Éditorial :

Matchs décisifs en vue !

Dans chaque compétition sportive, il est des périodes charnières où certains matchs revêtent une importance plus particulière que les autres.

 

Le dernier match de la Coupe du Monde qui se disputera ce dimanche, à Moscou, est bien évidemment le plus décisif de tous puisqu’il permettra à la France ou à la Croatie d’arborer, pour toujours, une étoile supplémentaire au-dessus de son écusson. Cependant, si la finale est le moment le plus important d’une compétition, il existe, avant d’y arriver, des tournants à bien négocier.

 

Les derbies ou les matchs entre les prétendants au titre sont souvent cruciaux dans un championnat tant du point de vue comptable que du point de vue psychologique en ce qu’ils donnent au vainqueur un ascendant pour le reste de l’épreuve.

 

Alors que notre club va poursuivre son interminable saison par la reprise des matchs de groupe de la Coupe de la Confédération, le mercredi prochain, la double confrontation contre le RAJA de Casablanca revêtira, à n’en point douter, un caractère décisif. En effet, en fonction des résultats de ces deux matchs, la situation sera plus claire dans le groupe B. Après 4 matchs, certains seront irrémédiablement hors course pour la qualification en ¼ de finale quand d’autres garderont l’espoir d’accrocher l’une des deux places qualificatives.

 

Avec la deuxième place du groupe et 3 points à son compteur au tiers de la course, notre équipe est en position idéale. Tout dépendra désormais de ces oppositions, aller / retour, à Abidjan, puis à Casablanca, contre l’adversaire marocain qui n’a pas trop réussi aux clubs et à la sélection nationale ces derniers temps.

 

Pour aller plus loin, l’analyse des statistiques des 15 premières éditions de la Coupe de la Confédération de la CAF nous offre quelques enseignements intéressants.

 

Depuis 2004 et la création de cette compétition, sur les 30 groupes qui se sont disputé la qualification pour le tour suivant, seules 4 équipes ont pu se qualifier avec 8 points (soit 13% de chance de se qualifier avec ce total de points). Par contre, avec 9 points dans son escarcelle, une équipe dispose de 83 % de chance de passer cette étape. Seules 5 équipes n’ont pu obtenir le précieux sésame avec ce total. C’est une situation assez rare, mais qui arrive dès lors que le groupe est très serré. Ainsi, lors de la dernière édition en 2017 qui regroupait pour la 1ère fois 4 groupes de 4 équipes, l’équipe ougandaise de Kampala Capital City Authority et les Guinéens de Horoya AC étaient passés à la trappe avec ces 9 points. Ce total correspond à 3 victoires pour autant de défaites et de matchs à domicile. Avec 10 points, les équipes se sont toujours qualifiées, à la 1ère ou à la 2ème place. 

 

Ainsi, avec une victoire à domicile et une défaite à l’extérieur, nos Mimosas vont devoir franchir l’obstacle marocain avec un objectif minimal sur les 2 matchs de 3 points et idéalement un peu plus s’ils veulent se donner une marge de sécurité suffisante avant d’aborder la dernière ligne droite au mois d’août. De son côté, les 2 matchs nuls réalisés par la RAJA au cours de ses 2 premiers matchs l’obligeront à aller chercher des points à l’extérieur, dès ce mercredi, en terre ivoirienne.

 

Pour toutes ces raisons et après une saison nationale remarquable, nous sommes heureux de retrouver les joutes continentales pour encore vibrer des succès jaune et noir et continuer cette belle saison.

 

 

Benoît YOU