10e journée de Ligue Jeunes U20/ Stade d’Abidjan-ASEC Mimosas : 1-4 :

Comme au match aller

La confrontation Stade d’Abidjan – ASEC Mimosas, de la 10e journée de Ligue Jeunes U20, jouée dans la matinée de ce samedi, au Stade Robert Champroux, s’est soldée, une fois encore, par la victoire (4 – 1) des Jaune et Noir qui l’avaient emporté sur le même score, au match aller (1ère journée).

Les Stadistes tiennent pourtant tête et contre toute attente, ouvrent le score à la 5e mn, suite à un coup de pied arrêté. Le corner joué par KOUROUMA Abdoul est victorieusement repris par FIDEL Franck (1 – 0 ; 5e mn). Menés contre le cours du jeu, les jeunes mimosas gardent leur calme pour dérouler. Les stadistes adoptent déjà une position tactique défensive et procèdent par des contre-attaques. Le match est pratiquement à sens unique avec des tentatives vaines de la part des Jaune et Noir. Cette situation dure jusqu’à la 40e mn. Le temps pour le capitaine FOFANA Halassane et ses coéquipiers mimosas d’amorcer une contre-attaque fulgurante. Elle est ponctuée par un « une-deux » entre VOLI BI Abdoul et DIARRASSOUBA Salifou qui conclut l’action par un pointu du droit pour battre le gardien de but stadiste (1 – 1 ; 40e mn). Dès lors, les Mimos se montrent beaucoup plus tranchants et vont doubler la marque dans le temps additionnel de la première partie sur une action merveilleusement menée. DIARRASSOUBA Salifou, dans l’entrejeu, sert parfaitement LASME Guy qui s’infiltre dans la surface de réparation pour exécuter une balle piquée et lober le gardien de but adverse (1 – 2 ; 45e+1 mn). L’ASEC Mimosas prend ainsi l’avantage, juste avant le coup de sifflet marquant la pause.
La seconde période commence avec une haute pression du stade d’Abidjan qui fait le siège du camp mimosas et se procure la première opportunité de cette partie. La frappe de KOUROUMA Abdoul est heureusement repoussée par KONAN Koffi Florent, le gardien de but mimosas. Dans la foulée et pour réponse, les Jaune et Noir entame une contre-attaque sur laquelle DIARRASSOUBA Salifou décale bien YOHORE Christ, sur le côté droit. Le virevoltant ailer déborde puis met un beau retrait pour le plat du de VOLI BI Abdoul qui corse l’addition (1 – 3 ; 51e mn). Le Stade d’Abidjan est dominé sur tous les plans et va encore encaisser un quatrième but, sur une erreur de sa défense. YOHORE Christ en profite bien pour se saisir du ballon pour battre, une fois de plus OUPOH Maxime, le gardien de but yéyé (4 – 1 ; 65e mn). Malgré de nouvelles tentatives aucun autre but ne sera inscrit. Comme au match aller, l’ASEC Mimosas l’emporte 4 buts à 1et reste toujours invaincue, en attendant l’AS Athletic, son adversaire de la 11e journée.