Interview… KOUADJO Koffi Félix (Entraîneur Adjoint à l’Académie MimoSifcom) :

« L’aspect athlétique est fondamental »

L’Académie MimoSifcom a conclu le week-end dernier son cycle de reprise des six premières semaines d’activités. La préparation physique a été coordonnée par le coach KOUADJO Félix, en charge des U18. Des semaines chargées pour les joueurs sur lesquelles coach Félix revient et met l’accent sur l’importance de la préparation athlétique dans la formation du jeune footballeur.

 

 

En quoi a consisté le travail athlétique que vous avez mené avec les jeunes pensionnaires de l’Académie MimoSifcom ?

La réussite d’une saison nécessite une préparation athlétique équilibrée pour répondre aux exigences du haut niveau. Cela est important si l’on veut avoir des joueurs d’un très bon niveau physique.

Nous avons ainsi mis en place un programme de 6 semaines avec du travail d’endurance, de force et de vitesse sans oublier l’aspect mental.

 

Quelle importance faut-il accorder à ces travaux dans la formation du jeune footballeur ?

Dans la formation des jeunes, le plus important réside dans le développement des composantes 

anatomiques, physiologiques, mentales et psychomotrices. Ces composantes se retrouve à travers le développement des qualités d’endurance, de force, de vitesse, de coordination, de souplesse, de détente etc… Le haut niveau a un niveau d’exigence élevé. Nos jeunes doivent ainsi, en plus des qualités techniques, tactiques etc.., être à même de répondre aux sollicitations physiques. 

D’autres facteurs morphologiques ou génétiques peuvent influer positivement ou négativement le développement de ces qualités. Voilà pourquoi la présence à nos côtés du staff médical composé du Dr N’ZUE Basile et du kinésithérapeute David DUBOURDIEU est d’une importance capitale. 

 

Que répondez-vous aux thèses qui soutiennent que le trop plein de charge de travail « tue » le jeune footballeur ?

Il convient toujours de rechercher un équilibre entre la charge physique imposée et la capacité de la supporter. C’est par l’entraînement avec charge que l’on s’efforce de développer cette capacité. Les tests physiques (VAMEVAL et autres) qui nous donnent des indices sur les capacités des jeunes joueurs en fonction de leur âge nous permettent de les contrôler et de les maîtriser afin de ne pas imposer des charges trop lourdes. Il y a des éléments tels que la progressivité, l’âge des joueurs, la récupération, l’individualisation qui nous permettent également de ne pas créer cette situation de 

surcharge. Avec la récupération, nous améliorons l’état de surcompensation qui est très important pour le développement des qualités athlétique.

 

A l’issu de ces 6 semaines de travail physique, quelles sont vos conclusions ?

Je ne tirerai pas de conclusion hâtive. Mais je dirai que les résultats sont satisfaisants au vue du 2e test (endurance) VAMEVAL effectué.

En effet, sur un total de 45 joueurs répartis en 3 catégories, 39 ont eu une progression allant de 0.15 à 2.30 paliers, soit 86,66% des joueurs. Mieux, parmi les 39 joueurs, le meilleur record de 21.15 

Paliers est détenu par ZANNE Ousseni Moumouni des U16. Ensuite, nous 

avons 10 joueurs à 17 paliers, 12 à 18 paliers, 4 à 19 paliers et 3 à 20 paliers. Ce qui nous donne 30 joueurs ayant atteint un palier supérieure ou égal à 17, soit 66,66% des joueurs et 15 ayant un palier inférieur à 17, soit 33,33% des joueurs. 

Nous pouvons dire qu’ils ont une marge de progression importante. 90% de ces joueurs âgés entre 13-15 ans ont intégré l’Académie MimoSifcom en début de cette saison et n’avaient pas bénéficié de ce genre de préparation auparavant.

 

Vous confirmez ainsi donc que vos poulains sont maintenant outillés physiquement pour répondre favorablement aux sollicitations de la saison…

Oui sans aucun doute… Mais en continuant le travail de développement au cours de la saison.

 

Quelle sera la suite du travail à accomplir avant la fin de cette saison ?

Nous aurons également 2 tests Vameval en plus des deux premiers déjà effectués, pour suivre la progression de chaque joueur. Il est également prévu des tests de vitesse, de souplesse, de détente 

et bien d’autres pour permettre aux joueurs de vaincre la peur et de développer une mentalité très forte. Le chantier est simplement lancé par la préparation athlétique sinon le plus important et difficile à faire débute maintenant : le suivie, le développement, l’individualisation et la progression. La préparation athlétique nous donne des indices sur lesquels durant la saison nous allons travailler à leur amélioration.