24e journée de Ligue 1/ Stade d’Abidjan – ASEC Mimosas : 1 – 0 :

L’ASEC tombe dans le piège stadiste

Malgré une grande domination, l’ASEC Mimosas s’est inclinée devant le Stade d’Abidjan (1 – 0), ce soir, au Stade Robert CHAMPROUX, dans le match comptant pour la 24e journée de Ligue 1. Une défaite qui relance complètement la lutte pour le titre 2017. 

 

Sous une pluie battante et en l’absence de son attaquant vedette Aristide BANCE (suspendu), l’ASEC Mimosas fait un bon début de match et affiche une bonne volonté. Elle se procure la première occasion de but du match dès la 9e mn. La contre-attaque impulsée par POGNONGO Yannick est conclue par une frappe un peu timide de POE Jean Morel qui n’inquiète pas le gardien de but stadiste. La réponse Stadiste intervient à la 21e mn, sur une autre contre-attaque. Alou DIARRA, son avant-centre, est bien servi dans le dos de défense mimosas pour un face-à-face avec KOFFI Kouakou Hervé, le gardien de but de l’ASEC Mimosas qui gagne son duel.  La bataille est âpre entre les deux équipes soucieuses de l’emporter. Avec une belle occupation du terrain, l’ASEC Mimosas prend au fil du temps le dessus dans le match. A la 34e mn, sur un corner de POE Jean Morel, GLOUDOUEU Ange Baresi, au deuxième poteau place sa tête qui est renvoyée une première fois par le gardien de but stadiste. Le ballon lui échoit, mais sa reprise à mi- volée passe largement au-dessus de la barre transversale. L’ASEC Mimosas est encore présente à la 38e mn. Sur un autre corner de POE Jean Morel, le coup de tête de DEPODE Jacob trouve le poteau droit de TAH Tizié, le gardien de but du Stade d’Abidjan. Les coup-francs se multiplient pour l’ASEC Mimosas qui n’en profite pas réellement avant la pause.

 

L’ASEC Mimosas entame la seconde période pied au plancher et se procure une première occasion dès la 47e mn par AKA Serge. Le milieu de terrain mimosas ne parvient malheureusement pas à ajuster son plat du pied pour battre TAH Tizié. L’ASEC Mimosas domine cette entame de deuxième partie. La pression mimosas est de plus en plus forte face à cette équipe stadiste retranchée dans sa moitié de terrain. On joue pratiquement le demi-camp. Les Mimos poussent mais ne trouvent pas la clé du verrou stadiste. Au contraire et contre toute attente, le stade d’Abidjan ouvre le score sur une contre-attaque fulgurante impulsée par OUATTARA Ibrahim, entrée quelques minutes plus tôt. Le retrait de l’attaquant aux dreadlocks trouve le plat du pied de GBANE Mory (qui venait de faire son entrée) pour marquer (1 – 0 ; 77e mn). Menés, les Mimos doivent maintenant chercher à revenir au score. On joue le tout pour le tout. A la 83e mn, sur un centre de OUATTARA Issouf, ZAHUI Boris reprend le ballon de la tête qui rase le montant droit. Les occasions de buts s’enchaînent sans être concrétisées. Le Stade d’Abidjan l’emporte (1 – 0).

 

Une défaite surprise qui relance la course au titre entre le WAC et l’ASEC Mimosas qui ont maintenant tous deux, leur destin entre les mains. La 25e journée qui les opposera sera, à coup sûr, la finale de cette Ligue 1.

 

H.K