11e journée de Ligue 1 : Bouaké FC – ASEC Mimosas :

À l’épreuve de Bouaké FC

Après son succès dans le derby ivoirien, l’ASEC Mimosas devra se concentrer pour aller défier Bouaké FC, sur ses installations au Stade de la Paix, dimanche 17 décembre à 15h30 et faire perdurer sa série victorieuse entamée depuis la 3e journée.

Leader actuel du championnat, l’ASEC Mimosas (1er, 25 pts+17) sera à Bouaké, face à l’équipe locale, Bouaké FC, promue du championnat. Une surprenante équipe qui, malgré son match en moins de la 6e journée contre le FC San Pedro, est dans le premier quinté du classement, à la 4e place, devant des équipes comme celle de l’Africa Sport ou le WAC (vice-champion). Bouaké FC est l’une des grandes révélations du début de championnat. Il compte déjà 5 victoires, 3 matches nuls et seulement une défaite (2 – 0) concédée face à l’Africa Sport, lors de 2e journée, au Stade Robert CHAMPROUX. Comme l’ASEC Mimosas, l’équipe de Bouaké FC est invaincue depuis la 2e journée.


Les dernières confrontations entre Bouaké FC et l’ASEC Mimosas en championnat remontent à la saison 2014-2015. L’ASEC Mimosas s’était inclinée (1 – 0), à Bouaké avant de prendre la bonne mesure de son adversaire (3 – 1), au match retour, au Stade Robert CHAMPROUX.


C’est un véritable choc de haut du tableau que l’ASEC Mimosas s’apprête à disputer dans un Stade de la Paix de Bouaké qui lui a très souvent réussi, mais qu’elle visite pour la première fois, cette saison. Après avoir procurée des sensations à Abidjan (Félicia et Champroux) et à Yamoussoukro (Stade Municipal), et avec des statistiques hallucinantes, la cuvée 2017-2018 de l’ASEC Mimosas va à la conquête du Stade de la Paix de Bouaké pour poursuivre sa remarquable série de victoires. Sans son serial-buteur, Amed TOURÉ (suspendu), AMANI Yao Lambert César peut compter sur sa ligne d’attaque qui reste redoutable à tout point de vue avec YAO Kouamé Alphonse, AGBEGNIADAN Komlan ou même le jeune DIABATÉ Yalatif.


Le rendez-vous est donc pris avec les Actionnaires de la grande région du gbéké pour une communion totale, dimanche, au Stade de la Paix.