EDITORIAL :

Le bouquet final

L’ASEC Mimosas est champion de Côte d’Ivoire. Et quel champion ! En cyclisme, on aurait dit que le club jaune et noir a gardé le maillot jaune (cette couleur est l’une des siennes) pendant 21 journées sur 26. C’est un beau champion qui a mérité son titre et cela est vrai. Un titre de champion de Côte d’Ivoire ne s’obtient pas tous les ans. Quand on a la chance de le décrocher, on le fête. L’ASEC Mimosas en a remporté 25 sur 58 éditions. C’est élogieux, c’est glorieux, voire impressionnant. Mais l’ASEC Mimosas est un club habitué aux records et ce 25e titre de champion de Côte d’Ivoire en est un. Puisqu’il permet au « recordman » ivoirien des clubs en matière de titres de devancer son éternel rival, l’Africa Sports d’Abidjan (17 titres), de 8 consécrations nationales et le Stade d’Abidjan (5 titres) de 20. Y a vraiment pas photo. Mais ce dernier succès en Ligue 1 a un goût particulier. Il a été obtenu 7 ans après le 24e par un groupe qui s’est battu courageusement, avec persévérance et foi pour l’arracher finalement à une journée du terme de la compétition.

 

En cyclisme, ou en athlétisme, on aurait dit au finish. Au football, on parlera de victoire à l’arrachée puisqu’elle a été obtenue justement aux dépens du poursuivant immédiat, le WAC. Et c’est aussi parce qu’elle a été obtenue dans la plus grande difficulté qu’elle procure une joie immense aux Actionnaires.

 

Pour que la fête soit encore plus belle et plus savoureuse, le capitaine KOUTOUAN Akassou et ses coéquipiers ont décidé de finir la saison en toute beauté avec une victoire à la dernière journée face à l’ASI d’Abengourou, ce dimanche 2 juillet, au Parc des Sports de Treichville. Une victoire qui couronnera le beau parcours des champions et qui pourrait rendre la fête du titre plus éclatante. C’est ce qu’espèrent les Actionnaires qui raffolent de victoires. Battre l’ASI d’Abengourou, ce dimanche, sera une sorte de bouquet final très attendu par les Mimosas. Et BANCE Aristide et ses coéquipiers sont décidés à s’y employer pour le leur offrir.

 

Par KONE Ismaël, Rédacteur en chef du magazine ASEC Mimosas-Les Enfants s’amusent