Éditorial :

Coupe nationale : la campagne est lancée !

Ça y est, les clubs de Ligue 1 sont entrés ce week-end dans la course pour la conquête du trophée de la Coupe nationale afin de détrôner l’Africa Sports d’Abidjan, le tenant du titre et déjà éliminé en 1/16ème de finale par Songon FC (L2). De notre côté, nous devions entamer cette compétition aujourd’hui à Bouaké contre le FC Solidarité d’Odienné. Nous avons été informés du forfait de ce club pour ce match et il nous reste donc encore 4 étapes dans cette campagne pour remporter notre 20ème Coupe de Côte d’Ivoire. 

 

 

En cette fin de saison, plusieurs finales de coupes nationales se sont disputées la semaine dernière dans le monde entier. Avec finalement peu de surprises puisque les vainqueurs ne sont que des grands noms du football : Chelsea, PSG, Barcelone, Juventus… La seule surprise a été la défaite du Bayern Munich contre l’Eintracht Francfort, le dimanche, en finale de la Coupe d’Allemagne.

 

 

Ainsi va le football avec de moins en moins d’incertitudes comme nous en avons déjà parlé dans cette chronique. L’histoire des Coupes nationales est cependant le lieu rêvé des exploits des « petits poucets », car il s’agit de la seule compétition à laquelle tous les clubs d’un pays participent, quelque soit leur niveau.

 

 

Le récent parcours du club de 4ème division française « Les Herbiers » qui a atteint la finale de la Coupe de France illustre à merveille les belles histoires vécues dans ces compétitions à élimination directe. Permettre à des joueurs amateurs de rivaliser avec les meilleures équipes professionnelles, le temps d’un match et créer la surprise dont ils se souviendront toute leur vie. Ainsi parle-t-on de « la magie de la Coupe ».

 

 

En Côte d’Ivoire, lorsqu’on regarde le palmarès de la Coupe nationale, on observe que les grands clubs n’ont laissé que très peu de place aux surprises et à leurs adversaires. En effet, sur les 54 éditions disputées depuis 1960, l’ASEC Mimosas et l’Africa Sports l’ont remporté à eux deux à 36 reprises (19 pour l’ASEC Mimosas et 17 pour l’Africa Sports). Les autres clubs d’Abidjan (Stella Club et Stade d’Abidjan) à 8 reprises, soit un total de 44 éditions remportées par 4 clubs. Au cours des 2 dernières décennies, seuls l’Alliance de Bouaké en 2001, le CO Bouaflé en 2004 et Issia Wazi en 2006 ont réussi l’exploit d’arracher un titre à ces 4 clubs. Qu’en sera-t-il cette saison ?

 

 

Avec ce forfait, l’on peut déjà affirmer que les Odiennékas ne seront pas les « cendrillons » de la Coupe nationale cette saison. Notre équipe était, comme toujours, prête pour ce déplacement, mais cette annulation tombe à pic car il s’agissait, à n’en point douter, d’un match piège. En effet, après une saison menée tambour-battant, notre club a disputé 20 matchs officiels au cours des 14 dernières semaines, soit un rythme infernal d’un match tous les 4 jours en moyenne. A ce rythme, les corps souffrent d’autant plus qu’il faut y ajouter les longs et épuisants déplacements en Côte d’Ivoire et à l’étranger ainsi que la difficulté de répéter les matchs sur des terrains peu praticables. 

 

 

Loin de nous l’idée de nous plaindre et de chercher des circonstances atténuantes. Cela fait partie du métier et nous l’avons très bien fait cette saison ! Soyez certains que nous entrerons dans cette campagne en conquérants afin d’accrocher un 4ème triplé (Coupe FHB-Coupe nationale-Championnat) qui nous fuit depuis 2005.

 

 

 

Benoît YOU