Éditorial  :

EXAMEN BLANC RÉUSSI

La phase aller de la Ligue 1 a pris fin le week-end dernier. Au terme des treize premières journées, l’ASEC Mimosas occupe la tête du classement et s’empare du titre honorifique de champion de la phase aller. Si cette petite satisfaction comptable n’efface pas toutes les interrogations sportives, elle mérite cependant d’être soulignée. Elle confirme que les Mimos sont sur la bonne voie. Pour les dirigeants et les supporteurs du Club Jaune et Noir, les sentiments du moment sont comparables à ceux qui animent parents et élèves après un examen blanc réussi. 

Un petit bilan s’impose tout de même. La première place occupée par notre équipe s’explique en grande partie par le départ canon, pris en début de championnat. Les succès et la réussite offensive des premières journées ont placé l’équipe sur les bons rails. Le capital confiance constitué à cette occasion ne s’est pas effrité et a permis à notre équipe de trouver les ressources nécessaires pour se sortir des pièges rencontrés. C’est un point positif que nous mettons au crédit des joueurs et des encadreurs. Bravo à eux ! 

Cependant, le bon début de saison a laissé la place ensuite à une série de rencontres dont les résultats nous interpellent autant que le contenu des matchs. Alors que nous nous attendions à voir l’ASEC aligner les victoires et distancer ses adversaires, nous avons assisté à une série de matchs nuls, cinq au total, accompagnés de deux défaites. Ce parcours irrégulier a permis à nos concurrents de revenir dans la course et de nous rattraper en tête du classement. Notre total de six victoires n’a pas suffi à creuser l’écart et nous demeurons à la portée des tirs de nos poursuivants.

L’analyse du classement complet de la Ligue 1 révèle que rien n’est encore fait pour le titre de champion de Côte d’Ivoire. Les indicateurs incitent clairement à la prudence et surtout au travail. 

Tout d’abord, nous constatons que les trois premiers ont le même nombre de victoires : six. Les cinq premiers se tiennent en seulement quatre points. Le premier ne devance le deuxième que d’un point et le troisième de seulement trois points. Le haut du classement est très resserré et celui qui fera un faux pas se fera rattraper voire dépasser par les poursuivants. On se rend tous bien compte que le championnat est finalement très disputé et que tous les gros calibres sont encore dans la course pour le titre. Finir en tête de la phase aller revêt, dans ces conditions, un cachet particulier. 

Durant cette première partie de la saison, nous avons assisté aussi au retour du public Mimos. Les tribunes du stade Champroux ne sont remplies que pendant les matchs de l’ASEC. Le public Jaune et Noir est présent et pousse son équipe durant les matchs. Il faut l’en féliciter. Son goût du beau jeu est connu. Il se compose de puristes et d’amoureux d’un jeu dans lequel les enfants s’amusent et gagnent. 

 

Les Actionnaires, par leur enthousiasme, ont contribué fortement à la réussite de l’examen blanc de leur équipe. Le faisant, ils ont eux-mêmes réussi leur examen de première partie de saison. Maintenant que s’annoncent la phase retour et le début de la Coupe d’Afrique, le peuple Mimos doit rester actif pour donner à son équipe la rage de vaincre. Les interrogations des supporteurs sont entendues et prises en considération. Rendez-vous leur est donné en fin de saison pour constater la réussite du plan mis en œuvre par le concepteur de la méthode chinoise, le Président Roger OUEGNIN.

 

Au total, nous pouvons nous réjouir de cette première place. Elle est porteuse d’espoirs, mais aussi d’engagements envers tous ceux qui sont attachés à l’ASEC Mimosas. Pour réussir l’examen final, le seul qui compte réellement, au soir de la 26ème journée, il nous faudra demeurer concentrés, déterminés, mobilisés, persévérants dans l’effort, positifs en toute circonstance et solidaires. C’est un programme de travail qui nous concerne tous. Là réside le secret de la réussite à l’examen de fin de saison 2017. 

 


Par Léonce YACE, Président-Délégué de l’ASEC Mimosas

Extrait du Mimosas Magazine N°1316 du 10 mars 2017