Les fédérations africaines briefées sur le programme de Licence de Clubs

Dans le cadre du programme de Licence de Clubs initié par la FIFA en 2006, un séminaire régional a été organisé par la FIFA en collaboration avec la CAF, les 6 et 7 septembre 2016 dans le Centre d’Excellence de la CAF sis à Mbankomo (Cameroun).

Ce programme central de la politique de la FIFA pour le développement du football et de ses clubs a été lancé par la CAF en 2015 sur le continent africain. Son objectif est d’accompagner les acteurs du football (en particulier les fédérations, les ligues et les clubs) vers une professionnalisation de ces structures et des compétitions qu’ils organisent.

14 fédérations africaines (Côte d’Ivoire, Sénégal, Togo, Cameroun, RD Congo, Cap Vert, Sao Tome, Guinée, Guinée Equatoriale, Guinée Bissau, Bénin, Gabon, Congo, Burkina Faso)  étaient invitées à suivre ce séminaire afin d’être sensibilisées à ce programme. Chaque fédération était représentée par son Secrétaire Général et son Manager des Licences de Club.

La FIFA et la CAF ont ainsi présenté les objectifs de ce programme mais ont vite laissé la parole à d’autres acteurs du football qui ont partagé leurs expériences à l’assistance.

 Deux anciennes gloires du football africain ont ainsi pris la parole.

 L’ancien international sénégalais, Khalilou Fadiga, aujourd’hui Responsable Marketing à la Fédération Sénégalaise de Football, a insisté sur l’importance de l’éducation des jeunes joueurs.

L’autre intervention fut celle de l’ancien international ghanéen, Anthony Baffoe, actuellement Secrétaire Général de l’Association des Joueurs Professionnels du Ghana. De son coté, il a développé son expérience au sein de cette Association qu’il a créée au Ghana, mais également dans toute l’Afrique. En mettant l’accent sur l’importance pour les joueurs de préparer leur avenir après le football, il a précisé les actions menées au Ghana afin de donner aux joueurs locaux ghanéens des conditions meilleures (Assurance maladie, Fonds de prévoyance pour l’après-football …).Leurs messages ont eu une portée très forte car ils étaient tous les deux emplis de sincérité et d’authenticité.

L’ASEC Mimosas a été invité à ce séminaire pour présenter son organisation qualifiée de modèle en Afrique. Notre Directeur Général, Benoît YOU, s’est employé à montrer que les clés de la réussite et des résultats sportifs durables pour un club passent d’abord par la définition d’un projet clair autour duquel est mise en place une organisation. Il s’agit là d’un préalable indispensable même s’il arrive que des équipes obtiennent des résultats à court terme sans véritable structuration. Ceci ne peut durer sur le long terme et ne peut constituer un modèle pour l’avenir du football africain.

De nombreux autres échanges ont permis aux fédérations de mieux comprendre ce programme afin de commencer à l’implémenter dans leurs pays. Il s’agit-là d’un long processus qui doit aboutir à l’émergence d’un football professionnel compétitif sur le continent africain. Tous les participants ont salué cette initiative et malgré sa difficulté, tous ont pris l’engagement de relever ce défi, pour l’avenir du football africain.

 Les 5 secteurs évalués pour obtenir la Licence.

Pour obtenir sa Licence lui permettant de participer à une compétition de la CAF, un club doit remplir un certain nombre de critères impératifs dans 5 domaines :

– Sportifs

– Infrastructures,

– Administratifs et du Personnel,

– Juridiques,

– Financier.

A l’intérieur de ces secteurs, les critères sont évolutifs en fonction de la situation de chaque continent.

LES OBJECTIFS DE LA CAF DANS LA PROCEDURE POUR L’OCTROI DE LICENCE DE CLUBS

– Poursuivre la promotion et l’amélioration du niveau et de la qualité de tous les aspects du football en Afrique,

– Veiller à ce que les clubs aient un niveau de gestion et d’organisation approprié ;

– Adapter et développer l’infrastructure des clubs ;

– Améliorer les performances économiques et financières des clubs, renforcer leur transparence, leur crédibilité et leur contrôle ;

– Garantir la continuité des compétitions internationales de clubs au cours de la saison ;

– Permettre la comparaison entre clubs sur des critères financiers, sportifs, juridiques, administratifs et d’infrastructure.

 (Article 2 du règlement de la CAF sur la procédure pour l’octroi de licence aux clubs) 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-neuf + dix =