Premiers pas encourageants de l’ASEC, au stade Borg Al Arab

Les Mimosas ont fait la reconnaissance du stade Borg Al Arab aux alentours de 22h, heure du match, de ce mardi. La séance s’est déroulée sous les yeux d’une bande de curieux et de journalistes.

21h21, ce lundi, la devanture de l’hôtel Africana bouge soudainement. Beaucoup de mouvements de véhicules qui se positionnent, un cortège se forme. Il est constitué d’une escorte policière, du véhicule du chef de la délégation ivoirienne, du véhicule de dirigeants d’Al Ahly précédant le bus de l’ASEC Mimosas, direction le Stade Borg Al Arab où Stade de l’armée égyptienne situé dans une banlieue d’Alexandrie. En moins de cinq minutes, le cortège s’immobilise dans l’enceinte de l’immense complexe sportif. Gigi et ses joueurs descendent du bus et se rendent compte qu’ils évolueront dans un stade d’une rare beauté. Lorsqu’ils se retrouvent sous le tunnel et découvrent les tribunes, surtout la pelouse, ils sont enthousiasmés et évoquent le FNB Stadium où ils avaient battu les Kaizer Chiefs (1-0), créant la surprise en 16ème de finale aller de la Ligue des Champions. Le Stade Borg Al Arab entièrement construit par l'armée égyptienne et ses ingénieurs a une capacité de plus de 85 000 places assises et offre toutes les garanties d’une bonne production avec une pelouse naturelle à l’allure d’un tapis vert.

Pour la reconnaissance de cette pelouse, les Mimos n’ont pas vu passer le temps. Ils y sont restés pendant une heure à répéter leurs gammes. Avant la séance d’entraînement, El Haia, une télévision locale a été autorisée à faire des prises de vues, ensuite le coach Gigi s’est prêté aux questions de Mohamed El GAZAR le journaliste dépêché. Quant à Ahmed NEWAIR de Bein Sport TV qui a voulu filmer la séance sans autorisation préalable, il a été tout simplement éconduit par le staff de l’ASEC Mimosas. Ceci pour dire que le match de cette nuit (22h HL soit à 20h à Abidjan) entre Al Ahly d’Égypte et l’ASEC Mimosas revêt un intérêt pour l’ensemble des Égyptiens. Et si les géants du Nil ont les faveurs des pronostics – l’avantage du terrain et du public – il est bon de rappeler que c'est un groupe mimosas déterminé à déjouer ces pronostics qui a foulé ce lundi la pelouse du stade Borg Al Arab en reconnaissance.


De notre envoyé spécial à Alexandrie
Clément D (Texte et photo
)

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

10 − 4 =