EDITORIAL :

DEVOIRS DE VACANCES

La Ligue 1 ivoirienne observe une pause d’environ un mois, après ses neuf premières journées. C’est le temps de la Coupe d’Afrique des Nations. La priorité est donnée aux sélections nationales et à leurs figures animales. Éléphants, Éperviers, Lions, Aigles, Panthères, Fennecs et autres bandes organisées occupent nos écrans depuis samedi dernier. Les joueurs de notre chère Ligue 1 sont donc en vacances. À l’ASEC Mimosas, nous avons élaboré un programme particulier pour meubler cette trêve internationale. Ce qui a été prévu par nos encadreurs aura certainement de quoi vous plaire.

Notre équipe professionnelle sera en stage à Ouaga, du 23 janvier au 3 février. Elle y disputera trois rencontres amicales contre des formations du championnat burkinabè. Durant ce séjour, l’encadrement technique aura l’occasion de procéder à une large revue des troupes. Loin de l’agitation abidjanaise, les joueurs Mimos pourront consolider leurs liens et renforcer leur esprit d’équipe. Ce regroupement servira donc à préparer les prochaines échéances nationales et internationales de l’ASEC Mimosas. Le groupe Jaune et Noir aura un programme chargé, avec des séances physiques, techniques et tactiques, et naturellement des pauses-détente consacrées à la découverte de Ouaga la belle.

Ces devoirs de vacances sont impératifs pour l’ASEC Mimosas. Pour finir en tête de la phase aller de la Ligue 1, il nous faudra remporter les quatre prochains matchs. Cet objectif commande de gommer les imperfections constatées lors des neuf premières journées. Il suppose aussi de redonner l’envie et la confiance aux joueurs qui ont eu peu de temps de jeu durant les deux premiers mois de compétition. Comme après un examen scolaire, les encadreurs Mimos devront faire un entretien d’évaluation avec chaque joueur pour identifier les axes de progrès, déterminer les efforts à faire, décerner les bons et les mauvais points, afin de reprendre la compétition dans les meilleures dispositions sportives et humaines.

L’intérêt de ce stage et les retombées qui en sont attendues n’ont pas échappé au Président Roger OUEGNIN. C’est pourquoi il a répondu favorablement aux sollicitations du staff technique pour l’organisation de cette mission en terre burkinabè. Des moyens importants ont été réunis pour en garantir la réussite. L’ASEC Mimosas est soucieuse de reprendre le titre de Champion de Côte d’Ivoire. Cette ambition passera par le Burkina Faso, le pays des Hommes Intègres, dont les ressortissants sont de fervents supporteurs Mimos.

Durant cette période de trêve internationale, les Étalons Mimosas – Hervé KOFFI, Aristide BANCÉ et Souleymane KOANDA – ont un programme bien sûr différent. Ils sont à la CAN avec l’équipe du Burkina Faso. Leur participation à cette compétition remplit de fierté le peuple des Actionnaires. Ils ne seront pas du voyage de Ouaga, mais il est certain que leurs coéquipiers ne manqueront pas de constituer une pleine réserve de souvenirs à leur raconter, à leur retour de la CAN. Dans ce cadre, nul doute qu’ils leur relateront fiévreusement la visite qu’ils rendront au Mogho Naba. Les bénédictions du très respecté roi des Mossis seront assurément utiles au groupe Mimosas pour surmonter les obstacles de tout genre qui se dresseront sur son chemin au cours des prochains mois. 

Les Actionnaires aussi ont des devoirs de vacances. Ils sont invités à redonner vie aux comités communaux et d’entreprises. Le Président MESSOU se tient à leur disposition pour soutenir leurs initiatives et faire entendre leur voix. Les joueurs auront besoin de leur soutien actif à la reprise. C’est à ce prix que les devoirs de vacances de tous donneront de bons fruits.

Par Léonce YACE, Président-Délégué

Extrait du Mimosas Magazine N°1309 du jeudi 19 janvier 2017