L’ASEC prend un mauvais départ

Malgré une mainmise sur l’ensemble de la rencontre, l’ASEC Mimosas s’est inclinée (0 – 1) devant le Wydad Athletic Club de Casablanca (WAC), cet après-midi, au Stade Robert CHAMPROUX, lors de la 1ère journée des matches de poules de la Ligue des champions.

Une rencontre pourtant bien entamée par les Mimos, même si ce sont les Marocains qui donnent la première alerte en tout début de match. L’engagement  est total mais la crispation fait également surface dans le camp jaune et noir. Très bien en place, le WAC ne se contente pas d’attendre l’ASEC Mimosas. Il procède par de longues balles pour passer la ligne médiane jaune et noir. Le match est déjà très disputé. La première chaude alerte de l’ASEC Mimosas se situe à la 22e mn sous l’impulsion de son capitaine GOUA Mahan Marc. Après un « Une-deux » avec ZAKRI Krahiré, il s’infiltre dans la surface de réparation adverse, mais sa passe en retraite pour son complice ZAKRI Krahiré est mal ajusté, mais profite à AKA Serge Arnaud qui, malheureusement, lève trop sa frappe. Le match est très rythmé et il ne manque que de véritables occasions but. A la 34e mn, l’ASEC Mimosas s’offre une nouvelle opportunité sur une longue passe de COULIBALY Dalla à destination de ZAKRI Krahiré, dont la tentative de retourné acrobatique pour devancer la sortie du gardien de but est contrée par un défenseur  marocain.  L’ASEC Mimosas domine, mais concède son premier corner au WAC, à la 38e mn. Un corner qui lui coûtera très cher. Car, sur ce coup de pied arrêté, le milieu de terrain, Salaheddine SAIDI saute plus haut que tous pour catapulter la ballon dans les buts de KOFFI Kouakou Hervé et donner l’avantage au WAC, contre le cours du jeu (0 – 1 ; 38e mn). Malgré une grande volonté de refaire tout de suite son retard, symbolisée par ce coup-franc direct de ZAKRI Krahiré, capté par le gardien de but marocain, les Mimos partent à la mi-temps avec un but à rattraper.

Les Jaune et Noir reprennent la partie avec l’entrée en jeu de NOUWOKLO Kossivi en remplacement d’AKA Serge Arnaud. L’ASEC Mimosas se projette résolument vers l’avant. Le camp marocain est déjà assailli. Comme il fallait s’y attendre, les Marocains se cantonnent dans leur moitié de terrain pour procéder par des contre-attaques. L’ASEC Mimosas se crée néanmoins des occasions comme celle de la 55e mn. DAO Youssouf tente une frappe lointaine du pied gauche qui ne surprend guère Zouhair  LAAROUBI, le gardien de but du WAC. Des opportunités se présentent en cette seconde période, mais, par précipitation ou par manque de concentration, elles sont toutes vouées à l’échec. A la 65e mn, suite à un beau mouvement d’ensemble, GOUA Mahan Marc sert DAO Youssouf dans la surface de réparation. Le jeune attaquant mimosas pivote sur lui-même avant d’envoyer une frappe du gauche qui met le gardien de but marocain à rude contribution. L’ASEC Mimosas ne marque toujours pas et s’expose à des contre-attaques de l’équipe du WAC. A la 71e mn, KOFFI Kouakou Hervé est obligé  de se déployer pour faire échec à l’attaquant congolais du WAC, Fabrice ONDAMA. L’ASEC Mimosas revient à la charge, à la 73e mn, avec ZAKRI Krahiré qui désarçonne un vis-à-vis, et tente une frappe enroulée  qui passe juste au dessus de la barre transversale. Dominatrice, mais dans un jour sans réussite, l’ASEC Mimosas ne parviendra pas à refaire son retard, malgré les 4 minutes de temps additionnel accordées par l’arbitre. Les Mimos ratent leur entrée dans la compétition et devront maintenant réaliser une prouesse le mardi 28 juin prochain en déplacement en Egypte face à Al Ahly SC, lors de la 2e journée, pour se relancer dans la compétition. D’ici, là, Gigi et ses joueurs devront d’abord renouer avec la victoire face au SC Gagnoa, le mercredi 22 juin prochain, lors du match en retard de la 19e journée de la Ligue 1, pour rester dans le peloton de tête du championnat national.

Harouna KONE

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

douze − 8 =