SYMPOSIUM DE LA CAF A RABAT :

Le Président Roger OUEGNIN a participé aux travaux

A l’occasion du symposium organisé par la CAF, les 18 et 19 juillet 2017, à Rabat (Maroc), Le Président du Conseil d’Administration de l’ASEC Mimosas, Me Roger OUEGNIN, a été convié à participer aux travaux sur le thème de l’évolution des compétitions interclubs organisées par la CAF.

 

Pour son expérience, la CAF a demandé à Me Roger OUEGNIN de bien vouloir être le rapporteur de ce groupe de travail.

C’est ainsi qu’il est intervenu en séance plénière devant un parterre réunissant la plupart des acteurs du football africain (Président de la CAF, Présidents de Fédérations et de clubs, anciennes gloires du football africain, journalistes…).

 

En vue d’améliorer ces compétitions, le groupe de travail a relevé les points suivants : 

 

– Satisfaction sur le format actuel des compétitions qui a été révisé cette saison.

– Proposition d’harmonisation des calendriers de tous les championnats nationaux (période d’août à mai) et des compétitions interclubs.

 

– Fixation des dates des compétitions interclubs assez tôt afin de laisser un délai suffisant aux Ligues et fédérations pour planifier les dates des championnats nationaux.

 

– Prise en compte des contraintes géographiques dans les tirages au sort des tours préliminaires.

 

– Organiser des compétitions internationales de jeunes (CAN U17 – U20…) pendant les dates FIFA pour éviter la collision entre les dates des compétitions interclubs et les dates des compétitions de jeunes (il arrive que des jeunes jouent dans des équipes disputant les compétitions interclubs).

 

– Renforcer le programme de Licence de clubs en fixant un chronogramme sur plusieurs années avec des objectifs à atteindre. Etre ferme sur le respect du cahier des charges à respecter pour pouvoir participer aux compétitions interclubs.

 

– Assurer une meilleure répartition des retombées financières, dès les tours préliminaires afin de permettre de couvrir les frais relatifs aux billets d’avion, notamment.

 

Voilà quelques pistes que le groupe de travail a fournies au Comité Exécutif de la CAF. D’autres groupes de travail ont également planché sur d’autres thèmes comme la CAN, la formation des joueurs, l’arbitrage, la communication et le marketing.

 

Nul doute que l’instance suprême du football africain saura puiser, de toutes ces réflexions, des pistes pour faire avancer notre football vers toujours plus de professionnalisme pour le bonheur de tous.