Gros plan/ TOURE Amed (Attaquant de l’ASEC Mimosas) :

Serial buteur

Quatre matchs, six buts. Le nouvel attaquant de l’ASEC Mimosas, transfuge de Bechem United (Ghana) confirme déjà qu’il est un serial buteur. Sera-t-il le meilleur fusil de la saison ? Tout porte à le croire.

SES DÉBUTS

Formé au Centre de formation CHAO MAO à Bouaké, ensuite au Centre Réveil Club Badjam au quartier Harris dans la commune d’Adjamé, TOURÉ Amed découvre le monde professionnel en 2006, dans le club ghanéen d’Asante Kotoko. Il y passera deux saisons couronnées de succès. Deux fois meilleur buteur, (18 buts et 22 buts), et élu meilleur joueur du championnat ghanéen à deux reprises également. Il fera un passage en Belgique au Sporting Lokeren, en 2008 avant de revenir à Asante Kotoko pour la deuxième phase du championnat et termine, pour la troisième fois de son histoire, meilleur buteur avec 19 buts. La cerise sur le gâteau, il décroche un autre titre de meilleur joueur du championnat en 2011. Passé par El Goumar en Egypte, le natif de Bouaké revêtira le maillot de l’Asante Kotoko en 2014 avec lequel il inscrit 14 buts avant de rejoindre de 2016 à 2017 le club ghanéen de Bechem United. Le serial buteur conserve ses instincts. En 22 apparitions, il score 15 fois avant de poser ses valises dans la maison Jaune et Noir.

PARFAITE INTÉGRATION

TOURÉ Amed arrive à l’ASEC Mimosas après le début de saison parce qu’il vient en remplacement de l’attaquant burkinabé OUSSALÉ Hervé qui n’a pas pu s’adapter à l’environnement Mimos. Mais cela ne constitue pas un handicap pour lui. En bon professionnel, il s’adapte aussitôt. Certains coéquipiers ne sont pas étrangers à cette intégration rapide. « J’ai bien intégré l’équipe. Il y a des joueurs que je connaissais avant mon arrivée, Komlan, Agnini William et Aristide Bancé l’ancien buteur de l’ASEC que je côtoie en sélection nationale du Burkina Faso ». Mais pour l’attaquant togolais des Jaune et Noir Komlan AGBÉGNIANDAN, c’est le talent de TOURÉ Amed qui parle pour lui et qui a permis cette adaptation aussi rapide que réussie.

UN TALENT QUI CONFIRME

L’international burkinabé TOURÉ Amed est un attaquant complet. Capable de jouer des deux pieds, il est aussi à l’aise dans les airs. Un sens inné du but qui a fait de lui le chouchou de l’Asante Kotoko mais aussi du championnat ghanéen. Marquer les buts, c’est son affaire. Et cela, le public ivoirien le découvrira dès son premier match dans le championnat de Ligue 1. Il va mettre tout le monde d’accord et ainsi donner raison aux dirigeants de l’ASEC Mimosas de l’avoir recruté. 15 minutes seulement ont suffi pour qu’il inscrive son premier but face à l’AS Tanda à la huitième journée. La journée suivante il récidive doublement contre l’ASI d’Abengourou. Mais le meilleur reste à venir. Dans les grands clubs le souvenir le plus ardent que les supporters peuvent garder d’un joueur, c’est une belle prestation face au grand rival dans les matchs qualifiés de derbies. Et lui TOURÉ Amed sait jouer ce genre de rencontre. Face à l’Africa, le grand rival, dans une partie âprement disputée, il a douché les espoirs Oyé, inscrivant l’unique but à la 75ème minute pour son équipe.

Comme N’DIAYE Aboubacar dans les années 1980, il marque dès son premier derby ASEC-Africa. 4 buts en 3 apparitions, il est d’emblée adopté par les Actionnaires. Pourtant, le joueur affirme ne pas être suffisamment prêt : « Je ne suis pas à 100% de ma forme. Je continue le travail pour atteindre mon meilleur niveau ».
Si en quatre matchs, TOURÉ Amed totalise six buts, alors qu’il affirme ne pas être à 100%, vivement qu’il retrouve la forme pour mettre l’Afrique à ses pieds comme la Ligue 1 l’est déjà.

 

 

Henri Joël BOUA