Interview.. Recrue : ZONGO Baba (Gardien de but) :

« Je veux faire aussi bien, sinon mieux que KABORE Mohamed et KOFFI Hervé »

Grâce à son talent, le gardien de but ZONGO Baba a évolué dans les meilleurs clubs et dans les différentes sélections nationales de son pays, le Burkina Faso. Aujourd’hui, il se prépare à relever un nouveau défi. Celui de réussir son passage à l’ASEC Mimosas.

– Pourriez-vous nous raconter l’itinéraire qui vous a conduit aujourd’hui à l’ASEC Mimosas?

– J’ai débuté ma carrière de footballeur à l’âge de 17 ans à l’USCO (Unions Sportive de la Comoé) de Banfora où j’ai fourbi mes premières armes chez les cadets, puis chez les juniors de 2007 à 2010. En 2010, j’ai été recruté par l’Union Sportive de Ouagadougou (USO) où j’ai évolué durant une saison (2010-2011). La saison suivante, j’ai signé à l’ASFA Yennega où je suis resté jusqu’en 2013. Puis, je suis passé à l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) dont j’ai porté les couleurs durant 2 saisons (2013-2014 et 2014-2015). Après l’EFO, le Racing Club de Bobo-Dioulasso m’a engagé en 2015 où je suis resté jusqu’au mercato de la mi-saison 2017. Je suis parti du RCB pour signer un contrat de 6 mois au Rahimo FC de Bobo-Dioulasso afin d’être libre à la fin de la saison. J’ai connu aussi plusieurs sélections nationales chez les cadets, les juniors, les espoirs et chez les Etalons locaux du Burkina Faso. J’ai été sélectionné une fois en équipe nationale senior pour disputer un match international amical contre le Maroc.

 

– A côté de cela, vous avez été distingué plusieurs fois meilleur gardien de but du Burkina Faso…

– Oui, c’est vrai. Je l’ai été quand j’évoluais à l’USO à la fin de la saison 2010-2011, puis à l’EFO au cours des saisons 2013-2014 et 2014-2015.

 

– Comment s’est fait votre transfert à l’ASEC Mimosas?

– En 2016, l’ancien gardien de but international des Etalons KABORE Mohamed m’avait approché une première fois pour me dire que l’ASEC Mimosas était à la recherche d’un gardien de but. Mais à ce moment-là, j’étais sous contrat avec le Racing Club de Bobo-Dioulasso. Au Racing, nous n’avions pas de préparateur des gardiens de but. C’est pour cette raison que j’ai préféré quitter ce club à la mi-saison 2016-2017 pour m’engager avec le Rahimo FC où KABORE Mohamed est l’entraîneur adjoint. Il s’occupe de la préparation des gardiens de but. Avec lui, je pouvais apprendre beaucoup de choses et m’améliorer afin de préparer ma venue à l’ASEC Mimosas au cas où ce club s’intéresserait à moi. Je profite de l’occasion pour dire que la saison dernière, avec le Rahimo FC, nous avons terminé 3e de la D1 du Burkina Faso. C’est à la fin de la saison que KABORE Mohamed m’a encore fait part de la volonté des dirigeants de l’ASEC Mimosas de m’enrôler. Je suis venu faire un essai d’une semaine qui a coïncidé avec celle de la dernière journée de la Ligue 1 ivoirienne ?

 

– Comment s’est déroulé ce premier contact avec l’ASEC Mimosas?

– Cela s’est très bien passé. J’ai été très bien accueilli par mes compatriotes burkinabè qui évoluaient à l’ASEC Mimosas, mais aussi par les autres joueurs de l’équipe ainsi que par l’encadrement technique. J’ai pu donner le meilleur de moi-même durant mon essai et j’ai été retenu. Pour moi, c’est une ambition qui se réalise. Celle d’évoluer dans la Ligue 1 ivoirienne qui bénéficie d’une grande visibilité grâce à Canal +. C’est pour cela que je n’ai pas hésité à accepter les propositions de l’ASEC Mimosas.

 

– Quelles sont vos ambitions?

– Je suis très ambitieux de nature. Je m’attends à une rude concurrence à l’ASEC Mimosas. Mes compatriotes KABORE Mohamed, puis KOFFI Kouakou Hervé ont mis la barre très haut. Mon ambition est de faire aussi bien, sinon mieux qu’eux.