ACADÉMIE MIMOSIFCOM :

À l’assaut de la Chine et de la Suède

Avant ses vacances, l’Académie MimoSifcom bouclera ses tournées de la saison 2018 par deux tournois internationaux en Chine et en Suède. Deux sorties de plus pour enrichir une saison déjà fort bien accomplie.

 

Pascal THÉAULT, le Directeur de l’Académie MimoSifcom, conduira d’abord une sélection des U15 et U16 en Chine, du samedi 7 au mardi 17 juillet prochain, pour prendre part à la 4e édition de l’International Youth Football de Shanghai organisée par la Fondation Chinoise d’outre-mer de Shanghai. Une première pour l’Académie MimoSifcom qui trouve là, l’occasion d’explorer le continent asiatique pour exprimer les valeurs qui ont fait sa réputation en Afrique et en Europe. Le tournoi regroupera 16 équipes dont 12 étrangères et 4 chinoises. 

 

En plus de la découverte, ce sera une expérience de plus pour ces pensionnaires qui avaient déjà effectué un stage au Ghana, puis en Europe.

 

Parallèlement à leurs cadets en Chine, les U17 seront en Suède pour la 3e participation de l’ASEC Mimosas au tournoi élite Gothia Cup qui se tiendra du 15 au 21 juillet prochain. Logée dans la poule A avec des équipes suédoises (IFK Norrköping et AIK FF) et polonaise (Legia Warszawa SA), l’équipe mimosas tentera une fois encore de préserver la confiance accordée par les organisateurs du tournoi qui lui assure les invitations renouvelées à cette fête du football de jeunes, chaque année, en Suède.

  

3 questions à Pascal THEAULT (Directeur de l’Académie MimoSifcom)

«Nous en reviendrons forcément encore plus forts»

 

 Sous quels signes placez-vous ces deux prochaines sorties sachant que vous avez déjà pratiquement atteint votre objectif d’accorder au minimum un tournoi et une tournée à chaque pensionnaire de l’Académie MimoSifcom? 

 Ces déplacements se situent dans la continuité des précédentes tournées ou tournois que nous avons eus cette saison. Nous continuons de sortir pour aller au contact du football international, dans des contextes, des styles et des cultures différents. Nous allons découvrir l’Asie, un continent qui ne cesse de progresser. On l’a vu en Coupe du monde avec les prestations de la Corée du Sud et du Japon. Ce sera encore une source d’enrichissement pour les jeunes et les encadrants. Nous essayerons encore d’aller défendre les couleurs jaune et noir de l’ASEC Mimosas. Nous en reviendrons forcément un peu plus forts.

 

Comment comptez-vous négocier ce premier déplacement de l’Académie MimoSifcom en Asie? 

Je connais un peu le style de jeu des Chinois dont les joueurs sont généralement petits de taille, mais très athlétiques, vifs et puissants. Leur football est très dynamique avec une rigueur tactique exemplaire à l’instar de celui que la Corée du Sud a montré contre l’Allemagne, lors des matchs de poules du Mondial 2018. C’est un football en plein essor qui n’a pas fini de nous étonner. J’ai hâte de voir nos joueurs se confronter à ce genre d’adversaires. C’est obligatoirement dans la différence que l’on s’enrichit. Je remercie notre club et ses dirigeants qui nous permettent de participer à différents tournois internationaux et de vivre à chaque fois de nouvelles expériences.

 

Vous serez par contre à la 3e participation de l’Académie MimoSifcom au tournoi élite Gothia Cup, en Suède. A quoi doit-on s’attendre cette année après la 3e place que vous avez occupée en 2017? 

Les équipes de l’année dernière ne seront pas forcément toutes présentes cette année. Dans un tournoi de jeunes ou de seniors, on ne peut pas tout maitriser. Il est pratiquement impossible de faire des prévisions. Nous y allons pour donner le maximum. Ce n’est pas une préoccupation pour nous d’avoir un résultat meilleur que celui de l’année dernière. On peut gagner un tournoi parce qu’on a été meilleur que ses adversaires ou le perdre parce qu’on a rencontré plus fort que soi. Je rappelle qu’avant de revenir à  l’Académie MimoSifcom, j’ai été le directeur de l’Académie Royale du Maroc. Avec celle-ci, il nous est arrivé de terminer un tournoi du TIDA, ici à Abidjan, à la 8eplace. Mais cela ne nous a pas empêchés d’avoir 3 joueurs dans l’équipe nationale du Maroc qui a participé au Mondial en Russie, dont l’un, En-Nesyria inscrit le 2ebut du Maroc contre l’Espagne. 

 

Propos reccueillis par 

H.K