous vécu la collaboration avec vos deux consultants Baky KONÉ et Alain GOUAMÉNÉ ?

Je dois rappeler que nous avons eu des séances de travail à Abidjan avec BAKY KONÉet Alain GOUAMÉNÉ avant le mondial. Ils n’ont éprouvé aucune difficulté à se fondre dans le moule. Nous formions une équipe très solide et solidaire. Leur expérience de joueur de renom et d’encadrant de football a été bénéfique pour la mission. Ils ont donné énormément d’éclairages sur des faits de jeu. 

 

 

 

 

Quel est le match qui vous a le plus emballé et pourquoi ?

La finale évidemment! C’est le match qui a certainement mobilisé le plus d’attention. 

 

Trois heures de Live avec toutes les sensations et toutes les couleurs. Il y a eu le travail énorme de la réalisation avec des séquences choisies sur mesure. Le match, en lui-même a été d’un très bon niveau. Au-delà, c’est une Coupe du Monde réussie avec 64 matchs à suspens et quelques fois de renversements de situation.    Nous avons eu un grand plaisir à commenter chacun des matchs de la Coupe du Monde. 

 

Quels commentaires faites-vous de la compétition qui a pris fin le 15 juillet dernier par la victoire finale de la France ?

Cette Coupe du Monde à largement démontrer que le football évolue très vite et qu’il est de plus en plus difficile pour une équipe de gagner en basant son système sur un seul joueur ou en gardant trop longtemps le ballon sans être efficace. L’argentine de MESSI, le Portugal de CRISTIANO, le Brésil de NEYMARont été boutés hors compétion plutôt que prévue. Ce sont les bloc-équipes comme ceux de la France, de la Croatie, de l’Angleterre, de la Belgique qui ont été remarquables. La victoire de la France est amplement méritée avec de très bons joueurs, chacun dans son style et dans son rôle. N’Golo KANTÉ, MBAPPÉ, PAVARD…. Et l’excellent meneur GRIEZMAN. Ensuite, il y a la VAR  (l’arbitrage vidéo), utile et controversé. Une nouveauté qui a aussi alimenté la compétition de son lot d’incertitudes et de réactions à retardement. 

 

Quels sont les échos de vos prestations qui vous sont parvenus ?

Nous avons reçu de très bons retours aussi bien de l’Asie que de l’Afrique. Les téléspectateurs ont été marqués positivement et sont satisfaits de notre travail. Cependant, nous n’allons pas dormir sur nos lauriers. Ces compliments nous encouragent à travailler davantage pour être plus performants et faire de meilleures productions. 

 

Après le mondial, vous avez personnellement enchaîné avec l’ICC, cette fois en compagnie de TRAORÉ Yacouba, un autre journaliste de RJN qui a pris le relais de Marck et Didi. Quel commentaire?

L’International Champion’s Cup est un championnat qui réunit les meilleurs clubs Européens. Avec Yacouba Traoré  nous avons commenté passionnément 28 matchs. L’arrivée de Yaakubdémontre que RJN regorge de plusieurs jeunes journalistes talentueux. A ce propos, je vous informe que d’autres membres de notre rédaction vont le rejoindre bientôt à Pékin pour la première partie de la BUNDESLIGA. Je pense que ce sera un pur régal à venir sur les chaînes de télévisions de StarTimes. 

 

 

Peut-on alors dire que le mariage RJN-StarTimes est solide et efficace ?

C’est un merveilleux partenariat, bénéfique à toute l’Afrique du football, à StarTimes et à RJN. Les téléspectateurs des chaînes francophones de StarTimes et les auditeurs de RJN sont fiers de ce mariage ! Vous avez pu constater une rupture de stock de StarTimes en Afrique Francophone au bout de la première semaine de la Coupe du Monde ! C’est dire que ce partenariat est dans sa forme maximale. 

 

Que pouvez-vous dire pour clore cet entretien ?

Nous remercions StarTimes et les décideurs de l’ASEC Mimosas pour la confiance placée en nous. Nos remerciements également aux téléspectateurs de StarTimes et les auditeurs de RJN pour leur soutien fort encourageant !