« L’ASEC Mimosas à toutes ses chances dans la poule A »

Après le tirage au sort des matches de poules de la Ligue des champions, l’ASEC Mimosas se retrouve dans le Groupe A avec ZESCO United (Zambie), Al Ahly SC (Egypte) et le WAC Casablanca (Maroc). Que pensez-vous de ce groupe et quelles sont les chances de l’ASEC Mimosas ?

Fernand DEDEH (Journaliste indépendant)

« Tout est question de préparation, d’ambition et de motivation »

« A priori, l’ASEC Mimosas a une chance sur quatre de sortir de ce groupe. Les Jaune et Noir ont donc toutes leurs chances. A condition de jouer sans complexe, à domicile comme à l’extérieur. Il y a de vieilles connaissances dans cette poule A. L’ASEC Mimosas, Al Ahly et le WAC se connaissent bien. Al Ahly est un peu la bête noire de l’équipe ivoirienne. Rarement les Jaune et Noir ont pris le meilleur sur la formation égyptienne. Les temps ont changé. Les générations aussi. Mais l’histoire lie toujours ces équipes. ZESCO United de Zambie va arbitrer cette poule. Franchement, tout ce qui va arriver aux Ivoiriens ne sera que tout bénef. On ne les attendait pas vraiment à ce niveau de la compétition. Cela faisait huit ans que l’ASEC Mimosas n’avait plus goûté aux plaisirs des matches de poules de la Ligue africaine des champions. La plupart des joueurs de l’équipe vont découvrir la pression de cette étape. Ils ont réussi à avancer malgré leur jeunesse, le changement d’entraîneur en pleine compétition et surtout malgré les adversités extra-sportives au plan national. L’ASEC Mimosas a su porter le maillot de leader et de locomotive du football ivoirien. Aucun calendrier n’est à priori défavorable. Tout est question de préparation, d’ambition et de motivation. Quel est le discours que les dirigeants et encadreurs tiennent aux joueurs ? Quels moyens leur promettent-ils? Il faut ouvrir un dialogue avec les supporters, de préférence à Sol Béni. Ces enfants doivent sentir la présence et l’intérêt des supporters. Il faut enclencher la machine de la mobilisation. On gagne un match à trois niveaux: dirigeants, joueurs et supporters. L’ASEC Mimosas doit réinventer son cratère jaune. Les enfants vont alors s’amuser et gagner.»

 

MEL Adou (Afrikipresse)
«L’ASEC Mimosas est dans une poule difficile»

« Comme on dit, le vin est tiré, il faut le boire. J’avoue que l’ASEC Mimosas est dans une poule difficile avec deux autres anciens vainqueurs de l’épreuve et qui sont également de grands favoris de la compétition. Al Ahly est la bête noire de l’ASEC Mimosas, tout comme, à un degré moindre, le WAC qui reste une équipe très forte sur le continent. Historiquement, les clubs du Maghreb ne réussissent pas beaucoup à l’ASEC Mimosas. Surtout les clubs égyptiens qui sont les bourreaux de l’ASEC Mimosas. De plus, il y a de nombreux jeunes à l’ASEC Mimosas qui découvrent la haute compétition pour la première fois. Cela peut peser énormément dans la balance contre le représentant ivoirien. ZESCO United, qui retrouve la phase de poules pour la 3ème fois, n’est pas à négliger. Son style anglophone pourrait gêner énormément l’équipe de l’ASEC Mimosas au style français. J’avoue que l’axe central de la formation jaune et noir ne m’inspire pas du tout confiance, tout comme son attaque. Il va falloir que ces deux compartiments soient costauds dans le jeu.»

 

LITIE Boagnon Jean-Claude (L’inter)
« L’ASEC Mimosas a hérité d’un groupe difficile, mais garde toutes ses chances »

« Hormis ZESCO United qui n’a aucun palmarès sur le continent, les trois formations, que ce soit l’ASEC Mimosas, le WAC Casablanca et Al Ahly, sont des équipes de légende. Elles ont déjà remporté la Ligue des champions. Al Ahly s’est taillé la réputation de club le plus titré du monde devant le Real Madrid avec 8 titres en Ligue des champions. Il est le vainqueur des éditions 1982, 1987, 2001, 2005, 2006, 2008, 2012 et 2013. Tout ce rappel pour dire que l’ASEC Mimosas a effectivement hérité d’un groupe relevé. Mais elle garde toutes ses chances. Elle a fait preuve de maturité lors des tours précédents. La reprise du championnat national, surtout sa victoire avec panache sur son éternelle rivale, l’Africa Sports, lui a donné une plus grande confiance. Des joueurs comme DAO Youssouf, NOUWOKLO Kossivi, GOUA Marc, NGOUAN Ruffin, KOFFI Kouakou Hervé et j’en passe, acteurs et bénéficaires de ce retour en confiance, pourraient faire parler d’eux. A ce stade de la compétition, toutes les équipes se valent. Il s’agira de faire preuve d’un bon état d’esprit, de savoir aborder les matches et ne rien laisser au hasard dans leur préparation.»

Olivier ASSEMAN Kadjo (Supersports)
« L’ASEC Mimosas peut créer la surprise »

« L’ASEC Mimosas n’a pas hérité d’un tirage clément. Al Ahly et le WAC seront deux adversaires coriaces pour les Mimosas. Ce sont deux équipes qui ont un palmarès qui force le respect et l’admiration. ZESCO United de Zambie ne sera pas un adversaire à négliger non plus. Car si l’équipe zambienne est arrivée à ce niveau, ce n’est pas par hasard. Et elle n’y est pas pour la première fois. Elle jouera crânement ses chances. Mais je pense que la balle est dans le camp de l’ASEC Mimosas qui a un bon coup à jouer. On peut craindre les adversaires de l’ASEC Mimosas. Mais la réalité du papier, n’est pas celle du terrain. L’équipe de l’ASEC Mimosas a créé la surprise lors des tours précédents. Elle peut encore créer la surprise et se montrer à la hauteur en remportant des matches à domicile comme à l’extérieur.»

 

K.I

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × trois =